2
min

La sorcière des temps modernes

Image de Cendree

Cendree

9 lectures

1

Il était une fois, une sorcière, vivant au pays des Temps Modernes. Un pays où , elle l’ignorait encore, les enfants détenaient le Pouvoir Absolu. On les appelait les Enfants Rois. Ils pouvaient se montrer aussi gentils et sympathiques qu’acerbes et sans pitié. Ils n’obéissaient qu’à une règle « Justesse et Justice ».
La sorcière avait ainsi décidé de manger tous les enfants sans en laisser ni miette ni boyau. Elle avait un équipement adapté pour survoler le lotissement des Enfants Rois. Elle disposait, au lieu du classique balai, d’un aspirateur capable d’aspirer et emprisonner 10 enfants en une fois.
Elle n’aurait plus alors qu’à déverser le contenu de l’aspirateur dans son chaudron.
« Hum... Je vais me régaler », se dit-elle.
Elle ignorait alors jusque là que les hautes technologies permettaient aux Enfants Rois de surveiller l’ensemble du lotissement, chaque mouvement, chaque parole...
Ainsi la sorcière avait décidé d’agir la nuit suivante. Plus qu’un dodo. Mais un dodo suffisant pour que les enfants aient le temps d’élaborer un plan d’enfer.
Cependant, rien n’était gagné. L’aspirateur était d’une puissance telle qu’il pouvait pulvériser une maison en 10 secondes.
Il s’agissait d’un aspirateur sans fil disposant d’une autonomie de 12 heures, ce qui laissait à la sorcière le temps nécessaire pour réussir son plan sans aucun souci.
Les Enfants Rois se rejoignirent Place Saint-Michel
« Qu’allons-nous faire ? Demanda Raphaël . L’heure est grave. Il faut agir rapidement. C’est ainsi que Raphaël discuta avec Timéo, Clémence, Evan et tous ses potes. Les rôles furent distribués. Personne ne sut le plan qu’ils élaborèrent car les enfants avaient utilisé leur Super Pouvoir « Personne ne doit entendre ».
Le soir où la sorcière devait agir arriva. Nous étions le 12 Décembre 2018. Le ciel était étoilé. Il faisait sombre, ce qui permit aux enfants de prendre leur poste secrètement. Les enfants étaient fin prêts.
La sorcière enjamba l’aspirateur et lui dit « Aspirateur ! Allume toi !
C’est ainsi que l’aspirateur se mit à survoler le lotissement, la sorcière sur le dos. Mais la sorcière n’avait pas prévu que la programmation de l’aspirateur pouvait être modifiée. Et grâce au programme à distance de sa tablette, Raphaël avait programmé que l’aspirateur ne devait plus obéir qu’à la voix de Raphaël à compter du 12 Décembre à 20h00.
Cependant, une seule modification était possible et il était 19h58. Et la sorcière avait très faim. Raphaël alerta ses copains grâce au visiophone de sa tablette. « J’aurais dû devancer de quelques minutes la programmation de l’aspi ! Tout peut se produire en deux minutes ! Il va falloir distraire Mamie ! ».
Chacun criait donc à trois secondes d’intervalle et à des coins particulièrement dispersés loin de l’autre :
« Je suis là... Viens me manger, toi qui as si faim ».
Ainsi, la sorcière dirigea son aspirateur vers une voix puis une autre. Elle enchaîna ainsi dix-demi tours et avait l’impression de faire du rodéo.
L’alarme de la tablette de Raphaël sonna. Il était 20h00. Il pouvait opérer.
« Nous sommes sauvés », songea-t-il. Il ordonna alors à l’aspirateur « A gauche ! A droite ! A gauche ! A droite ! Un tour complet ! »
La sorcière supplia Raphaël d’arrêter.
« Certainement pas ! Qu’est-ce qui t’aurait arrêté de nous avaler, toi ? ».
« Je vous en prie, plus jamais je ne m’approcherai de vous. »
« Ah ça non, en effet, je ne pense pas ! »Lui cria-t-il.
Et il ordonna à l’aspirateur : « Vas-y avale ce que tu as sur le dos ».
La sorcière cria « Nooooooooooooon !*
L’aspirateur n’obéissait plus à la sorcière. Il se retourna et aspira la sorcière.
Raphaël demanda à l’aspirateur de les rejoindre en douceur. Il s’arrêta à quelques mètres d’eux. Raphaël libéra la sorcière, laquelle était totalement sonnée.
Les enfants lui dirent : « Allez Va-t-en ! On ne veut plus te voir ici »
Et la sorcière, bien que titubant à cause des dernières secousses, s’enfuit à toutes jambes, non sans trébucher, mais avec la ferme intention de ne plus jamais s’approcher d’un Enfant Des Temps Modernes, beaucoup trop futé à son goût.

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,