Le jour où ma haie m'a attaqué

il y a
3 min
1391
lectures
183
Finaliste
Public
Recommandé

J'ai toujours aimé raconter des histoires. Ce n'est sans doute pas réellement de la littérature, je n'ai pas cette prétention, c'est juste des histoires que je porte et que j'ai envie de partage  [+]

Image de Hiver 2014
— Alors voilà docteur, au départ figurez-vous que j’ai été attaqué par ma haie. Je sais, vous me regardez avec inquiétude, vous pensez que j’ai bu ou pris une drogue. Et pourtant je suis sain de corps et d’esprit. Je vous le jure sur la tête de mes enfants, elle m’a vraiment attaqué ! D’ailleurs chez moi, je ne sortais plus sans mon sécateur. Ça fait longtemps que son petit manège durait. Je veux dire le petit manège de la haie, vous comprenez ? Elle me narguait chaque fois que je la longeais avant d’entrer dans ma voiture. Oh, c’est une haie très simple et banale. Sur le treillis mitoyen entre mon voisin et moi, nous avons planté du lierre et de la vigne vierge. Moi je ne croyais pas que ça donnerait un bon résultat, c’est le voisin qui avait insisté et a posteriori, j’ai compris que c’était pas innocent de sa part. Très vite, le treillis a été submergé par un rideau opaque de feuilles de diverses nuances de vert. Au début, j’avoue que j’ai trouvé ça plutôt très bien. En une saison nous avions une vraie haie, d’un bon mètre de haut, et en plus, pas besoin de la tailler.
Enfin je m’égare, je vous parlais donc de la mitoyenneté avec mon voisin et de la haie qui m’a attaqué. Faut vous dire, docteur, que le voisin, je ne l’aime pas. Toujours sur mon dos à me demander des trucs.
« Vous pourriez arrêter de garer votre voiture sur ma portion de trottoir ? » Mais le trottoir appartient à tout le monde, non ?
« Vous voulez bien faire moins de bruit quand vous tondez ? » Je ne vais tout de même pas tondre avec des ciseaux quand même !
« Vous pouvez mettre votre barbecue de l’autre côté de votre jardin, l’odeur de vos viandes qui cuisent m’écœure ? » Et lui, quand il parfume sa piscine à l’eau de Cologne, qu’est-ce qu'il croit ? Question odeur c’est épouvantable, docteur.
En plus, vous le verriez, il a vraiment une sale tête, avec un petit air méchant et sournois. Il ressemble un peu à un rat blanc – d’ailleurs il a une petite moustache comme un rat. En fait, je le supportais de moins en moins. Et puis, y a autre chose : depuis qu’il est arrivé, j’ai des fientes de pigeon sur ma voiture quasi tous les jours et ça, ça m’énerve vraiment. Le coupable je le connais, c’est une saloperie de pigeon qui passe son temps sur une cheminée. Et devinez quoi ? La cheminée c’est celle du voisin, évidemment ! De ce fait, pas très compliqué d’en tirer une conclusion toute simple : le pigeon appartient au voisin et il est dressé par lui, rien que pour m’emmerder. Mais qu’il fasse attention ce putain d’oiseau parce que tout ça, ça commence à faire beaucoup et un jour la coupe sera pleine, faudra pas qu’il se plaigne après. J’ai des petits pois au congélateur, et avec du pigeon ça fait un plat délicieux.
Mais je m’éloigne du sujet. Au début, j’étais donc enchanté, une belle haie, bien opaque pour délimiter la mitoyenneté entre mon jardin et celui du voisin. C’est après que ça s’est gâté. Une fois que le treillis a été entièrement colonisé, cette cochonnerie a commencé à ramper sur le sol de l’allée où je range ma voiture. C’est pas que je sois maniaque, mais j’aime les situations nettes vous comprenez ? Alors chaque semaine, je passais mon temps à arracher ce qui dépassait, et c’était de plus en plus en plus dur. Même que quand il avait plu, on aurait dit que l’eau accélérait le phénomène. La haie commençait même à s’attaquer à ma façade ! Vous comprenez, docteur, la vigne vierge, faut qu’ça grimpe. Mais pas question, j’étais prêt à foutre le feu à la baraque pour empêcher ça. En plus, cet abruti de voisin me regardait de loin avec son air narquois ; je l’entends encore avec sa voix de fausset me dire : « Ça gagne hein ? C’est le seul ennui, mais bon, faut bien bosser hein ? »
En concluant avec son petit rire exaspérant. Et puis un jour, j’étais de nouveau occupé à nettoyer cette satanée engeance quand elle m’a vraiment attaqué : je reculais avec un énorme tas de cochonneries dans les bras quand mon pied a été brutalement retenu par une pousse de lierre ; un geste délibéré, docteur, je vous le jure ! J’ai perdu l’équilibre et je suis tombé dans la poubelle avec mon tas de branches. J’avais très mal au dos à cause de la chute et le poids des branches m’empêchait de me dégager. J’ai appelé au secours, et c’est le voisin qui m’a sorti de là. Il m’a dit : « Alors voisin, le jardinage ne vous réussit pas on dirait ? » Et toujours son satané rire qui m’exaspère.
Et là, docteur, j’ai fait le lien ! Le pigeon, la haie, tout ça était préparé, manigancé, par ce salaud qui voulait m’avoir ! Mais je ne me suis pas laissé faire docteur, j’avais dans la poche de mon tablier mon sécateur. Je n’ai pas réfléchi longtemps et j’ai frappé. Au bout de quarante ou cinquante coups, il a cessé de parler et j’ai su que je sortais vainqueur d’une affaire qui aurait pu très mal se terminer. En bon écolo, j’ai rangé le voisin avec le lierre, coupé en petits morceaux dans le bac à compost. Il faut que rien ne se perde, hein ? Qu’est-ce que vous dites de ça, docteur ? Vite fait bien fait, non ?
— Je pense que vous avez dû vivre des moments très difficiles. Maintenant, il faut vous reposer et prendre le traitement que je vous ai prescrit. Vous avez besoin de dormir longtemps, très très longtemps. Les deux gentils messieurs en blanc derrière moi vont vous aider à regagner votre chambre.
— Je suis content que vous m’ayez compris. Alors à bientôt, docteur.
— Allô chérie, c’est moi. Je suis toujours à l’hôpital, mais j’ai presque fini ma consultation, je vais rentrer bientôt. As-tu parlé au chien ? Je ne veux plus qu’il découche comme il vient de le faire. En tout cas, tant qu’il est sous notre toit ; dis-lui qu’il n’a qu’à prendre exemple sur le chat, qui est beaucoup plus raisonnable. Au fait, as-tu racheté des graines pour les enfants ?
Recommandé
183

