1
min

Trois-Mots#0-le bouledogue amateur de camembert

Image de Kory Shrum

Kory Shrum

37 lectures

1

Règle du jeu : écrire une histoire avec les mots “bouledogue” “escaliers” et “camembert"


Trois mots donnés à Kory Shrum, auteur de la série américaine Jesse Sullivan , par Léa Prinnseth


Il était une fois un bouledogue français nommé François. François aimait le camembert. Quand il se comportait bien sa maitresse lui donnait des petits morceaux de camembert en guise de friandise. Francois était plutôt heureux. Mais, un jour, François s’est senti l’âme espiègle. Lorsque Marguerite est allée travailler, dans son empressement elle a mal fermé la porte. François a vu la porte ouverte et il a pensé : pourquoi attendre que Marguerite me rapporte du fromage? Je peux me servir moi-même! Alors François s’est échappé de l'appartement et a trotté au bas des trois volées d’escaliers...direction les rues de Paris! Suivant la bout de sa truffe François est parti dans la ville à la recherche du délicieux camembert.

En vain.

Le temps passait, et François était perdu. Avec ses pattes menues douloureuses et son coeur blessé, il regrettait d’avoir jamais quitté le bel appartement qu’il partageait avec Marguerite. Sachant qu’elle était maintenant à la maison et qu’il aurait déjà reçu son morceau de camembert du soir, Français s’est assis sur le perron et a commencé à pleuré.

C’est alors qu’un bon vieil homme a vu le chien et l’a ramassé, en essayant de réconforter sa petite bouille triste. L’homme a remarqué la médaille de Français et l’a ramené à l’adresse indiquée.

Marguerite était si heureuse de voir François ! “Bon garçon” l’a t-elle congratulé. Et si ce soir-là François a reçu ce qu’il croit être encore mieux qu’une tranche de camembert : de nombreux baisers.

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,