2
min

Le loup garou

48 lectures

4

Un loup garou.
Ce matin de décembre, je déambule en pauvre hère, affamé, dans le centre de Paris. Il fait encore nuit, accoudé à un réverbère, j'observe ma dégaine dans la vitrine d'un magasin. Oui, je suis bien un loup garou. Je traque une jeune fille au pull rouge, au jeans troué, depuis plusieurs jours. Elle est ma proie. Elle devrait sortir dans un instant de cette bouche de métro. Comme tous les matins, elle sera chargée de pain et de croissants. Mais où va t'elle de si bonne heure? C'est ce qu'il me faut savoir , avant de l'égorger, la dévorer sauvagement, en la suppliciant. Je ne dois pas être pris en flagrant délit. Même si je suis un criminel, je ne compte pas faire de vieux os en prison.Et puis, criminel est un vilain mot! J'ai besoin de me nourrir, moi, Madame!Et c'est pas un pot de crème fraîche et de beurre qui me suffiront. Cet hiver est rigoureux, je suis décharné, j'en perds ma pelisse. Ah! Si ma meute était encore là.... mais les hommes l' ont exterminée.Je suis le dernier vivant.
Là voilà qui monte les escaliers, elle sent bon la chair pain d'épice, ses mains potelées m'attirent. J'en bave de plaisir.Je la suis dans le dédale des rues. Nous rejoignons un parking sous-terrain.Elle ouvre automatiquement sa clio, tandis que je m'engouffre dans le coffre.Elle cherche une chanson sur les stations radios. Puis, elle écoute la dernière de Calogéro qu'elle entonne à tue- tête:
"-Je fais de la musique
J'écoute la musique
Je fais l'amour en musique!"

.Planqué dans mon coffre, je le maintiens entrouvert. Elle ne se doute de rien.La voiture démarre et je suis transi par le froid. La clio s'arrête enfin, dans un autre parking sous-terrain.Je sors discrètement avant elle. Puis nous nous engageons, l'un après l'autre dans l'escalier.Les trois étages de gravis , elle se dirige vers une porte. Pour faire diversion, je tambourine à une autre, puis disparaît. La porte s'ouvre violemment et une dame invective la jeune fille, seule présente sur le palier. Cette dame l'entraîne et j'en profite pour frapper à la bonne porte, et entrer.Je suis étouffé par la chaleur qui règne dans ce somptueux loft.Au fond, dans un lit, dort une vielle dame.Sans plus attendre, je la dévore, prends sa place et revêts sa nuisette en dentelle. La fille au pull entre.Je baisse la tête pour qu'elle ne soit pas effrayée.Elle arrive, tout prêt , très prêt.Je sens son souffle chaud dans mes naseaux.Sans la regarder, sans un mot, je l'égorge. J'ai trop attendu, c'est trop bon!
Une fois dévorée, je reprends les clés de la voiture et la récupère dans le parking.J'allume le contact. La radio chante:
"Je fais l'amour en musique,
Et quand je panique,
Je joue de la guitare électrique!"

Je panique et je ne joue pas de la guitare. Dans le rétroviseur, le loup garou que je suis s'est transformé en médecin.Tant de sang m'a permis de redevenir un honnête homme. Qu'est-ce que j'ai fait? Comment vivre avec ce crime, moi qui suis profondement humain, pétri de bonne volonté?
L'acte a bien eu lieu, il me faudra payer.
Personne ne peut comprendre ma double personnalité. Quand je suis un homme loup, la société veut m'éradiquer.Comment pourrait-elle comprendre mon instinct de survie, la soif de sang qui me fait renaître en médecin honorable? Et lorsque je suis docteur, la culpabilité me submerge et je soigne mes patients comme le plus petit de mes enfants.Pourquoi suis-je un être monstrueux doué de compassion, d'amour envers son prochain..... et nouvel assassiné?Car rien n'empêchera le loup garou d'égorger. Seul moi, le médecin je peux mettre un terme aux crimes.Je vais payer. J'irai en prison, et le loup garou décrépitera en vieux os au fond du trou.Quant à moi, ce sera le supplice, le sacrifice. Il y a bien sur ma face une part d'homme loup, puisque, comme dans la chanson:"je panique".

Thèmes

Image de Très très courts
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour l'invitation Fabienne. Je découvre ce conte très noir, et son loup-garou narrateur rongé par la culpabilité et prisonnier de sa nature. Il est en effet fort différent de celui que j'ai souhaité mettre en scène dans mon "Pauvre loup-garou". Votre personnage sortira-t-il définitivement de sa condition ? Son instinct (l'instinct criminel) pourra-t-il céder la place à la fonction du médecin qui est de sauver des vies ? Votre point de vue est intéressant et la fin est ouverte.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci infiniment de votre commentaire, la complexité / dualité de ce loup garou est étrange... Je vous souhaite une très belle
fin de soirée, sans pluie, ici dans le sud, elle vient de laisser place au soleil. Bien cordialement.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Belle-soirée, Fabienne. Dans le sud-ouest, c'est toujours la pluie depuis trois jours sans discontinuer :-(
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
N'ayez aucun remord, votre appétit semble sur ressorts! Merci de votre passage, Dranem.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
J'aurais du dévorer le seul petit chaperon rouge que j'ai connu dans ma vie de loup solitaire ! Votre texte m'a ouvert l'appétit.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Ludo, je vois que votre vote n' a pas fonctionné...
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
On peut imaginer que certains ne soient pas rebutés par le grand âge cougar... et ne soit pas avare devant une vieille peau!Un loup garou qui plagie discrètement " le Petit Chaperon...Bien sûr les vieilles dames ne sont pas très digestes, mais l'on peut rêver!
·
Image de Ludo Laplume
Ludo Laplume · il y a
Sacré Loup! Pourtant les vieilles dames ne sont pas très digestes, tout le monde le sait...
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci! Bien sûr, je vais lire Tropique.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
J'adore ces doubles personnalités, l'humain couplé au lycanthrope. Mon texte "Tropique" est en finale, l'envie de le lire vous tente.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Oui, comme avoir une part d'ombre dans sa lumière! Merci
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
Double personnalité. L'homme et la bête.
·