Le puits

il y a
1 min
1 297
lectures
330
Qualifié

Cosmonaute à la retraite je suis actuellement en tournée avec une troupe de danseur de claquette chauve. Après avoir reçu la légion d'honneur pour avoir sauvé bernadette chirac d'une attaque de  [+]

Image de Automne 2017
Taina venait de tomber.
Q s’élança tout en sachant que c'était trop tard, il vit le corps de la fillette tournoyer dans le fond du vieux puits avant de s'écraser dans l'eau.
Il cogita à toute vitesse : ne pas sauter, il risquerait de lui tomber dessus et surtout ne pourrait pas la remonter.
Son matos de taf et ses cordes traînaient comme d'habitude dans son coffre, sa voiture était garée de l'autre côté de la rue, ses clefs étaient posées sur l’étagère de jeux vidéo dans le salon, un bastaing plus grand que l'ouverture du puits servirait d’amarrage. Il jeta son téléphone au père de Taina en traversant la véranda : « la petite est tombé dans le puits appelle les pompiers » et attrapa ses clefs dans le salon avant de courir jusqu'à sa bagnole. 30 secondes plus tard il était de retour dans le jardin ou le papa hurlait au pompier la situation plus que désespérée.
Q enfila son baudrier sans prendre le temps de le serrer. Il coinça un bastaing sur l'ouverture du puits et y installa deux cordes qu'il laissa tomber au fond.
Une sur poulie pour remonter la fillette l'autre plaquée en nœud de chaise pour qu'il puisse descendre.
Un demi-cabestan et quelques secondes plus tard il arrivait dans l'eau gelée du puits. Il attrapa le corps de l'enfant par la taille, paniqué de ne pas la sentir bouger.
— Putain respire branleuse !
Pas de réponse, malgré l'obscurité Q arriva à lui passer deux sangles autour des jambes et une en dessous les bras, il accrocha l'ensemble à la corde reliée sur la poulie.
— Je la remonte, cria-t-il.
Il tira de toutes ses forces le corps inerte de la fillette jusqu'à que son père resté en haut puisse l'attraper.
— Plaile, entendit Q.
— Quoi ?
Plus rien, il entama la remontée jusqu'à l'ouverture du puits.
— Cplaile putain, hurla à nouveau le père de Taina.
Q mit l'incohérence du cri sur le compte de la panique et continua de grimper.
Il attrapa enfin le bastaing lui servant d'amarrage et put tirer sa tête à l'extérieur.
Le père de Taina hurla encore une fois « c'est pas elle putain, ce n'est pas Taina ! »
Q regarda le fond du puits, un autre corps flottait dans l'eau.

330

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Bismillah

Sourisha Nô

Le temps est froid. J’ai été aujourd’hui à un de ces rassemblements hebdomadaires où l’on échange nos misères autour d’un thé, entre deux sollicitudes aseptisées, là où Dieu n’est... [+]

Très très courts

Le sapin rouge

Chantal Sourire

Dans la maison d’Aglaé, tout le monde s’affaire.
La maman de la fillette ajuste l’étoile d’or au sommet du sapin dressé au milieu du salon. Un arbre de deux mètres recouvert de cônes... [+]