1
min

Le garçon et la vache

Image de Mathieu Jaegert

Mathieu Jaegert

1770 lectures

220

Qualifié

Ils me regardent tous bizarrement. Il n'y a pourtant pas mort d'homme, j'ai juste tué une vache, rien de plus. Elle m'a donné du fil à retordre, la coquine, mais au bout de l'effort, j'ai eu raison de sa hargne et de son insolence. La patience paie toujours. Il faut dire que je me suis appliqué. Pour l'occasion, j'ai ressorti ma batte de baseball. Un coup fort sur la tête, un corps-à-corps de haut vol puis une découpe méticuleuse. La gorge, d'abord, puis le flan, du cou à la queue. Le droit et le gauche, la symétrie compte dans ces choses-là, une affaire de goût et d'ordre. Je sens leurs regards lourds de reproches sur ma salopette maculée de sang. Oui, j'ai eu beau prendre toutes les précautions, les projections collatérales sont inévitables. Je l'ai achevée dans le calme. Du travail bien fait, propre. Cela étant, pas sûr qu'elle mérite ces égards vu les agissements qui m'ont poussé à la punir. Un attroupement s'est formé. Les membres de ce tribunal improvisé n'ont pas assisté à la scène, ils m'accusent par confort, sans savoir, il leur faut un suspect, un prévenu à condamner tout de suite.
Elle m'a provoqué du museau tout en se dandinant, un air de défi dans les yeux. Impossible de laisser passer ça. Le temps de remettre la main sur mon matériel et le tour était joué. Un doute m'a effleuré à mon retour face au troupeau de vaches reconstitué, la brebis galeuse à peine reconnaissable. Si je ne voulais pas me faire piétiner par la meute de ruminants solidaires, il ne fallait pas tergiverser. J'ai foncé tête baissée et batte levée sur ma proie. Les autres ont reculé, tu parles d'une entraide !

Je m'approche de l'auberge avec cette délicieuse sensation que tout le monde m'observe, même les oiseaux et les écureuils. Il va falloir que je change de vêtements. Je lis sur les visages un mélange d'horreur et de soulagement de tenir le coupable. Apaisé, serein, je m'essuie une dernière fois les mains sur mes cuisses tout en leur adressant mon plus beau sourire. Ils ne pigent rien. Y a pas mort d'homme, elle m'a zyeuté de travers, c'est tout. Comme ce bon vieux Bernie, il y a trois ans. Pour lui, ils cherchent encore le coupable.

PRIX

Image de Hiver 2019
220

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
ARGHHHH ! j'ignorais que vous puissiez écrire aussi bien de telles horreurs !
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
D’où je suis à quelques 10000 encablures je te soutiens
·
Image de Vivi Pirouly
Vivi Pirouly · il y a
tu vas être un prisonnier si tu continues... kissous
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un thriller qui m'a soulevé le coeur , si réaliste que j'en ai eu des nausées . Une écriture découpante .!
·
Image de Mathieu Jaegert
Mathieu Jaegert · il y a
Merci Ginette ! J'espère que les nausées n'ont pas duré ! ;-)
·
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Pourrais-je avoir votre avis sur "Que ma joie demeure"?
·
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Là ce n'est pas un train, c'est un crime qui peut en cacher un autre. Amusant et habile.
·
Image de Mathieu Jaegert
Mathieu Jaegert · il y a
Merci d'être passée par ici Silvie !
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
s'il m'arrivait de le croiser, ce garçon vacher, je prendrais bien soin de passer au loin, vachement loin
·
Image de Mathieu Jaegert
Mathieu Jaegert · il y a
Oh en apparence il est propre sur lui et inoffensif ! 😉
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
oui mais vous avez si bien habillé l'apparence...
·
Image de Mathieu Jaegert
Mathieu Jaegert · il y a
Merci !
·
Image de Soso94
Soso94 · il y a
Sanglant oui...
·
Image de Mathieu Jaegert
Mathieu Jaegert · il y a
Oui ! 😉
·
Image de Vivi Pirouly
Vivi Pirouly · il y a
Oh la vache....!!! T'es dur là. . Ai voté quand même kissous
·
Image de Mathieu Jaegert
Mathieu Jaegert · il y a
T'avais intérêt ! Niark niark... 😉
·
Image de Ousmane Waraba Sanoh
Ousmane Waraba Sanoh · il y a
Un texte captivant !
Je vous invite à lire et soutenir le mien en finale
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-quete-du-depassement-de-soi

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Fredo ressassait l’énoncé de l'ultime examen de l’année. Une question, huit mots. Cinquante autorisés pour la réponse, pas un de plus. La consigne était claire, la pertinence du sujet moins....

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Un jeune acacia trône au centre de son jardin. André l'adore. Le contempler peut constituer pour lui une activité à part entière. Il lui parle, le touche, s'en occupe. Il le considère comme ...