Un petit mot pour l'auteur ? 90 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lùnah B
Lùnah B · il y a
L'enfer, c'est les autres.
Bravo !

Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
L' histoire est drôle, d'un bonhomme "persécuté" par sa haie, son voisin ,son pigeon ...Et qui se venge,son sécateur coupe de tout
Image de Anne Marie Billy
Anne Marie Billy · il y a
Une histoire de dingues! Qui est le plus fou? Et au fait que faire du grain de folie qui est en chacun de nous? Doit on le donner aux enfants?
Stop, faut pas chercher à répondre à tout sinon...

Image de Gérard Oury
Gérard Oury · il y a
Merci pour vos commentaires. Cette histoire est basée sur une certaine inimitié à l'égard d'une personne que je connais. J'ai transformé cette animosité en une petite histoire qui m'a bien fait rire, et qui en a amusé plus d'un, et vous aussi manifestement..
Image de Bricielle Amb
Bricielle Amb · il y a
Les graines aux enfants c'est une bonne idée ça ! ça leur donnera des ailes !
Mon + 1

Image de Unbelievable
Unbelievable · il y a
Waw, c'est juste dément, j'adore !! :D
Image de Clément Duvergé Deleuze
Clément Duvergé Deleuze · il y a
Gérard,

Tu m'avais demandé de t'indiquer mon histoire préférée et bien c'est celle-ci...
J'aime beaucoup les histoires de fous, s'en est une !
Le dialogue de fin du médecin avec sa femme aura fini de me convaincre.
Excellent !!!

Image de Gérard Oury
Gérard Oury · il y a
Merci Clément
Image de Chloesem
Chloesem · il y a
J'ai beaucoup aimé le style et l'histoire, cela mérite amplement mon "j'aime" ! Au passage, vous pouvez jeter un petit coup d'œil à ma toute petite nouvelle : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/une-chance. Merci et continuez !
Image de Lise 97
Lise 97 · il y a
Meme si ce texte date, je viens de le lire pour la premiere fois et j'ai simplement ri et adore ce delire superbement emplofie a chaque paragraphe!!
Image de Gérard Oury
Gérard Oury · il y a
Merci Lise, un commentaire sympa , et qui m'incitera à me remettre à l'ouvrage Car j'étais un peu en panne. Trop bouffé par le travail.
Image de Lise 97
Lise 97 · il y a
Alors que du positif ^^
Image de €va
€va · il y a
J'aime beaucoup :) Pas trop compris le dialogue de fin mais c'est pas grave ...
Image de Gérard Oury
Gérard Oury · il y a
En l'occurrence l'idée que tout le monde est dingue
Image de Olivier Vinterholler
Olivier Vinterholler · il y a
Bravo Gerard, c'est drôlement bien écrit, et surtout très vrai!! Nous avons tous eu ou côtoyé des gens gens psychopathes qui nous polluent la vie à longueur d'année.
Je suis sûr que c'est le même qui nous em... sur notre terrain d'aviation...
En tout cas bravo c'est super bien écrit et cela faire rire!!! c'est le principal!
Bien amicalement
Olivier

Image de Gérard Oury
Gérard Oury · il y a
Merci Olivier, et bonnes fêtes à toi. En l'occurrence il s'agissait juste d'une sorte de délire littéraire sans prétention.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Responsable !

Thardi

Responsable de la sécurité incendie, ce n’est pas moi qui l’invente c’est marqué dans l’organigramme de l’Entreprise, RESPONSABLE, s'il y a le feu c’est moi le patron.
Bon bah hier il... [+]