1
min

L'aube du Comic Trip

44 lectures

20

Je me rappelle ce temps d’avant, cette puissance et cette force de devoir dans l’accomplissement de gestes lents et durs, tendres et violents.


Homme, femme, femme homme, homme, homme, femme, femme.

Tout se mélange et s’emboîte.

L’Araignée Mâle.

Boite de nuit fatale.

Fatale.

Dans ce monde étranger

Fait de recherches et de plaisirs

Elle ne danse pas

Elle fabrique dans sa tête une autre vie

Le rythme sourd des basses et des lumières

Indifférente au monde

Araignée mâle

Il voit cette fille impudique

Dans ce monde féroce de rien, des loups encore

Qui rôdent et cherchent

Elle lui semble douce à son regard

Il doit s’avancer

Elle ouvre ses yeux intérieurs

Le voit

La découvre dans ses complexes

Démence de ne pas se croire beau ou belle

Ici, lumières artificielles

Elles donnent une autre déraison

Autre sang, autre sens

Diversité

Fatigue universelle de paraître

Où est passé le soleil ?

Une main, un regard

Tout ce passe dans la seconde

De se savoir

Etre

Respirer

Sourire

Et puis là, il se passe tout

Dans cet instant fugitif

L’aube arrive

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
20

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Atmosphère très bien rendue. J'aime le rythme suggestif de votre poème.
Apprécierez-vous "Entre les persiennes" en lice pour ce Prix ?

·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
L'impression d'être dans une boîte, boîte de nuit, faite de musique, qui hante, de paraître, qui rend fou, et puis enfin, l'amour fugace, une sensualité pudique. Voilà ce que j'ai imaginé et j'ai aimé. A voté. Viendriez-vous sur : les amants de l'aube? En lice pour la st Valentin. Bonne journée Edouard!
·
Image de Maour
Maour · il y a
Je vous soutiens pour le prix ;)
J'espère que vous aimerez aussi mon poème :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-retour-du-soleil
Amitiés

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
J'ai bien aimé ces mots qui s'égrainent comme des gouttes de pluie. Bravo, Edouard ! Vous avez mes cinq votes.
·