1
min

Lagraulétois Achille

Image de Philippe Larue

Philippe Larue

15 lectures

0

Département du Gers-Lagraulet-du-Gers-Hébergement du lagraulétois Achille Lasserres-Deezer moins le quart d'un Jésus.



Quatre-vingt un rouleaux de printemps, millefeuilles d'été, Automne chez les mastroquets et l'hiver, Holly. Ainsi en était-il du vieux Achille Lasserres, lagraulétois de père en fils, à l'office municipal de Lagraulet-du-Gers. Une prédestinée hors du commun des mortels, qui montre lippe comme d'autres lapsus, sucettes & Suzette. Mais voilà, depuis l'enfance, Achille Lasserres s'était gercé les lèvres, à commencer par les seins maternels. Entre le téton craquelé et les babines, c'était fusionnel.

L'adolescence était le début d'une graduation de vodka. Son cas était l'Absinthe de soquettes, son kir s'imbibait avec son Kirsch et le Kouglof à rhum. Kumquat, saoul les tropiques de Lagroulet-du-Gers, confits Zizi coing/coin, qu'on Get 27 verres de vodka ou qu'on Ducon et alerte à Malibu, c'était Toucan pastis.

Smith & ses Miss étaient Vermouth, et Achille Lasserres, la bouteille de Camus, c'était Cognac-Jay la peste qui me gerçure, Épicure la littérature. Et puis, Verlaine Hennesy fois comme Achille après les fabuleuses cuites lagraulétoises. Tenez, l'arborescence de vodka en navets fait un papyrus confit résident permanent de Żubrówka. Achille Lasserres et les Bordeaux, tous crevassés jusqu'à être lézardés. Dialoguaient les bizarres de Mozart avec lézards ébahis dans les fossés. Le talon estropié par les Talus des Achille. Finalement, être le glandouillé qui Lasserres le Balthazar, Dame-Jeanne aurait bien été sa champagne à rosées, quoi Aqua et coït !
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur