Le français ruiné

il y a
3 min
15
lectures
5

Ancien professeur de physique à l'université, je m'intéresse désormais à l'écriture d'essais hors champ scientifique sur le sens notre vie et à la pratique du piano classique  [+]

Mi-avril, point de vacances de Pâques, mais une vacance de Pâques. Les chocolatiers sont chocolat. La cinquième semaine de confinement I La trêve des confiseurs reportée au printemps. Nous y étions en plein puisque cette expression est également courante dans les centre hospitaliers où elle désigne la période durant laquelle les étudiants en médecine se consacrent uniquement aux soins des malades et sont dispensés d'activités universitaires ! Parlons d’une trêve ! Les citoyens ruaient dans les brancards.
Mais Sidonie ne lâchait pas la barre. Sa mission culturelle prévalait avant tout. Il fallait qu’elle explique à ses élèves qu’une pandémie n’est pas une maladie de pandas ni de pangolins. Qu’elle leur montre à quel point la langue française est incorrigible parce ce que les Français sont têtus, indécrottables, irréformables. Mais après tout, s'interrogeait-t-elle, Molière et Voltaire n’étaient-il pas incorrigibles et l’expression populaire n’est-elle pas celle qui rend une langue vivante, évolutive? Non ! La complexité d’une langue, c’est ce qui fait sa beauté, sa richesse. Oui ! C’est ce que devrait dire le ministre de l’éducation aux citoyens que nous sommes : « J‘ai conscience que de nombreux Français vont être encore plus pauvres, j’ai donc donné des instructions aux professeurs pour que tous nos concitoyens partagent la richesse du français. Vive notre langue, vive la France. »

Sidonie constata avec soulagement que ses 24 élèves, l’ange et Solarius étaient tous connectés. La leçon interactive pouvait commencer :

V. « Pourquoi dit-on d’un malheureux ruiné, n’ayant plus de lit où coucher qu’il est dans de beaux draps ? »

« C’est à ton tour Matthieu ! »

Matthieu réfléchit, hésita, puis prit le clavier :

« Madame, je ne comprends pas le début : un malheureux ruiné, est-ce un riche qui a perdu tous ses biens, parce que les impôts lui ont tout pris par exemple, et qui est alors un ruiné malheureux ? Ou, est-ce un malheureux ruiné ? Mais, alors, comment peut-il être un pauvre ruiné s’il n’a rien. »

Ça y est on, est dans le hors sujet, pensa Sidonie, et c’est toujours comme cela avec Matthieu, il veut toujours savoir d’où vient et où va l’argent.

« Non Matthieu, il faut savoir lire dans le contexte. Ici il faut comprendre une personne ruinée donc malheureuse de l’être. Les causes de sa ruine ne nous intéressent pas. C’est très simple cette personne est maintenant, à sec, fauchée, liquidée, coulée, flambée, nettoyée, insolvable. Elle est donc dégradée, délabrée, décrépite, dévastée, ravagée, effondrée, bref elle est devenue une ruine. Elle est plongée dans le malheur. »

Et Thérèse intervint :

« Mais madame c’est ce qui va nous arriver. Mon papa vient de perdre son travail de cuisinier dans un village de vacances. Il nous a dit exactement cela, l’autre soir. On va vraiment être dans la dèche si on ne nous aide pas!  Nous allons être dans de beaux de draps. Il faudrait que je trouve un travail pour aider mes parents, je suis très inquiète. »

Sidonie touchée :

« Non Thérèse, ce n’est pas la peine. Je pense qu’il va y avoir un soutien gouvernemental pour les salariés qui ont perdu leur travail. Il faut que tu aies confiance en ton père. Ce sera un peu difficile, mais assurément, les gens ont besoin de manger et de cuisiner. Il va y avoir besoin de télé-repas vacances, c’est à dire préparé à distance et avec des menus adaptés pour faire croire aux gens qu’ils sont au bord de la mer où à la montagne, et ils auront leur application qui va avec. C’est sûr, ton père va retrouver du travail il deviendra un télé-cuisinier préparant des plateaux-télé. Attention à ne pas confondre avec le plateau d’une chaîne de télévision ou celui du téléviseur. »

Solarius ne put, une fois de plus, s’empêcher de mettre son grain de sel.

« Il est probable que, dans un avenir proche, on puisse, grâce à la téléportation quantique, transférer des informations ou de la matière elle-même. Grâce à cela, Thérèse, si tu as les ingrédients chez toi, ton papa cuisinier, confiné dans son restaurant à la montagne pourra, en ayant exactement les mêmes ingrédients que toi, téléporter dans ton micro-onde les ondes de cuisson qu’il aura choisies. Et tu n’auras plus qu’à te servir ! Plus compliqué, il pourrait téléporter le repas entier qu’il a conçu ; c’est une autre option, mais il risque de téléporter les virus avec. Enfin il pourrait se téléporter lui-même, mais alors, il ne respecte plus le confinement car il doit se délocaliser totalement dans l’espace.»

Tout rouge, mais un ange ne peut être vraiment en colère, le petit chérubin "télépathia" :

« Eh bien Solarius, tu es prêt à admettre l’intrication quantique, mais tu ne veux toujours pas croire en Dieu. Or la télépathie, c’est aussi de l’intrication quantique et c’est grâce à cela que communiquent des anges entre eux et passent d’un univers à l’autre.»

Sidonie voyant que Solarius avait baissé la tête, sans qu’elle sache pourquoi, repris immédiatement le clavier. Elle était lasse de ses interventions. il se prenait pour un Pic de la Mirandole !

« Ecoutez les enfants, on revient au sujet. Un malheureux ruiné sera forcément dans de beaux draps, car dans une situation très difficile. Avant le XVIIIe siècle, "mettre un homme en beaux draps blancs" signifiait le critiquer.
Songez maintenant que le malheureux pauvre, devenu sans domicile fixe risque de mourir à l’hôpital public. Mais il y sera pour la dernière fois de sa vie enfin lavé par des aides-soignantes dévouées, qui le mettront dans des draps blancs propres et frais pour le grand voyage. »

« Bon les enfants, je vous dit tout cela pour que vous compreniez que nous devons rester soudés. A la semaine prochaine. »

Et le petit ange tenace à Solarius :

« Est-ce que tu as compris le message, devenus fantômes, nous sommes enfin dans de beaux draps auprès du plus grand SDF de tous les temps, celui qui était tout habillé de blanc, avec sa couronne d’épines, par décision du roi pour avoir prétendu que l’on devait s’aimer les uns les autres ! »
5
5

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph
Randolph · il y a
Je n'ai pas commenté les précédents, mais cette série est passionnante et pleine d'esprit, bravo !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
je crois que j'ai enfin compris cette expression " être dans de beaux draps" !!
Image de Cristo
Cristo · il y a
Merci beaucoup, Sidonie s'est bien sûr inspirée du dictionnaire de français. Langue difficile pour nos compatriotes et bien sûr les non français qui nous apprécient (Si si cela existe ! )
De plus elle a tenté de broder sur le thème des beaux draps .
C'est vraiment les hauts de France et toute la région qui a vu disparaitre ses belles draperies et ses dentelles petit à petit au profit des métiers à broder électronique grâce au microprocesseurs
Eh bien on préfère l'âme des petites mains sur nos dentelles et broderies

Vous aimerez aussi !