2
min

La vie en miettes

Image de Sangdrillon

Sangdrillon

70 lectures

6

« Vouloir éviter l'inévitable, n'est-ce pas augmenter sa douleur ? » Tchouang-Tseu.

Ce matin, je regarde la pluie tomber par la fenêtre, cette pluie battante me donnait envie de rester au fond de mon lit, blottie, telle une marmotte.
Pourquoi un tel sentiment soudain ?
Pourquoi aujourd'hui ?
Je m'appelle Stella Espéranza, j'ai 28 ans et aujourd'hui, je me marie !
Pour quelles raisons je me sens si vidée de ma quintessence tout d'un coup ?
J'ai fais la connaissance d’Estéban il y a 4 ans... Et ce fût un véritable coup de foudre, un tsunami intérieur, une révélation !....
Depuis, nous ne nous sommes plus jamais quittés ; peu de temps après, nous avons emménagé au cœur des Cévennes dans un vrai petit nid d'amour. Mais les éléments parfois se déchaînent et les choses ne se passent pas toujours comme on l'avait imaginé, la preuve...
Mais ce matin, je n'ai pas le temps de m'apitoyer sur mes ressentis, j'avais tant de choses à faire pour cette journée qui s'annonçait INOUBLIABLE ! alors j'ai chassé,en un battement de paupières, toutes mes idées un peu sombres pour faire une place de choix à ma joie de vivre. Et oui, je me mariais avec l'homme que j'aimais, l'homme le plus FORMIDABLE du monde !...
Toutes les personnes que j'aimais étaient présentes, j'étais à cet instant la femme la plus comblée du monde .
Deux années s'écoulèrent...
Mes journées sont devenues si monotones...Mon envie de devenir maman était toujours aussi forte mais la nature en avait décidé autrement ; tous les spécialistes de la fécondité étaient unanimes : Je faisais un blocage, un putain de blocage !...
Pourquoi ?
Je nageais dans le bonheur, ma vie me semblait parfaite, sans aucune ombre au tableau ; certes, je venais depuis peu d'être licenciée mais ce n'était pas une fin en soi ; j'étais décoratrice d'intérieur, ce métier répondait à toutes mes attentes mais avec mes références, je ne me faisais pas de souci...
Cette annonce m’avait quelque peu ébranlée mais je n'étais pas à terre, loin de là....
Pour Estéban, c'était différent....
Estéban, mon gentil et doux Estéban n »était plus si gentil ni si doux...
Le dialogue était devenu rare voir inexistant, ses yeux lorsqu'ils se posaient sur moi étaient remplis de haine et de rancœur . Je ne ressemble plus à la femme active dont il est tombé amoureux, je ne suis toujours pas maman et je doute d'être encore une épouse...
Depuis quelques mois, Estéban me jette en pleine figure, ses dernières miettes de son petit-déjeuner
Curieuse façon de me dire « Je t'aime »vous en conviendrez !
Bien sûr, c'étaient les miettes les plus savamment choisies : Les plus coupantes ! Moi, je ne bougeais pas, tous les matins, j'attendais cette punition, pensant que je la méritais. Le bourreau ensuite, partait travailler comme si de rien était.
Mais ce matin du 3 Janvier 2010, dans un moment de désarroi le plus total, je me suis tailladée les veines . Ce jour-là, c'est ma voisine qui m'a sauvé la vie.
Estéban n'en a jamais rien su. Il était parti en séminaire.
Est-ce cela la vie d'un couple amoureux ?...
Un couple qui ne communique plus que par miettes interposées ? Une souffrance à peine dévoilée, des non-dits de plus en plus pesants, un manque de dialogue évident....
L'amour avec un grand A avait fait sa valise depuis bien longtemps...
TROP DE PAS ASSEZ, PAS ASSEZ DE TROP !
J'ai fini par tuer Estéban un soir d'Octobre avec un grille-pain.
La mie n'a plus d'amis... Que des débris !
FIN

6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Après avoir lu votre texte j'ai eu la curiosité de regarder les commentaires. L'ensemble est prenant mais j'ai eu cette même réaction que mes camarades pour la chute trop précipitée. Ce n'est pas le grille pain en soit qui est en cause, mais il manque quelque chose...


Exemple :
J'ai fini par tuer Estéban un soir d'octobre avec un grille-pain. (Il contenait toutes les miettes de notre vie. J'ai ouvert la fenêtre pour que les pigeons du quartier puissent venir s'en rassasier. J'ai enfilé un manteau, déchiré notre photo de mariage puis j'ai pris la petite rue qui descend vers le fleuve...)

·
Image de Sangdrillon
Sangdrillon · il y a
Bonjour James, merci infiniment pour tes conseils avisés et précieux ; merci de m'avoir envoyé un exemple de fin d'histoires ; vraiment merci beaucoup. J'en prends bonne note. Mais je ne sais pas si je peux mettre un additif malheureusement car je l'avais soumis au jury au mois de février et il n'était pas en texte libre, puis-le changer malgré tout et leur envoyer à nouveau ou pas ? ? pardon, je suis un peu novice en la matière.
Grosses Bizz... Sangdrillon (Sophie) :) :)

·
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Bonsoir, inutile de me remercier. ☺
Pour ce qui est du texte, non on ne peut pas reproposer un écrit qui a été écarté, même si on le corrige. Ça peut sembler étrange, mais c'est au fond assez compréhensible, si tout le monde renvoyait ses textes refusés après de petites ou de profondes retouches ils ne s'en sortiraient plus.
Ce n'est pas grave, il faut écrire et écrire encore pour gommer peu à peu ses imperfections. Ce texte vous aura alerté sur l'importance de la chute pour une micronouvelle, un autre vous fera progresser sur un autre point...
Bien à vous Sophie.

·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Comme disait Colette " j'avais tendance à envoyer ad patres mes personnages quand ils me lassaient ". La fin est expéditive, encore que la grande Amélie Nothomb n'hésite pas, elle aussi, à trucider ses personnages histoire d'apposer le mot " fin ".
·
Image de Sangdrillon
Sangdrillon · il y a
Bonjour Sylvie, ton petit message m'a fait rire ; c'est vrai que j'ai tendance à trucider mes personnages mais je vais essayer de faire plus long et d'être moins expéditive, progrès quand tu nous tiens !!! :) :) Bonne journée à toi Sylvie . Bizz.... Sangdrillon (Sophie) :) :)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Pas grand à ajouter à ce que disent mes camarades. A retravailler, c'est certain et développer la chute qui est bâclée.
·
Image de Fofi
Fofi · il y a
Gênée pour les changements de temps continuels. Mais retravaillé, notamment la chute, pourquoi pas...
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Costaud le grille-pain ! Le ton léger pour traiter l'échec amoureux me plaît bien.
·
Image de Sangdrillon
Sangdrillon · il y a
Bonjour Dolorasse, merci pour ses précieux conseils. Et merci aussi pour tes encouragements, cela me donne de la force pour m'améliorer. Très bonne journée à toi ; à très bientôt. Bizz... Sangdrillon alias Sophie :) :)
·
Image de J. H. Keurk
J. H. Keurk · il y a
Un mélo sans âge, pauvre grille pain ! Au final, c'est lui qui a fait les frais du mal de vivre... Sinon, c'est pas mal écrit.
·
Image de Sangdrillon
Sangdrillon · il y a
Bonjour LBC, merci beaucoup pour ses encouragements. A très bientôt . Sangdrillon alias Sophie :) :)
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Est- ce que le grille-pain était branché ? . Non, je plaisante, mais on reste un peu sur sa ''faim''.:-)
·
Image de Sangdrillon
Sangdrillon · il y a
Bonjour Lange, ton message m'a fait beaucoup rire !!! oui, promis, je ferais plus long la prochaine fois :) :) Très bonne journée à toi. GROSSES BIZZZ !! .... Sangdrillon (Sophie) :) :)
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Attendez un peu pour les grosses bizzz...:-) allons !:-) :-)
·
Image de Francis Hop
Francis Hop · il y a
Quel dommage de ne pas avoir développé la fin.
L'ensemble le mérite. Allez, un petit additif.

·
Image de Sangdrillon
Sangdrillon · il y a
Bonjour Francis, merci infiniment pour ses gentils commentaires qui me donnent du courage pour continuer à écrire avec confiance , force et conviction. Espoir, espoir quand tu nous tiens !!! :) :)))) Je voudrais volontiers faire un additif mais je ne sais pas si je peux car j'avais soumis cette œuvre au mois de février au jury et il n'était pas en texte libre, je ne sais pas si je peux, peux-tu éclairer ma lanterne ? Je suis novice sur le site. Merci beaucoup. Bonne journée. Grosses BIZZZ... Sangdrillon ( Sophie).
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Coucou... le bonheur, le malheur et l'assassinat au grille-pain... pourquoi pas?... Tu peux corriger le temps dans ta prose, présent, imparfait, un peu mélangé... Autrement, tu traites bien ce thème douloureux à ta manière. Amitiés.
·
Image de Sangdrillon
Sangdrillon · il y a
Bonjour Elisabeth, merci beaucoup pour ce commentaire gentil et qui va m'aider sans aucun doute à progresser. Oui, c'est vrai que le temps est un peu ma faiblesse, j'y ferais très attention à l'avenir. Très bonne journée à toi. GROSSES BIZZZ !!! ... Sangdrillon (Sophie).
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

- « Adjugé, vendu » ! Annonça le Commissaire-priseur. L’expression de joie se lisait sur le visage de Romain Carton ; même sa fossette au menton avait disparu sous son large ...