LE GRAND PRIX DE LA GALERIE

il y a
3 min
116
lectures
23
Soudain, les hommes prennent une pose avantageuse et tentent le coup du regard intelligent. Certains esquissent un sourire ravageur grâce à l'extra blancheur de leur dentition. La sélection a été impitoyable. Elle a porté sur la culture générale, la capacité des candidats à aimer leurs prochains (es) et leur goût de l'aventure. Elle n'a retenu que les meilleurs. Les membres du Jury (à la mixité parfaite) sont tous d'anciens lauréats du fameux Comité Honoraire International des Bonnes Relations Humaines ou, si l'on préfère, le CHIBRH. Le Premier Prix est la rencontre avec une adorable jeune fille, majeure, cultivée, célibataire et sans enfants. Le prix est accompagné d' un week-end de rêve dans un bois des environs de Paris. Il était question, au début, du Parc des Buttes Chaumont mais le Comité Organisateur a jugé cette option simpliste et manquant d 'exotisme. Le but est de retrouver, à l'occasion d'un jeu de piste passionnant, aux multiples rebondissements, une cabane en feuilles d'eucalyptus cent pour cent recyclable, qui non seulement leur servira d'abri mais aussi d'aliment de base pendant toute la semaine. Loin du tumulte des smartphones, « pour vivre l'aventure totalement, sans liens avec le monde extérieur » précise le règlement. En prime, une ration de survie comprenant notamment (pour le samedi soir et par personne) un burger complet poulet-mayonnaise-frites (en poudre), un camembert normand artisanal (lyophilisé), dix galettes au scorpion du Nil et à la vulve de mygale, trois sex-toys (jasmin, fraises des bois et banane), ainsi qu'un couteau suisse, de la ficelle (?) et une photocopie couleur de l'écran de veille du portable de chacun, les organisateurs craignant le choc émotionnel.


     Pour réduire la dépense, la jeune start-up organisatrice du concours s'est associée avec la Galerie Marchande de la ville qui compte sur ses nombreux atouts : proximité du métro, de la préfecture, fréquentation soutenue et cosmopolite toute l'année, nombreux commerces pour jeunes, fast-food à la viande « de nos campagnes européennes » et, cerise sur le gâteau, un vrai bistro populaire parisien, aux prix du « jambon-beurre-café » imbattable.


     Dix-huit heures, début du concours, quand l'animation dans la Galerie est à son comble. La foule se presse en ce lieu stratégique et chaleureux, entre le photomaton et le parking « B » des caddies du supermarché. Les candidats sont debout, torse nu, face au Jury. Tous veulent remporter le prix et rencontrer la jeune fille.

     Cependant, comme le prix à gagner est la rencontre avec un être humain et qu'il n'y a rien de plus précieux sur terre, le « cadeau choisi », en l'occurrence la jeune fille, peut refuser son champion. Elle aura quand même droit à un passage en boucle sur les réseaux sociaux, pour commencer une carrière de chanteuse. En outre, elle pourra tirer, dans une boule de cristal et sous contrôle d'huissier de justice, un billet plié en quatre sur lequel est écrit, en lettres d'or, le cadeau-surprise qui va du ballon de foot signé par les membres du Jury au presse-purée électrique avec récupération des eaux usées, en passant par un carnet de bus plein tarif, un abonnement d'un an à « Télé Culture et Moi» et un porte-bagages auto-adhésif en fibre de tungstène, entre autres. .


     Bref, il est temps, après tous ces préambules, de passer aux votes du Jury. Des dix garçons en lice, un veinard a été choisi. Un authentique brun, aux yeux de braise et aux épaules rassurantes. Dans la foule, une onde de satisfaction rassure les membres du Jury, très attentifs aux réactions du public. On lui dévoile donc, très officiellement, avec en fond sonore la Marche Nuptiale de Mendelssohn vaguement rappée, la candidate, sous un voile de satin. Une magnifique et souriante jeune fille, vêtue de mousseline vaporeuse, qui se dit qu'elle a bien de la chance. Cependant, en détaillant le jeune homme de haut en bas et de bas en haut, la malheureuse constate qu'il n'est pas si beau que ça et se dirige tout naturellement vers la boule de cristal, le second choix. Plongeant, sous l'objectif de la caméra d'une chaîne publique sa petite main innocente, elle en retire un papier et le remet à monsieur l'huissier, seul habilité à le lire. Le silence s'installe, chacun retient son souffle. En attendant, le malheureux champion éconduit n'a pas tout perdu. Il bénéficie, au bistro parisien d'en face, du fameux « jambon-beurre-café » offert !

Grave, l'officier ministériel lit : le Prix de ce tirage est... UN COUTEAU SUISSE !

Branchant son micro, le Président du Jury, fébrile, a soudain ce mot étonnant :

Bravo Mademoiselle, même sans champion, l'aventure peut commencer... !
23

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Serial lover

Bruno Scozzaro

J’ai peu de certitudes, dans la vie. Par exemple, savoir d’où l’on vient, où l’on va, comment est préparé le Nutella, si Marc Levy est bien un écrivain ou un imposteur… Vraiment, ça... [+]