Le doute

il y a
2 min
31
lectures
10

A 64 ans je ne me connais toujours pas. Mais je sais que j'aime la vie, les ballades que ce soit en forêt ou celles de Villon. Boire un coup. Lire et jeter des mots sur le papier.Discute  [+]

François regardait pour la énième fois sa montre. Il était assis au fond de leur café habituel. Il attendait Marie, celle-ci avait une heure de retard. Quelle excuse va- t- elle inventer cette fois ci ? Une rencontre inopinée avec une amie, un problème avec les transports en commun ? Elle ne répondait pas à ses textos, pourtant elle était plutôt du genre accro au portable.
Cela faisait six mois maintenant qu'il avait remarqué un changement dans l'attitude de Marie. Elle baissait la voix au téléphone lorsqu'il entrait dans la pièce. Certaines fois elle avait même mis brusquement fin à la conversation. François en était sûr, cela cachait quelque chose. Un homme ? Il avait passé en revue les hommes qu'ils rencontraient souvent, essayant de deviner qui pourrait attirer Marie.

Marie, c'était sa raison de vivre, celle qui le faisait se lever le matin pour affronter une journée de travail inintéressante. Supporter un chef incompétent et autoritaire. Un sourire de Marie transformait la pluie en milliers de petits diamants. Elle était son cœur, son âme, son souffle de vie. Cela faisait seize ans qu'elle avait changé radicalement sa vie. A son premier regard il avait compris qu'il y aurait un avant Marie et un après. Tout en elle l'enchantait, c'était sa déesse.

Elle était encore plus coquette, prenant grand soin de son apparence. Son maquillage avait changé, il était toujours aussi léger mais mettait plus en valeur ses yeux en amandes et ses pommettes. Elle s'était mise à la gymnastique et surveillait son poids comme le lait sur le feu. Elle avait changé de parfum.

Ce que regrettait plus que tout François c'était la fêlure qu'il y avait dans leur relation, leur complicité. Certes en apparence rien n'avait changé ils discutaient toujours mais leur conversation était routinière, banale. Il n'y avait plus de chaleur ni échanges passionnés . François en était à regretter la période où Marie et lui se disputaient fréquemment. Dans ce proche passé tout était prétexte à se confronter, la mini jupe que François trouvait vraiment trop courte, les sorties sur lesquelles ils ne tombaient jamais d'accord, même voir un film au cinéma pouvait donner lieu à une prise de bec.
Mais cela était terminé depuis peu, du moins c'est le sentiment qu'en avait l'homme.

J'attends encore cinq minutes et je m'en vais. Quand elle rentrera à la maison elle va m'entendre, cela n'a que trop duré. Elle me prend pour un imbécile. François allait se lever lorsqu'il aperçut Marie. Elle est magnifique pense-t-il. Elle s'avance rayonnante, royale. Arrivée près de François, elle pose un doigt sur les lèvres de celui-ci. « Chut, j'ai une surprise.
-J'ai remarqué, tu as une heure de retard.
-Le retard, c'est dû à l'essayage d'une jupe et d'un chemisier, mais ce n'est pas la surprise. » Le cœur de l'homme se serre, il a un mauvais pressentiment.
« Alors cette surprise ?
-Pas ici, ni maintenant. » Le trajet en voiture est court et se fait en silence. A peine entré dans la maison François demande.
« Avec qui étais-tu ?
-Luc
-Luc, le voisin ?
-Oui, pourquoi ?
Rien. » François se demande ce qu'elle peut trouver à ce gringalet.
 « Assieds toi pour la surprise. Regarde !
-Un billet d'avion ?
-Oui, le père de Luc a gagné un voyage pour quatre personnes au États-Unis et il m'invite. C'est génial non ?
-Oui bien sûr. »
Ce sera la première fois que sa fille partira en vacances sans lui.

10
10

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Sans aucun doute, vous m'avez eue... ;-)
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle œuvre bien écrite, touchante et fascinante, Philou ! Une invitation
à venir déguster “Grappes de Raisins” qui est en FINALE pour le Grand Prix
Hiver 2018-2019. Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/grappes-de-raisins

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un doute en effet...Je l'ai eu jusqu'au bout.
Image de JACB
JACB · il y a
Oh! Bien joué Philou ! Les pères ont toujours un oeil jaloux sur leur fille !
Image de Philou
Philou · il y a
merci pour votre commebtaire
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Excellent ! On se trompe de relation jusqu'à la fin ! Bravo !
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Un sacré doute que vous glissez habilement dans la tête du lecteur jusqu'à la chute. Bravo, une belle réflexion sur l'amour paternel et une fin très bien amenée. Une consolation pour le narrateur, il y aura certainement d'autres "Luc" mais elle n'aura qu'un seul "Papa". A bientôt, Philou.
Image de Philou
Philou · il y a
Avec l'âge parfois on oublie que l'on a été un enfant qui veut également vivre sa vie.
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
La chute est surprenante et le récit bien réussi, on se laisse avoir par cette confusion, pauvre François qui voit s'envoler son bébé....
Puis-je vous inviter à découvrir "Choc" retenu pour l'été? et autres... si le coeur vous en dit, vous êtes le bienvenue
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/choc-2

Image de Philou
Philou · il y a
Merci pour votre commentaire. Je vais lire "choc"