Le nouveau presque parfait

il y a
1 min
575
lectures
101
Finaliste
Public

Jeune fille de 14 ans, plutôt scientifique mais pleine de bonnes idées, je me suis lancée dans l'aventure pour soutenir mes amies qui compte plus que tout pour moi. J'aime bien les histoires  [+]

Image de 2015
31/05/2015
Cher journal,
Aujourd’hui, c’est dimanche et pour la première fois de ma vie, j’ai hâte d’être lundi. Pas pour les cours, les profs ou même mes amis mais juste pour LE nouveau. Ça fait seulement trois jours qu’on sait qu’il arrivera lundi à 8h15. Avec Lou et Mélissa, on a déjà imaginé des centaines de profils de « garçon idéal », ce qui a beaucoup fait rire Julien parce qu’il le connaissait déjà mais ne voulait rien nous dire. Personnellement, je parie sur grand, blond aux yeux bleus avec un beau sourire, des dents blanches et un petit grain de beauté juste au-dessous de la lèvre pour qu’on soit assortis. La probabilité est de 0.03 (merci mon prof de maths). Mais j’ai le droit de rêver.
PS : Si il pouvait s’appeler Mathieu en bonus je ne dirais pas non, au point où j’en suis.

01/06/2015
Cher journal,
Oh mon dieu ! J’ai cru que mon cœur allait exploser dès le premier regard. Il est juste PARFAIT, comme dans mes rêves. Quand Baptiste MATHIEU est arrivé dans la classe avec son sourire charmeur et sa mèche blonde rebelle, on a toute eu la même réaction.
Yeux qui veulent sortir des orbites + bouche en cul-de-poule = pause poisson OK.
J’avais l’impression qu’il n’avait d’yeux que pour moi et j’ai donc souri béatement. Il s’est installé à la place juste devant moi ; c’est un signe. En plus il se retournait toutes les cinq minutes pour me faire des sourires complices et des clins d’œil. Il n’en faut pas plus pour me charmer. La sonnerie m’a fait sursauter dans ma contemplation de la réincarnation d’Apollon. La prof est partie et on avait environ trois minutes avant que la suivante n’arrive. Il fallait que j’agisse la première avant que Lou passe à l’attaque. Il s’est levé et rapproché de moi d’un pas assuré. Mes joues devaient être multicolores et des papillons dans mon ventre dansaient la zumba. Et...Il m’a ignorée ! il continua sa route jusqu’à mon voisin de derrière pour l’embrasser !!! Batiste ne me regarda pas moi. Mon cœur se brisa, je me senti tellement bête.
Julien avait bien caché son jeu.
101

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,