1
min

Le contrac

Image de Khaled Haddad

Khaled Haddad

6 lectures

0

Mon incompréhension à la vie n'est dû à rien d'autre qu'à la liberté de mes instincts . Mes désirs les plus ardents.

Sans pour autant vouloir les maîtriser, ceux ci arrivent en masse et aspergent les plus sages de mes réflexions, ou encore ma foi de béton. Ils me prennent ainsi jusqu'aux extrêmes d'une déliquescence douce et sensuelle. La concupiscence .

Mes désirs les plus cruels me poussent incessamment aux griffes des démons du remord, comme cette fois où j'était conduit sous la soutane d'une rencontre délicate. Voluptueusement féline. Le rêve d'une vie!

Mes sens s'étaient soumis à se cause!

Mais malheureusement, ce n'était que l'amour d'un instant fugace, sans lendemain. Un amour de rue éphémère. Mon âme était à nue et le cœur en crue.

Une beauté satirique dont l'aura remplissait un trottoir plein de grue et, je fus vite frappé par la réalité du mensonge. Crédule comme je suis car mon idylle monnayait son charme. Ses mots d'amour étaient limités dans le temps.

Les champs de senteurs et d'émotions paradisiaque étaient vite balayer par la fumé de ses paroles, la magie s'était arrêté.

Je regardais s'éloigner les lueurs de mon étoile avec son sourire satisfait. Les battements de mon cœur accompagnait chacun de ses pas, et mon regard pleurait de ne pouvoir la toucher que par le chagrin de son départ...

Désormais, je n’oublierais pas de sitôt ce quart d'heure aux gazouillis charnel , voluptueux, enivrant et assommant.

Oui, j'étais assommer car une fois le rêve consommé, je me devais d'affronter la réalité du leurre ou de ma foi contrarié. Heureusement qu'il y a la clémence du tout puissant.

Me repentir était a seule solution pour retrouver la sérénité de ma foi pour me guider à travers les rues et ruelles de mon destin!

Il n'y a qu'elle qui peut me sublimer. Ce sont ses lueurs qui me permettent de me transcender.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,