La vie d'un petit 35

il y a
1 min
14
lectures
0

Petite brune, tout ce qu'il y a de plus banal mais inspirée au détour d'une belle mélodie. Amoureuse des mots et des personnages attachants  [+]

13h30, où sont mes...

Leur origine?

Un vendredi après-midi, quelque part au mois de juin 2010, veille d’une soirée, thème chic. Bref, il faut les trouver !

Ou aller quand on fait un 35? Ou estes-vous? Je les ai cherchées, désespérée de ne trouver que du 36.

Dernière boutique, dernier espoir.

Et là, miracle, elles m’attendaient.

Féminines, celle qui font le passage du lycée à l’université. Des converses au premiers talons.

1 an après leur aspect me met au pied du mur: elles sont devenues mes chaussures de bringue !

Définition des chaussures de bringue:

Au début, on les recherche désespérément pour une soirée précise.

Toutes belles et parfaitement ajustées à vos pieds.

A la fois confortables et classes.

Elles vont avec tout, jean, jupe, robe, short...

Pour un nouvel an comme pour la soirée choucroute du coin, elles vous rendent toujours service.

Plutôt stables, parfois bissextiles sur pavés, glissantes sur plancher.

On ne veut jamais les jeter.

Même dépassées, délavées, délabrées, on les envisage... Parce que confortables !

Souvent noires.(puis grises, puis on ne sait plus trop...)

Résistantes pour qu’elles durent longtemps et survivent à vos jeudis soirs, vendredis soirs, samedis soirs et pourquoi pas festoches, vacances et férias (même si ça devient difficile pour elles !)

Entre éclaboussure de vomis et multiples chutes elles survivent à tous les lavages, toutes les cuites, toutes les mésaventures.

Mieux que les photos, elles vous racontent un tas de souvenirs.

-les chemins bar-boite

-les retours de bars titubants

-les danses déchainées sur ACDC

-les planchers glissants des salles des fêtes

-le podium du GS

-les rebords de fenêtre pour qu’elles prennent l’air

-l’embrayage de ma voiture pas toujours bien enclenché

-le shopping lorsqu’il est synonyme de galère

Etc...

Ce petit 35 a une vraie vie. Lycéenne puis étudiante. En cours puis en soirée. En voiture puis à pied. Avec moi, elles sont devenues fumeuses puis elles sont passées en L3. Mais le soir elles redeviennent toujours mes chaussures de bringue.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Forclusion

Clément Paquis

Lorsqu’on me dit que j’exerce un métier de fou, je ne ris jamais parce que c’est à moitié vrai.
À vrai dire, à force de voir défiler des malades mentaux dans mon cabinet, j’en viens à... [+]


Très très courts

Le petit balayeur

Johan Jacqueline

Il est six heures du mat’, Paris s'éveille avec la gueule de bois. C'est son moment, au petit balayeur, il a sauté dans le premier métro. En passant l'tourniquet, il n'a pas oublié de saluer le... [+]