Le marchand de sommeil

il y a
3 min
5082
lectures
148
En compétition

Toute ma vie a été bercée par la littérature, la poésie, et le théâtre. J'ai pris la plume très tôt, et bien que légère elle donna du poids à mes mots, qui devinrent des récits, des  [+]

Image de Hiver 2021
Titubant, pantelant, Ronan entra dans la boutique :

— Bonjour monsieur, je voudrais huit heures de sommeil s’il vous plaît, non dix, mettez-m’en dix, ça fait deux jours que je n’ai pas dormi, je suis épuisé, je mérite bien ça !
— C’est pour emporter ou pour dormir sur place ? Nous avons deux cabines de libres en ce moment, dont une quatre étoiles.
— Non… non merci, c’est pour emporter, je dormirais… chez moi !
— Bon alors on a dit dix heures.
— Oui, mettez-moi dix bonnes heures bien lourdes, sans réveil nocturne ni envie d’uriner.
— OK, je vous rajoute un petit rêve sympa, histoire d’avoir un réveil joyeux ?
— Euh… non merci, juste dix bonnes heures sans rêve.
— D’accord, comme vous voulez, je vous rajoute un anti-cauchemar ? Ils sont très efficaces !
— Ah ? Mais, avant ils étaient inclus avec l’absence de rêve !
— Maintenant ce n’est plus le cas !
— C’est vraiment de l’arnaque !
— Nous sommes des marchands de sommeil, monsieur, pas des marchands de sable !
— Oui, ben eux au moins ils étaient honnêtes !
— C’est pour ça que leur profession a disparu ! Le monde évolue, mon bon monsieur, il change, il faut s’adapter, l’offre et la demande ! Dans ce secteur, la concurrence est rude. Moi je ne vends que du sommeil de qualité. Allez, je suis bon prince, je vous offre l’anti-ronflement !
— Merci, c’est toujours ça de gagné.
— Ce sera tout monsieur ?
— Oui, je n’en peux plus.
— Alors nous disions : dix heures de sommeil bien lourdes, sans rêve ni cauchemar, pas de cabine… ça vous fait deux cents sertecs.
— OK, mettez-les sur ma note, je réglerai dès mon réveil.
— Ah, désolé monsieur, la maison ne fait plus crédit !
— Comment ça la maison ne fait plus crédit ? L’ancien patron me faisait crédit ! Je suis connu ici ! Je suis monsieur Aliard Ronan, tout le monde connaît mon sérieux et mon honnêteté !
— Ça vous fait deux cents sertecs, monsieur Aliard, vous réglez comment ? Par onde alpha ou par satellite ?
— Mon satellite n’est plus actif, et mon onduleur est resté chez moi je…
— Au revoir monsieur Aliard.
— Attendez ! Écoutez, si je ne dors pas ce soir, je n’aurais plus de force pour travailler demain, je perdrai mon emploi…
— Allez dans la boutique en face vous acheter des forces, ils vous feront crédit !
— Mais vous savez bien que sans le sommeil les forces ne servent à rien, elles sont inopérantes. Les deux vont ensemble ! Le sommeil permet au corps de se régénérer et d’éviter les lésions.
— Au revoir monsieur Aliard, j’ai d’autres clients, désolé.

Ronan reprit la route en titubant et s’affala sur un banc, éveillé, mais immobile. Une patrouille de vigilance immobile s’empara de lui et l’emmena dans un dépotoir. Simon, le marchand de sommeil, ferma sa boutique et alla voir son ami Adrien, le vendeur de forces de la boutique d’en face.

— Salut Adrien ! Tu sais ce qu’il m’arrive ?
— Non, vas-y, raconte-moi tout ! Tu veux un cybercafé au lait ?
— Merci, non, juste un thé virtuel, sans diodes, je suis au régime.
— Alors, il t’est arrivé quoi ? Raconte !
— Un client est entré chez moi, il voulait dix heures de sommeil à crédit !
— À crédit ? Oh ! le con ! Plus personne ne fait crédit, il a essayé de t’embrouiller !
— Il m’a dit que c’était monsieur Aliard, réputé dans le quartier, et que tous les commerçants lui faisaient crédit !
— Faire crédit à un androïde, quelle connerie ! Saloperie de robots ! Depuis qu’ils ont l’intelligence artificielle ils se croient tout permis ! Ils se prennent pour des humains ! Tu te rends compte ?
— Et comment, que je me rends compte ! Ces tas de ferraille de merde veulent nous imiter, ils veulent tout faire comme nous ! Ils veulent manger, ils veulent boire, ils veulent dormir ! Bientôt ils demanderont même le droit de baiser, de se reproduire, et de se marier entre eux, et même avec les humains !
— Ah ! Ce jour-là n’est pas près d’arriver, crois-moi !
— Oh ! Ne parle pas trop vite ! Avec ce gouvernement extra-terrestre tout est possible. Heureusement qu’ils nous ont seulement envahis, et qu’ils nous ont demandé de leur fabriquer des robots pour être à leur service ! Ils auraient bien pu nous asservir tu sais ? Il s’en est fallu de peu ! Heureusement que Sirius a perdu les élections face aux démocrates stellaires !
— De toute façon je vais te dire un truc Simon. Un robot ça restera toujours un robot. Ils sont très cons et sous-développés, c'est pour ça que les extra-terrestres les utilisent. Ils ne sont pas aussi doués et intelligents que nous. Ils font chier le monde avec leur honnêteté, leur loyauté et leur servilité ! Ils ne sont pas comme nous. Ils ne savent pas mentir, voler, trahir, tuer, critiquer, insulter. Saloperies d'androïdes, qu'ils retournent dans leur dépotoir !
148

Un petit mot pour l'auteur ? 247 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Avaor Lupus
Avaor Lupus · il y a
Magnifique !
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci beaucoup Avaor !!!
Image de Prisca Emel
Prisca Emel · il y a
Contente que vous soyez passé chez moi, cela me permet de découvrir votre univers aussi! J'aime votre récit qui montre la voie sur laquelle on s'engage avec humour, ironie et une certaine justesse! Bravo
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci beaucoup Prisca pour votre lecture et votre commentaire ! Au plaisir de vous lire très vite !
Image de Cristo R
Cristo R · il y a
Beaucoup d'humour sur un sujet qui préoccupe maintenant de nombreuses sociétés savantes , les obédiences maçonniques ou religieuses vers la société post humaniste
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci Cristo. J'ai le sentiment que lorsque la technologie évolue, l'être humain régresse.
Image de N Louison
N Louison · il y a
J'ai bien l'humour de ce texte.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci beaucoup !!!
Image de Abdel Fouad
Abdel Fouad · il y a
Bravo. Un beau voyage. Bon courage et bonne chance.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci beaucoup Abdel Fouad !
Image de Bénédicte CHUREAU
Bénédicte CHUREAU · il y a
Offrir des sourires aux lecteurs, mission réussie ! En plus de ça, je suis partie dans un autre monde l'espace de 5 minutes ! J'ai voté 😉
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Je vous remercie Bénédicte ! Je suis heureux que cette petite histoire vous ait plu ! Je vous souhaite une excellente année 2021 !!!
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Un conte décalé pour un grand plaisir de lecture.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci Silvie ! Nous avons besoin de rire ! Cela nous changera un peu de cette morosité ambiante !
Image de Napoléon Turc
Napoléon Turc · il y a
Votre humour permet d'aborder avec légèreté ce qui sera bientôt un sujet de société inévitable. :-)
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci Napoléon ! J'essaie de privilégier l'humour, car nous vivons des jours où les sourires ne se voient même plus ! Je vous souhaite un excellent Noël !!!
Image de Napoléon Turc
Napoléon Turc · il y a
Vous avez bien raison, les occasions de pleurer ne manquent pas. Bonnes fêtes à vous aussi !
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Bravo....Le jour où les robots auront acquis la connerie artificielle, la mesquinerie synthétique, la cruauté automatique, l'homme de chair et d'os sera cuit...Peut être flottera-t-il au dessus de ce charnier de tôles rouillées et de débris humains des lambeaux de nuages de tendresse qu'aucune IA n'aura pu intégrer
dans les circuits robotiques...

Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Bien dit Pierre ! Cela est entrain de se produire ! Au Japon, il y a des mariages entre humains et robots, et des robots qui tiennent compagnie à des personnes malades ! Merci pour cette juste analyse de notre future société. Je vous souhaite un joyeux Noël !!!
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Traité avec humour ce recit nous questionne sur la nature humaine. J'ai adoré
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci beaucoup Eric ! Je suis très sensible à ce commentaire car je fais de l'humour mon cheval de bataille, surtout en ces périodes où les rires et les sourires s'effacent. Je vous souhaite de joyeuses fêtes !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Papy

Vin Yl

Rien ne mord. Des heures que nous sommes ici et rien ne mord. Le temps est pourtant clément, d'un bleu infini qui s'étend sous nos yeux, sur l'océan comme dans le ciel. Ce miroir idyllique est la... [+]