La source

il y a
2 min
74
lectures
79 voix
En compétition

Je cours, je vole en tout sens. Pas assez de temps pour tout faire, tout découvrir. J'adore écrire depuis mes 9 ans, en solo, discrètement, sans doute par peur de ne pas satisfaire les lecteurs  [+]

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

Les bâtiments s’éloignaient rapidement.
La route était belle. Juste longue et vaporeuse. Une sorte de glissement intemporel dans la vallée du rêve.
La voiture crachait ses kilomètres avalant l’asphalte avec voracité.
Il s’était empressé de quitter la ville et ses odeurs nauséabondes : des relents de fumée et d’essence, la puanteur de la capitale suffoquant sous les émanations de la société consumériste.

Le voilà parti à l’assaut de son enfance. De ses joies simples qu’il se plaisait à retrouver chaque été en Isère. Le dépaysement pour quelques jours de vacances, gagnés dans la torpeur d’un travail harassant.
Bonjour vaches et vallées ! A lui la plénitude des étendues verdoyantes ! A lui ce retour aux origines, un exil souhaité vers ses racines.

Le voilà arrivé. Il peine à descendre de son véhicule pour se courber vers le bruissement indompté de cet eau transparente qu’il connait si bien.
Il ne peut résister à son appel langoureux, lui offrant le baiser de ses tendres années.
Toujours présente, la source murmure dans le paysage de son enfance. Il y décèle l’innocence farouche qui ratisse le parterre de la montagne et il se souvient d’autrefois.

Pour l’heure, il voit la lumière de l’eau jaillir du rocher et s’éclater en de somptueuses gouttelettes évanescentes. Il lui est agréable de sentir le frisson de l’écume sur sa peau chaude brunie par le soleil d’été.
Il reste ainsi au pied de cette rivière, observant la chute fraiche qui se dissipe dans l’air. Il parvient à peine à bouger quelques mètres afin de respirer le parfum de la nature. Il admire la neige des sommets devenue cette eau limpide, transformée en une clarté diaphane et lumineuse.

Il aime à contempler le bruissement de l’eau qui gratte la roche et s’infiltre dans la pierre ; un parcours aléatoire que la sinueuse rivière choisit de prendre le long de l’alpage.
Et il revoit ses étranges vacances, loin des plages surpeuplées, où il parcourait, enfant, les sentiers abrupts, chaussé de gros souliers afin d’agripper plus facilement les raidillons.
Il écoutait le silence, attentif aux soubresauts de la vie, pour ensuite transcrire les vertus de ce charme désuet dans sa première rédaction de rentrée.

Souvent, il se plaisait à trouver un lieu pour s’y abandonner. Il savait qu’il ne croiserait personne et se réjouissait de ce calme innocent où le temps lui permettait d’observer l’infiniment petit au creux de sa main, tendue sur l’herbe verte de la piste ondoyante.
Une marmotte esseulée venait lui chatouiller le pied de son museau affolé. Il avançait la main vers cet animal sauvage sans parvenir à le toucher. Puis, roulé en boule dans la verdure, il souriait à cette paix retrouvée dans ce lieu magique.
Jetant un regard au loin à la fin de la journée, il reconnaissait la bâtisse en terre battue de son grand-père. Il savait alors qu’il était arrivé tout près du village et se réjouissait à l’avance du bol de lait qu’il engloutirait avec délice.

Il resta longtemps, assis près de la source, entre le rêve et la réalité de son existence. Il resta longtemps à admirer le paysage recouvert de délicatesse. Cet égarement lui donna des frissons d’espoir et il savait qu’il reviendrait encore en ce lieu magique.
Cette région lui donnait la force de gravir sa vie vers les sommets paisibles et simples. Un dépaysement nécessaire pour affronter le quotidien.

Il comprend maintenant que la source murmure le mirage de son enfance comme un dernier cri d’avertissement au monde de demain.
Il aidera de son mieux pour que la montagne garde ses lettres de noblesse, cachées dans le sillage des parcs protégés et des habitants conscients de leur héritage.

Mais un jour, lorsqu’il sera très vieux et las de la vie, il prendra congé de ce fragile écrin dont la source imperturbable, enlacera pour toujours le paysage tourmenté des pics enneigés.

En compétition

79 voix

Un petit mot pour l'auteur ? 23 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Ne jamais dire "fontaine je ne boirai pas de ton eau"...
Image de Sylvie Detain
Sylvie Detain · il y a
Tout à fait 😀
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
retour aux sources
Image de De margotin
De margotin · il y a
Tout mon soutien.
Je vous invite à découvrir mon nouveau recueil de poèmes en lice au grand prix du manuscrit 2020.
veuillez cliquer sur ce lien http://www.lajourneedumanuscrit.com/Stigmates
Pour lire l'extrait de mon nouveau recueil de poèmes et sur j'aime pour connecter, puis sur j'aime à nouveau si vous voulez le soutenir au grand prix de la journée du manuscrit. Merci beaucoup
Salutations chaleureuses

NB: veuillez connecter Disqus au bas de la page si vous voulez laisser un commentaire.

Image de Jipe GIRAULT
Jipe GIRAULT · il y a
Retour au luxe de la simplicité. Bravo Sylvie de coller de belles images sur les émotions.
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Le retour aux sources, toujours salutaire... J'aime beaucoup cet "exil vers les racines", jolie formule !
Image de France Passy
France Passy · il y a
Les 5 voix pour ce texte qui échappe au bucolique convenu.
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Bravo.. Nous avons, quelque part, une source qui chante la chanson de l'enfance qui ne veut pas mourir... Je plains ceux qui, privés de la nature par la vie urbaine ( c'en est fini de la campage et du monde rural, disent les sociologues et les "décideurs", 80 % des humains, qui sont des electeurs, vivent en ville) n'en ont pas...
Image de Sylvie Detain
Sylvie Detain · il y a
Tout a fait vrai ! Merci ☺️
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Ici, l'expression " revenir à la source " retrouve tout son sens.
Image de Sylvie Detain
Sylvie Detain · il y a
Oui c’est tout à fait ce que j’ai voulu exprimer ☺️
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une belle page , apaisante , comme une aspiration d'une longue goulée d'eau fraîche .
Une chantourne .

Image de Sylvie Detain
Sylvie Detain · il y a
Merci ☺️
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Très chantonnant - mes 5 voix
Image de Sylvie Detain
Sylvie Detain · il y a
Merci beaucoup ! ☺️
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
you're welcome - Belle journée à vous Madame