Le scanner

il y a
1 min
7
lectures
0

Cinq ans pigiste pour un quotidien régional, je pense avoir su écrire dans ma tête bien avant de savoir utiliser une plume (je dis bien une plume !) J'aime les mots tout autant que les fleurs et  [+]

I l avait travaillé au bureau de la poste, il fut un bon syndicaliste. Il jouait à la pétanque chaque vendredi soir et était six fois grand-père. Ce jour là, il avait un rendez-vous médical. De son pas lent et lourd, il se rendait au service d’imagerie médicale de l’hôpital le plus proche de chez lui, un dossier sous le bras. Suivant tant bien que mal de son strabisme divergent le fléchage aux murs des corridors, il arrivait avec peine au bout du labyrinthe. L’arthrose, c’est à cause du jardinage, pensait-il. Il en avait plein le dos, et ce parcours de Sioux à lézarder péniblement, n’avait rien de thérapeutique !
Il aperçut enfin la cage vitrée de l’accueil où il déposa sa prescription et sa carte verte : cette fameuse carte vert citron, qu’on cherche quand-même très souvent, dans un fatras de ses répliques, comme si, dans un portefeuille, elle pouvait être un objet de convoitises , le même bout de plastique qui creuse votre trou en même temps que celui de votre caisse d’assurance santé ! La secrétaire le pria de prendre place sur les sièges alignés où cinq ou six patients attendaient : Les uns plus au moins absorbés par des revues, les autres pianotant avec frénésie sur leur écran de téléphone.
Côté visiteurs, la décoration était on ne peut plus minimaliste : une affiche incitant au dépistage des maladies colorectales, un macaron pour interdire les portables, et une double page scotchée prévenant des méfaits du tabac...
Il régnait dans cette salle d’attente une ambiance pesante de gens stressés. Le sexagénaire rappelé à l’ordre par une prostate fragile s’absenta cinq minutes, et comme souvent en pareil cas, l’employée de l’accueil sortie de son bocal brandissant un fichier et appela de sa voix stridente : « monsieur Camet » !!!
Face à la léthargie de l’auditoire, dont les têtes avaient brusquement pivoté à la manière d’une famille de suricates, elle réitéra son appel de façon plus sonore, en insistant sur chaque syllabe pour le rendre plus audible : « Monsieur Ca –met - Lé-on !!»...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,