Le rêve d'Antinéa

il y a
1 min
37
lectures
10

Je n'écris qu'en amateur quand mon état d'esprit m'y pousse, .. comme je fais d'autres activités comme le dessin. Je ne cherche pas la reconnaissance artistique, je suis trop éclectique pour être  [+]

Le canot se balance, elle est allongée sous un rayon de soleil les yeux mi-clos.. essaie de se souvenir, non elle n’a rien oublié elle peut être en paix. L’ordinateur est dans le bateau, l’historique est effacé, les fichiers à transférer le sont les messages partis. Il n’en a pas fallu beaucoup. Sur la table un tube vide.

Elle se souvient de ces dernières années, rien à regretter ce monde créé, une belle réussite , inspirée d’autres mondes virtuels mais unique en son genre. Ils ont créé leur propre univers, Antinea et Nérée les rois et reine de ce domaine. Dans cet espace sous marin en 3 D virtuelle tout un monde se déployait peuplé de créatures fantasmagoriques, ondins, hippocampes géants, baleines multicolores.. chaque mois s’inventaient de nouveaux espaces à visiter ou aménager par les habitants, créés par elle et Nérée son complice depuis le début., des jeux des concours ou chacun déployait sa créativité

Derrière chaque avatar un peu fou une personne réelle qui se dévoilait ou non, sans contrainte.
Quelques uns se rencontrèrent, quelques couples se formèrent même, quelques mariages furent célébrés dans la plus grande fantaisie mais pour le plupart l’avatar était le seul connu.

Ils voulurent aller plus loin, tous se rencontrer, elle n’y croyait pas, ne s’opposa pas mais ils le firent, venant de tout le pays voire d’autres pays .. ce qui paraissait impossible s’organisa, elle n’avait pas trop résisté pensant l’entreprise vouée à rester un rêve impossible. Mais ils le firent ! certains prirent des billets de train ou d’avion, certains trouvèrent des logements, c’était bien réel .. c’est pour demain.

Antinea s’y refuse .. découvrir l’hippocampe en comptable chauve, la sirène en ado obèse ou Dieu sait quoi .. et elle .. et Nérée qui a fini par lui envoyer une photo, hélas bien trop proche de son avatar. Demain il saura qu’il ne faut plus attendre mais on oublie vite une image.

Elle flotte, il fait si bon c’est un jour parfait.
En un dernier cosplay pour elle seule elle est maquillée aux couleurs de son avatar.
Elle s’endort il ne faut plus tarder.
Doucement sa main glisse le long du canot, saisit le bouchon et le tire, l’esquif flottera encore longtemps et s’éloignera doucement du bateau s’enfonçant lentement.
Une seule larme bleue et verte coule sur sa joue mais un sourire subsiste sur ses lèvres.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,