Le marchand de vent

il y a
2 min
84
lectures
30

Toute ma vie a été bercée par la littérature, la poésie, et le théâtre. J'ai pris la plume très tôt, et bien que légère elle donna du poids à mes mots, qui devinrent des récits, des  [+]



Il était une fois un marchand de vent, qui parcourait le monde pour y vendre ses vents. Un jour, alors qu'il traversait le désert, il rencontra un vieil homme sur un chameau :

— Paix sur toi, étranger, Je suis Mahmoud. Qui es-tu ? Quel bon vent t'amène ?
— Je suis Zéphyr, le marchand de vent, mais ne me parle pas de pets, même si ce sont des vents.
— Tu ne viens pas en paix ?
— Non, je passe en coup de vent !
— Et que veux-tu alors ? noble étranger.
— Je veux prendre les devants pour vendre du vent.
— Tu as dit vent ? Ça tombe bien, j'ai besoin d'un divan !
— Je n'ai pas dit divan, j'ai dit vent, mais si tu veux dix vents je peux te les vendre aussi.
— Oh, nous n'en avons pas besoin ! Jadis j'ai rencontré un marchand de sable qui vendait du sable, normal me diras-tu, puisque c'était un marchand de sable, je lui ai acheté tout son stock, et notre magnifique cité d'Al Jamal en fut aussitôt recouverte et est devenue un désert inhospitalier ! Depuis, la vie en ces lieux n'est pas douce, elle me brise !
— Alors, tu dois acheter mon vent, il soufflera hors d'ici tout le sable, et ta cité retrouvera son lustre d'antan, insista le marchand.
— Fais-moi une offre !
— Je vends du vent, le vend se vend bien, je m'en vante, le vent vente, c'est bon pour la vente, devant eux le vent venteux souffle et jamais ne s'essouffle. Je suis le marchand de vents marchant devant, droit devant je prends les deux vents, je les place derrière et je retiens mon souffle, et redeviens le vendeur, sur qui souffle un vent d'heure approprié !
— Mais qu'est-ce que c'est que ce charabia ? Je n'y comprends rien ! J'appelle ma fille Alizée pour m'aider !
— je répète mon argumentaire avant de te dire mon prix !
— Alizée, viens vite, il y a en ce marchand comme un vent de folie !
— De quoi elle a l'air ? demanda Zéphyr.

Alizée, la chevelure longue et brune, vêtue d'une tunique de soie jaune or, fit son apparition, le pas léger et l'air enjoué. Devant une telle beauté, Zéphyr en resta le souffle coupé.

— Vous... vous-êtes une princesse !!! s'exclama Zéphyr. Mahmoud, accordez-moi sa main, et le bonheur soufflera sur nous, il n'y aura aucune tempête dans notre vie, que des tornades d'étoiles et de baisers.
— Père ! Parla Alizée. Je ne veux pas de ce Zéphyr, il a l'air complètement à l'Ouest ! demande lui de mettre les voiles et de souffler dedans !
— Puis-je au moins avoir de votre part une douce bise ? quémanda Zéphyr.
— Jamais de la vie ! " Autan " mourir ! Bon vent Zéphyr !

Et Zéphyr se prit un vent de la part d'Alizée, un vent de plus, dont il ne se vanterait pas de sitôt ! De peur d'être vandalisé...
30

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !