Le salon de monsieur

il y a
2 min
28
lectures
9
Dans les sociétés assez misogynes, afin de se mettre à l’abri des regards féminins, les hommes aménagent un local pour se rencontrer, goûter aux plaisirs du vin sans subir les remarques de leurs épouses, parler librement des femmes des autres et fantasmer peut-être. Ce lieu est « la cave ».
Pour bien remplir son rôle cette pièce, ce sanctuaire plutôt, doit être d’humeur égale : même température, même degré d’humidité quelque soit la saison, la lumière du jour ne doit pas y pénétrer, elle peut, éventuellement, être parfumée par l’automne lorsque le propriétaire y met en réserve sa récolte de fruits.
Il en est de remarquables. Les plus belles sont celles des maisons très anciennes, elles font l’orgueil des maîtres des lieux. J’ai le souvenir de l’une d’entre-elles, avec un dôme en demi-sphère parfait, creusée dans une roche tendre sous la cuisine de la maison. Une autre qui descendait dans les profondeurs d’un sol en tuffeau sous le jardin potager. Les pierres extraites pour la creuser avaient servi à édifier la maison d’habitation et les dépendances. Une autre encore aménagée dans les enfoncements d’un château en ruine. C’était la plus remarquable avec des voûtes en arcs de plein cintre constituées de pierres taillées.
L’aménagement démontre les qualités du propriétaire en matière d’originalité, ou ses goûts très communs, voire vulgaires. Le mobilier qui n’a plus sa place dans la maison termine souvent son existence en ce lieu. On y trouve aussi fréquemment des sièges de voiture en guise de fauteuils. Une épaisse planche de bois, sur trois pieds, tachée par le vin rouge, fait office de table. Le pire est d’y découvrir un poster de femme nue dans une pose suggestive.
Si le lieu doit flatter l’œil et l’orgueil du maître, les nectars offerts aux invités contribuent à la renommée de l’endroit et au rang de l’hôte dans la hiérarchie locale. Il n’est pas nécessaire d’y servir de grands crus qui vous ruineraient et vous feraient passer comme gens désireux d’en mettre plein la vue aux invités. Ce qui est particulièrement inamical et tout à fait déplacé en ces lieux qui sont, par nature, les endroits où la camaraderie réunit les hommes. Par bonheur, la France du vin est infiniment riche en variétés et producteurs et pour qui s’intéresse à l’œnologie, nous avons les adresses de quelques viticulteurs moins connus, aux prix raisonnables, dont la production a laissé un bon souvenir. Que nous entretenons en conservant les bouteilles vidées qui nous ont semblé les meilleures. Elles trônent sur une étagère, empoussiérées, telles des madones déflorées, vénérées comme amantes d’un soir ayant donné du bonheur à un groupe d’amis.
La dégustation d’un vin est une recherche continuelle, une étude que l’on conduit entre gens d’une même pensée. On tente d’abord de retrouver le parfum, la saveur, qui nous avaient séduits au moment de l’achat. Le palais de l’homme est infiniment sensible et peut être pollué par les choses ingérées peu de temps avant. C’est pourquoi la première gorgée sert à se rincer la langue, à se nettoyer les papilles, elle s’avale sans plaisir. La deuxième gorgée est meilleure que la première.
La quête de la saveur suprême peut se poursuivre en recherchant l’accord parfait. On fait alors appel aux amuse-gueules : produits de la mer, gâteaux apéritifs, fromages. Ces artifices qui vous préparent la bouche pour sublimer le goût du vin.
Goûter le produit de la vigne est une communion.
Le vin n’est bon que s’il est partagé.
9

Un petit mot pour l'auteur ? 18 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Une ode à la dégustation du vin "entre mecs". J'imagine effectivement l'esprit de camaraderie qui prend ses aises dans une cave aménagée se prêtant à des discussions plus ou moins banales jusqu'à vouloir refaire le monde au fur et à mesure que les verres se vident. Oui, j'aime bien ce texte, bonne soirée :-)
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
C'est un joli texte sur le plaisir du vin. Votre plume est très belle aussi 🙂
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci d'avoir aimé.
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Original et bien écrit.
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci d'avoir goûté.
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Vous venez de m'offrir une bien agréable dégustation. J'en ai les papilles émoustillées... ;-)
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Alors Madame, j'ai aussi eu plaisir à trinquer avec vous.
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Les yeux perlants du propriétaire, les verres maculés , les bouteilles au garde à vous sur leurs ifs, attendent leur retour en grâce....gisant dans la poussière d'autres mûrissent leurs secrets ...le vin est ambiance entre silence et chansons, entre rires et claquements...Merci pour cette visite qui m'a fait revivre ses émotions uniques
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci d'avoir partagé.
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un hédonisme élégant et un peu suranné, remarquablement interprété !
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci d'avoir pris la peine.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
Votre cave me rappelle celle de mon père, dans un village de Limagne. Elle était tellement grande, que nous l'avions surnommée "la Cathédrale" et nosu étions nombreux à nous y retrouver pour trinuquer, deviser, refaire le monde et chanter un verre très culotté à la main. Merci d'avoir raviver ce souvenir
Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
J'aimerais vous y inviter.
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Il est présenté de façon fort agréable le salon de Monsieur...
J'ai apprécié le visiter à travers vos mots. On y sent la camaraderie et le goût des choses. Bravo pour ce partage.

Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Merci pour votre appréciation.
Image de Champolion
Champolion · il y a
Six jours...aucune voix!
Les nombreuses dames du site vous ont visiblement boudé! Dans ces temps un peu troubles où il est de bon ton de "balancer-son-porc ",de crier "me too" et d'exhiber ses seins dans les cathédrales, vos histoires de mecs recréant les cabanes de leur enfance pour y goûter leurs vins préférés à l'abri des regards féminins ,ont dû en irriter plus d'une! Bien qu'on n'y trouve aucun soupçon de misogynie.
Vive les femmes, les hommes et le vin!
Mes voix
Champolion

Image de Michu Brochel
Michu Brochel · il y a
Oui, vive les femmes, les hommes et le vin.