Le peintre

il y a
2 min
23
lectures
3
« C'est ce moment où tout est encore possible que j'apprécie le plus. Après, tu verras que ça part toujours en cacahuète. La lumière n'est pas comme il faut, la peinture est trop sèche, trop humide, trop criarde... ou alors c'est la toile. Elle absorbe trop ou pas assez ou le pinceau n'adhère pas... oh il adore la peinture, c'est juste que le sentiment n'est pas réciproque. Attention, je l'aime hein, mais quand il a une idée de tableau en tête... il devient insupportable. Je te parie que celui-là dans deux semaines il sera à la cave avec les autres et lui boudera dans le salon. Je lui ai déjà dis cent fois « Gérard, pourquoi tu ne te contentes pas de profiter du paysage ? On a la chance de pouvoir être là, tous les deux, en bonne santé, pourquoi ne pas juste en profiter ? Manger sur l'herbe, savourer la chaleur du soleil sur nos rides, se promener main dans la main sous le couvert des arbres... est-ce que ce n'est pas déjà suffisant ? Pourquoi être obligé d'essayer de coucher ça sur la toile ? »
Et tu sais ce qu'il me répond ? Que je ne comprends pas son âme d'artiste. Son âme d'artiste doux Jésus... il était comptable dans une compagnie d'assurances ! Je n'aime pas le critiquer gratuitement, tu le sais bien, mais enfin si je n'avais pas choisi personnellement ses vêtements chaque matin il l'aurait appelé Bozo le clown au bureau. Enfin il n'a aucun sens des couleurs, ce vert atroce qu'il voulait pour le mur du salon... Tu te rappelles, je te l'avais montré ? Mon Dieu, j'aurais eu l'impression de vivre dans un chewing-gum ! Encore une fois, tu sais comme je l'aime mais bon, ça n'empêche pas d'être lucide. La plupart des illusions ne résiste pas à quarante ans de mariage, c'est pas à toi que je vais apprendre ça ma petite Jacqueline... alors je sais bien qu'il faut occuper sa retraite mais il ne pouvait pas faire du golf comme les autres ? Ou du jardinage ! Tu sais comme j'adorerais avoir un potager contre le mur du fond. Tu as vu le prix des courgettes à Leclerc l'autre jour ? Mon Dieu, je me suis carrément demandée si elles n'étaient pas en or. Et des roses trémières, je rêve de belles roses trémières qui grimperaient vers la terrasse ! Ca sentirait bon l'été quand on prend notre petit porto avant d'aller se coucher... mais non, monsieur a des problèmes de genoux, monsieur a mal quand il reste agenouillé trop longtemps alors monsieur choisit la peinture. La peinture ! Qu'il accouche trois fois et après il pourra venir me parler de douleur, tsss.
Oh Jacqueline, si seulement son âme d'artiste avait choisi de s'exprimer par l'écriture... un stylo, un carnet et basta ! emballé c'est pesé. Ce serait abordable au moins. Mais la peinture... est-ce que tu as la moindre idée du prix de ses gouaches ? Ou de ses toiles ? Tu sais que je n'aime pas parler de ces choses-là mais enfin, on pourrait s'en acheter des courgettes avec cet argent je ne te dis que ça... et c'est salissant en plus ! Vraiment, je ne t'apprendrai rien en te disant que j'aime mon mari de tout mon cœur, mais il n'a jamais été capable de faire les choses proprement. Alors la peinture.. ! J'ai dû l'exiler dans le garage avec une bâche pour tenter de sauver ce qui pouvaient encore l'être dans le salon. Sauf que maintenant je suis obligée de garer la Mini dans la rue ! Et avec toutes ces histoires de rayures et de rétro cassés moi je ne dors plus tranquillement... crois-moi, à ma place tu prierais aussi tous les jours pour qu'il se trouve une autre lubie.
Oui alors là c'est sûr qu'il en impose, les lunettes, la pipe, le costume, la pose contemplative... tout y est ! On croirait voir Van Gogh à l'oeuvre, avec une oreille en plus et moins de voix dans la tête. Mais comme je te l'ai dis, reviens dans deux semaines et ce sera légèrement différent... la dernière fois il a refusé de quitter le lit et de se laver pendant six jours. Six jours ! En plein mois d'août, je te laisse imaginer... même Poupette était incommodée ! Non vraiment, c'est pour ça que mon moment préféré c'est quand tout est encore possible, quand peut-être, cette fois, ce sera la bonne. »
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !