Le magnifique

il y a
1 min
42
lectures
10

J'écris pour m'amuser, flâner, rêver, voyager. Merci à Toutes et à Tous de votre visite  [+]

Tel un Gatsby, silhouette élégante, démarche assurée, tu avançais au milieu des bougainvilliers et des trompettes de Jéricho les yeux dissimulés derrière des verres fumés.
Sûr de ton pouvoir de séduction, nonchalant, tu allais d'un cœur à un autre, laissant derrière toi cette impression inouïe, que chaque femme sur qui tu avais posé ton regard, était unique.
Je te regardais capturer leurs âmes en quête d'amour et d'étoiles, tu t'amusais follement tandis qu'elles prenaient pour flatterie ce qui n'était que moquerie.
Oh comme tu étais beau dans ton costume blanc comme l'été !
Nous nous installions pour deux mois sur la côte d'azur, et la mer avec son bleu insolent était l'écrin de tes frasques et de tes exubérances. Je crois que je t'aimais ainsi, frivole, désinvolte et furieusement séduisant.
Toutes tes maitresses passagères mettaient à notre villégiature une étrange couleur que leurs foulards fleuris faisaient entrer chez nous par touches soyeuses et vaporeuses. Leurs corps rehaussés de boucles brunes ou blondes, dansaient dans tes bras aimables et captivants pendant que rêveuse, j'admirais les roulis crémeux le long du rivage.
Et quand enfin, la nuit indolente et tiède venait à nous, alors, heureuse je retrouvais ton cœur et ensemble, nous marchions sous la lune dont les reflets d'or atteignaient l'horizon.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Je le veux

Natacha Fichten

Mon cœur tambourine contre ma poitrine tandis que mes jambes se mettent doucement à trembler. Mon visage n'affiche aucune trace de peur alors que celle-ci me broie les entrailles. J'essaie de... [+]