Le remède de l'enfer

il y a
4 min
728
lectures
264
Finaliste
Public
Image de 2019

Thème

Image de Yep's

Depuis toute petite, j’ai une obsession envers les personnes heureuses. Je me demande bien comment se passerait ma vie si j’arrivais à l’être tout le temps. Et pourtant j’ai bien tout essayé : aider les autres, faire des voyages humanitaires, chasser les mauvaises énergies avec des pierres spéciales, faire de la méditation… Et pourtant en vingt-­huit ans d’existence, je n’ai jamais été heureuse. Je pensais l’avoir été quand j’ai rencontré mon premier amour lors de mes quatorze ans. Il était grand brun, les yeux marron, la peau mate. Il faisait craquer toute les filles du collège et pourtant c’est moi qu’il avait choisie. Nous étions sortis ensemble pendant cinq ans. Malgré son visage d’ange, ce qu’il aimait c’était battre les filles. Il me rouait de coup. Comme j’étais amoureuse, je ne voulais pas en parler parce que je pensais que c’était l’homme de ma vie. Je pensais être heureuse avec lui puisque j’avais découvert le sentiment amoureux. Un jour, il m’a envoyée à l’hôpital et alors que j’étais dans le coma, en a profité pour aller voir une autre fille.

Il y a eu bien d’autres jours où j’ai pensé être heureuse comme le jour où j’ai eu mon premier appartement ou même quand j’ai eu mon diplôme d’ingénieur en recherche et développement, mais là encore mon bonheur était subjectif.

Il fallait que je trouve un moyen d’être heureuse mais comment ?

Ce soir, en rentrant du travail, j’ai eu une illumination. Il fallait à tout prix que je crée un gaz qui se diffuserait dans le monde entier pour que n’importe quel être vivant soit heureux à vie. Le tout était à présent de trouver le matériel idéal pour créer le remède magique.

Comme je suis une grande scientifique, la tâche ne devrait pas s’avérer très compliquée. Il suffit de trouver les ingrédients. Pour se faire, il faut que je trouve des substances que je peux distiller. Une fois la distillation faite, il faudra que j’installe ce gaz à côté d’un énorme ventilateur pour qu’il se diffuse rapidement. Je transformerai une partie du gaz en liquide pour en répandre dans quelques rivières qui se trouvent autour de chez moi et le tour sera joué.

Après quelques recherches à la bibliothèque, j’ai enfin trouvé tout ce qu’il me fallait. Du moins je l’ai en tête. Il ne faut que du bambou, de la crassula ovata, de la sauge, du basilic sacré, une orchidée et du lys.

Je suis allée voir tous mes voisins pour trouver toutes ces plantes miracles. Il ne m’en manque aucune.

La distillation s’est très bien passée et j’ai désormais mon liquide magique. Demain, j’irai en haut d’un immeuble dans la ville voisine et j’y installerai une vingtaine de ventilateurs.

J’ai passé une nuit horrible. J’ai très mal dormi à cause de l’excitation qui m’envahissait de plus en plus.

J’ai mis le remède du bonheur dans un vaporisateur parce qu’après une longue réflexion, il serait trop dangereux pour moi que j’inhale une vapeur de ce type. Elle serait beaucoup trop épaisse. Cela pourrait sûrement me tuer. Le produit ne mettra aucune vie en péril seulement s’il est inhalé en très fine quantité. Et il en faut très peu pour qu’il fasse effet à vie.

J’adore les expériences mais j’avoue que j’ai terriblement peur, peur que mon remède n’ait pas l’effet voulu, peur qu’il ne fasse pas d’effet, peur d’échouer.

Il est midi. La plupart des gens de la ville sont soit au travail soit en train de manger. Il est temps pour moi de réaliser mon rêve. Les ventilateurs sont installés. Je prends mon vaporisateur et commence à vaporiser le liquide derrière ceux-­ci pour que les gouttelettes aillent dans le sens du vent.

Environ une demi-­heure plus tard, j’en avais fini avec les ventilateurs. Il ne me restait plus qu’à retourner chez moi afin de déverser le reste du liquide dans les rivières.

Aujourd’hui je me réveille avec une énergie indomptable. J’ai le sourire aux lèvres et je saute partout. En zappant sur les informations, je vois que le monde est dans le même état que moi. J’ai réussi ! J’ai enfin réussi à rendre le monde heureux ! Et moi ? Je suis enfin heureuse ! Je connais enfin ce sentiment après vingt-­huit ans d’existence ! C’est un sentiment tellement agréable d’être heureux. Je me demande comment j’ai fait pour passer à travers le bonheur. Je repense à mes années passées, à ce garçon qui m’a tellement anéantie et j’en ris. C’est une étrange sensation de rire sur ce genre d’événement, mais je n’y prête pas attention, je suis heureuse, le monde aussi et c’est le principal.

Deux mois sont passés depuis mon expérience et je suis de plus en plus fatiguée. Mon corps et celui des autres ne suivent plus. Etre heureux est épuisant et ennuyeux. Notre esprit ne subit plus aucune autre sensation que le bonheur. Je commence à me poser des questions sur la proportion de mes actes mais cela ne me tracasse pas.

