Le chat dans la cour

il y a
2 min
4 928
lectures
579
Lauréat
Public
Recommandé

Pour en savoir plus sur mon roman qui vient de paraître : https://www.fontainesiloe.com/litterature/4267-chez-nini.html Vous découvrirez le premier bistrot à énergie positive ! " Soyez  [+]

Image de Hiver 2017
Jean n’aime pas les chats. En général, il les chasse en faisant « pschttt ! », et ça suffit à les faire partir de la cour. Mais celui-là est différent. Il est apparu du jour au lendemain. Et maintenant l’animal est toujours là quand Jean ouvre les volets de la chambre. Le félin le fixe d’un regard étrange et mystérieux, comme pour lui dire quelque chose, lui transmettre un message, un secret. Le chat est assis sur ses pattes arrière, sans bouger. Au début, Jean n’y a pas prêté attention. Puis le manège de l’animal l’a intrigué. Cela fait maintenant un mois que ce rendez-vous quotidien se répète. Quand il ouvre les volets...

Chaque matin l’animal est au rendez-vous. Toujours assis sur ses pattes arrière. Il l’attend et l’observe avec intensité de longues secondes. Jean reste à la fenêtre et observe l’animal un instant à son tour. Puis le chat reprend, sans se hâter, son chemin, et l’ignore superbement jusqu’au lendemain. C’est toujours le même chat, Jean en est certain. Pelage blanc et roux avec une tâche noire sur le sommet du crâne. Pas très gros, preuve qu’une vieille dame ne le bourre pas de croquettes. Pas d’affiche dans le quartier pour annoncer la disparition d’un chat, il vient de nulle part et n’a pas de nom. Il l’appelle « le chat », c’est tout.

Jean n’en a pas parlé à Betty. Elle se moquerait de lui, mais là, ce matin, il veut en avoir le cœur net :

— Tu ne remarques rien quand on ouvre les volets... ou dans la cour en partant au bureau ?
— Non Jean, qu’est-ce que je devrais voir ?
— Un mois que ça dure ! Toujours le même chat, assis au même endroit, qui attend le moment où j’ouvre les volets de notre chambre et...
— Tu te fais des idées, c’est ridicule ! Bientôt tu vas me dire qu’il a des choses à te dire et qu’il attend le bon moment !
Betty rit doucement en lui déposant un baiser léger sur la bouche. Elle arbore un sourire gentiment moqueur chargé d’incompréhension. Jean se renfrogne avant d’ajouter :
— J’en suis sûr, ce chat n’est pas là par hasard. Tu te rends compte ? Tous les jours depuis un mois...

Jean est parti en déplacement, laissant à Betty le soin d’ouvrir les volets. Trois jours à Montpellier pour un séminaire d’entreprise. Au téléphone, il a failli demander à Betty si le chat était là quand elle ouvrait les volets. Il ne l’a pas fait, de peur qu’elle se moque de lui. Sur le chemin du retour, Jean s’interroge. L’animal est-il parti ? Il l’imagine mal attendre patiemment son retour. Il s’est habitué à cette présence discrète et silencieuse. Il n’aime pas les chats mais celui-là... il lui manquera s’il ne revient pas.

Jean attend avec curiosité le moment d’ouvrir les volets. Trois jours d’absence, le chat se sera peut-être lassé ? Il aurait pu laisser les volets ouverts pour surveiller le manège de l’animal qui épie son réveil. Betty a besoin de l’obscurité pour dormir. Elle l’aurait pris pour un fou... Le chat l’observe avec insistance puis s’en va, comme d’habitude.

Le matin suivant, Jean voit la scène habituelle avec une impression étrange. Il est assis dans le jardin à guetter, à attendre, ça lui fait tout drôle... Qui va ouvrir les volets aujourd’hui ? Betty apparaît dans l’encadrement de la fenêtre et se retourne vers l’intérieur de la chambre sans lui prêter attention.

— Jean ? Jean ? Tu es déjà levé ? Le chat est là, je crois qu’il t’attend...

Recommandé
579

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Saber Lahmidi
Saber Lahmidi · il y a
Bien écrit. Merci

Vous aimerez aussi !