Labyrinthe

il y a
1 min
28
lectures
4

J'aime toujours les mots. Une main cassée, un déménagement et la préparation d'un texte long m'ont tenu éloignée des abonnés. Me revoici de retour avec du court et très court. Bonne lecture  [+]

Il la regarde sans la voir. Il va la frapper. Les fourmillements ont déjà commencé. Sa main tremble. Rien ne l’arrêtera. Ni son regard. Ni ses cris.

Sa main s’abat sur son visage. De vilaines zébrures fleurissent sur ses joues. Il ne ressent rien pour elle. Aucune pitié. Sa colère gronde. Elle ravage ses pensées.

Il frappe à nouveau plus fort. Son cerveau bouillonne. Elle recule un peu. Elle ne pleure toujours pas. Les bras le long du corps, elle attend.

Il se rapproche à nouveau. Sa main lui échappe pour la troisième fois. Elle vacille enfin. Elle cède. Il se jette sur cette ombre maléfique. Furieusement. Aveuglément. Le monde s’est arrêté de tourner. Il ne sait plus qui elle est. Il veut juste soulager cette fureur. Alors il doit frapper. Encore et encore. Il ne sait plus non plus qui il est. Juste une immense douleur lancinante. La faire taire et renaître. L’asphyxier et l’oublier. L’ensevelir et revivre. Mais, chaque fois, sa main tremble. Elle refuse de porter le coup final. Il se fond dans cette ombre maléfique qui le console. Il pleure sur elle. Il pleure sur lui. Sur son courage à elle. Sur sa propre lâcheté. Il finit par s’endormir, repu de ses caresses. Ses yeux se ferment sur un sein familier. Son cœur a repris son rythme de croisière. Il s’enfonce dans les méandres de la nuit. Son corps a épousé son ombre. Ils respirent désormais d’un même souffle.

Le matin les trouve tendrement enlacés. Les premières lueurs filtrent à travers les volets. Elle ouvre les yeux la première. Elle le câline. Gourmande. Il émerge pour un jour nouveau. Remis à neuf par une nuit réparatrice.

- Bonjour, Chéri !

Il caresse sa joue meurtrie. Il sait qu’il recommencera dès la nuit tombée.

- Bonjour, Maman !
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien écrite et terrifiante, Pascaline ! Bravo ! Aimez-vous toujours “Sombraville” ?
Merci de renouveler vos voix ! Il ne nous reste que 1 jour pour voter. Bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Effrayant .Je m,interroge toujours .Pourquoi un tel comportement,? Votre titre laissé peu d'espoir.Amour,haine ,pouvoir,soumission?
Image de Fantomette
Fantomette · il y a
Etrange fin
Image de Tranquillou974
Tranquillou974 · il y a
Très beau texte et très belle chute !
J'ai beaucoup aimé.
Bonne continuation à vous et au plaisir,
Tranquillou974

Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
délicieusement glaçant