Cela fait désormais un an que le monde et moi sommes heureux vingt-­quatre heures sur vingt-­quatre. Plus les jours passent et plus je suis heureuse. J’en veux toujours plus. Mon voisin aussi en voulait toujours plus. Il était si jeune… Il venait d’avoir dix-­huit ans et une nouvelle voiture. Il voulait comparer son bonheur à la vitesse. Plus il accélérait, plus il était heureux. Puis il a perdu le contrôle et a percuté un arbre. Aujourd’hui, mes actes ont eu une terrible conséquence. J’ai une mort sur la conscience. Le pire, c’est que j’en suis heureuse. Ses parents ont organisé une fête en hommage pour la mort de leur fils. Eux aussi sont heureux. Je me rends compte que même la mort ne parvient pas à dépasser mon remède. Je m’efforce pour la première fois de ma vie à être triste mais je n’y arrive pas, je suis heureuse. Juste heureuse.

Les années passent et les suicides se succèdent. Le monde est à la recherche de nouvelles sensations. Les gens sautent en parachute sans parachute, sautent des immeubles, se droguent à ne plus en pouvoir, ne dorment plus, boivent jusqu’au coma éthylique. Mon rêve vire au cauchemar et j’en suis toujours heureuse. J’ai l’impression d’être le diable en personne et cette idée me plait. Mon obsession du bonheur et mon invention diabolique me rendent terriblement heureuse. A chaque mort, mon bonheur grandit. Je n’arrive pas à me défaire de ce sentiment. Moi aussi je cherche de nouvelles expériences et je compte bien en trouver.

Je n’avais pas réfléchi à toutes les conséquences. Je pensais que le bonheur était la meilleure sensation du monde et elle l’est. Seulement, beaucoup trop d’événements tragiques sont arrivés à cause de moi et cela ne me rend même pas triste. Comment n’ai-­je pas pu penser à tout ça avant d’avoir créé ce satané remède de l’enfer ?

Aujourd’hui j’ai quarante ans. En tout juste douze ans, les taux de suicides ont explosés. Nous sommes passés de huit cent mille suicides par an à un millions cinq cent mille. Soit dix-­huit millions de suicides en douze ans. En temps normal il y en aurait eu neuf millions six cent mille. C’est presque deux fois plus. C’est énorme mais je me nourris de ces suicides. Il m’arrive même de vouloir commettre le mien. D’ailleurs, cette idée me traverse beaucoup trop souvent l’esprit. Je me demande juste si, lorsque je serai morte, je serai encore plus heureuse que je ne le suis maintenant. Pour moi la réponse est évidente. Ce soir je prendrai l’avion direction les chutes du Niagara.

Je suis arrivée à cette destination juste magnifique. L’eau coule à flot. Cela doit être tellement amusant de les descendre.

Une fois en haut je me lance. L’eau coule tellement vite. Je saute. Je me noie. Il n’aura pas fallu cinq minutes pour que je m’étouffe. Le suicide m’a frappé moi aussi. La recherche de cette sensation qu’est le bonheur n’est en fait que source de malheur. Mon corps repose désormais dans les eaux profondes à la fois terriblement froides mais en même temps si douces.

264
264

Un petit mot pour l'auteur ? 84 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Félicitations !
Image de JACB
JACB · il y a
Bravo à vous !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour ces Mentions spéciales, Princessespoir !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour l'originalité de cette œuvre fascinante ! Mes voix ! Une invitation à venir jouir du parfum et de la lumière de mon haïku, “Éclats de lumière”, qui est en Finale pour le Grand Prix Printemps 2019 ! Merci d’avance et bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eclats-de-lumiere

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
L’intrigue de votre texte est très forte ! Voilà une histoire qui aborde avec une grande originalité le thème de la recherche du bonheur et y répond en partie, de manière poignante, avec cette fuite en avant de nos vies et toutes les conséquences que vous désignez si bien. Vous n’avez pas eu peur d’une chute tragique donnée à cette quête du bonheur, chose que l’on croit avoir trouvée mais qui se dérobe et se retrouve toujours à l’horizon. Mes félicitations et mes cinq voix !
Image de princessespoir
princessespoir · il y a
merci beaucoup
Image de Bozlich
Bozlich · il y a
Félicitations pour avoir atteint la finale. J'ai voté. Mon histoire "L'étrange histoire de Frank et son ami monsieur Stims" est aussi en finale.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/l-etrange-histoire-de-frank-et-son-ami-monsieur-stims

Image de JACB
JACB · il y a
Eh! Bien voilà un bonheur cher payé...Finalement il ne s'invente pas ...il est souvent là où on ne l'attend pas à nous d'éduquer notre regard pour le voir. C'est drôle mais votre pseudo ne va pas avec votre histoire...un peu triste, non? Néanmoins c'est bien écrit et bien construit, bonne chance Princessespoir.
Image de princessespoir
princessespoir · il y a
il est vrai que mon pseudo ne va pas tout à fait avec mon pseudo mais un petit peu quand même. Nous pouvons espérer d'être heureux ce qui nous poussera à tout faire pour.
merci

Image de lilie36
lilie36 · il y a
bon courage
Image de princessespoir
princessespoir · il y a
Merci
Image de Lilie
Lilie · il y a
Bonne chance
Image de princessespoir
princessespoir · il y a
Mercii
Image de Cem Cakmak
Cem Cakmak · il y a
Pas mal 😊
Image de princessespoir
princessespoir · il y a
Merci