Le concertiste

il y a
1 min
179
lectures
39
Qualifié
Image de Eté 2016
D’un élan et d’un geste qu’il connaît jusqu’au millimètre, il jette son instrument sur son épaule. L’inertie de la pièce de bois aux cordes d’acier laisse entendre un léger son en atterrissant sur le torse charnu. Le silence autour de lui est incroyable, bien que son audience soit au comble, bien qu’aucun siège ne soit vide.

Tous les yeux sont fermés ou rêveurs. L’archet du soliste attaque la corde, le public retient son souffle.

Cet artiste vient de loin. Son premier violon était une pièce de famille de faible valeur qu’on mettait dans les mains de chacun. Toutes les familles ont leurs coutumes et dans la sienne il fallait être musicien. Son second violon gagné à la grâce de sa musique était ornementé de motifs des Balkans. Par une légère entaille dans le bois fin de la caisse, le luthier avait ajouté la tranche d’une essence plus sombre, qui pliée par la vapeur prenait la forme voulue, une façon de marquer le bois à jamais de sa terre natale. Sa terre natale étant inscrite à jamais, un peu comme la marque de son passé s’inscrit sur son visage, maintenant sorti de son village, maintenant en concert dans la capitale française, son visage sombre et abîmé est un témoin des épreuves qu’il a traversées.

Bien entendu, il joue par cœur. Ces doigts agiles se positionnent et se coordonnent parfaitement. L’archet sautille sur les cordes, celles-ci vibrent sous l’action des mains, le cœur de l’auditoire se tend, la musique s’emballe, rebondie, fait vivre des péripéties et s’arrête... Trop tôt.

Le public se lève. Mais notre soliste n’est pas de ceux qui se prosternent pour saluer, il préfère faire une sobre révérence de la main.
« Pour vous », dit un passant en lui glissant dans la paume de sa main calleuse un euro.

Et notre soliste, son violon des Balkans sous le bras, file vers l’autre rame de métro.

39

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !