La vérité BUK !* Charles bukowski écrivain de la folie ordinaire

il y a
1 min
68
lectures
8

Depuis L'océan indien ma prose voyage du battant des lames au sommet des montagnes et je me souviens de mes vies antérieures  [+]

La Vérité BUK !

A Charles Bukowski écrivain de la folie ordinaire


Je suis d'accord avec BUK pour dire que la vérité, on la regarde passer, parfois. Je l'ai vu tout à l'heure, la vérité, – elle avançait dans le chemin, légère, aérienne. J'ai accroché son regard, l'espace d'un instant. Ah ! Cette vision fugitive ! La vérité est une inconnue, une belle passante aurait dit Baudelaire ! Elle a déjà disparu, je n'ai pas su la retenir mais comment retenir la beauté qui passe ? Je la croise, elle disparaît, quand la reverrais- je ? Oh sublime et insaisissable beauté !

Et si la littérature n'était que l'inventaire de toutes nos petites misères quotidiennes et de nos rares instants de bonheur ? Pas vrai BUK ? Etre payé pour raconter sa vie, ce n’est pas merveilleux ? On puise dans son quotidien, on raconte des histoires qui ne mériteraient même pas d'être imprimées et on en fait des livres ! Finalement ce n’est pas si difficile d'être écrivain ! On s'installe tranquille à sa table de travail, on ouvre une bière et ça coule de source : Tous les souvenirs remontent à la surface. Et c’est parti pour noircir des pages et des pages ! Ainsi va la vie BUK ! Et quand on est en panne moteur, on se lève, on se traîne jusqu'au frigo, on prend une autre bière et on s'écroule dans le canapé pour attendre l'inspiration. Elle ne tarde jamais à venir, elle arrive sous la porte d’entrée et se met à flotter au dessus du tapis comme le brouillard un matin d’hiver. Il suffit de respirer profondément pour s’ouvrir à cette bienveillante vérité. Pas vrai BUK qu'on la recherche la vérité ? On ne fait même que ça ! Au fond d'une bouteille ou dans les bras d'une fille ! Boire, aimer, taper sur son clavier IBM, et surtout bien vieillir comme toi BUK !

Tous les auteurs après s'être posé mille questions, en arrivent tous à la même conclusion : prendre du bon temps et jouir de la vie, du temps présent pour oublier l'absurdité de l’existence, – j'irais même jusqu'à dire le non-sens de notre misérable condition humaine. C'est toi le plus beau BUK et plus tu deviens vieux, moins tu deviens con ! Tu tiens la route comme personne, t'es un vrai dieu pour nous tous ! Et merde aux petits cons qui n'ont jamais rien compris à la vie ! Ils ne pensent qu'à leurs carrières et leurs plans d'épargne logement ! Ils passeront l’arme à gauche qu'on restera encore en vie ! Pas vrai BUK ? Et tu sais pourquoi ? Parce que toi et moi on va devenir éternel ! Écrire c'est déjà entrer dans l'éternité.
8

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !