La séductrice

il y a
1 min
465
lectures
23
Finaliste
Jury
Image de 2015

Thème

Image de Deux lèvres à la fois
Bien que l’on se croise tous les jours dans les rues de cette ville où vous vivez et travaillez, vous ne me connaissez pas. À chacune de nos rencontres fortuites, votre œil glisse sur moi une lueur de convoitise difficile à dissimuler, oui je sais capter votre intérêt, attirer votre attention à votre insu, je suis la fée de vos rêve.
Vous vous retournez à mon passage pour, en douce, admirer mes courbes galbées que vous aimeriez caresser, des rondeurs délicieuses allument vos regards concupiscents faisant monter des envies de possession impulsives, irrépressibles dans vos entrailles. Vous rêvez d’être à la place de celui qui me tient entre ses bras, me contrôlant de ses deux mains fines et câlines, les oreilles dorlotées par le bruit de mon cœur d’acier qui roucoule sous ses doigts. Plongé dans vos absences coupables d’aventures, envisageant une histoire torride, un avenir d’escapades voluptueuses où je vous ouvrirai la porte de mon habitacle secret, réceptacle chaud et soyeux, alors vous vous loveriez dans mon intimité comme dans un sofa moelleux et aphrodisiaque.
Béat, je vous emmènerai pour des voyages au long court où vous seriez le timonier choisissant l’itinéraire, je serai votre esclave soumise et dévouée, prête à exaucer le moindre de vos caprices et désirs d’évasion routinière. Aucune de vos folies ne me sera étrangère, je vous accompagnerai partout, par tous les temps, tout le temps, au boulot, pour les loisirs, les vacances, le jour, la nuit. Docile, gracile, ma souplesse sera toujours prête à vous satisfaire, à vous suivre dans détours et déroutes sur les chemins des amours buissonnières.
Mais prenez garde si vous vous conduisez mal, si vous perdez les pédales, je sais me venger et je peux vous tuer à toute vitesse, je ne tolère aucune sortie de route, je ne mets pas de frein à mes passions, j’exige l’exclusivité de votre fidélité, tout votre temps, il y a un tigre en moi, un fauve jaloux et possessif.
Je cesse de vous faire languir, je vous fixe rendez-vous sur le parking, là vous pourrez me bichonner, m’astiquer, palper et apprécier mes formes, m’essayer, je suis à votre disposition pour un avenir radieux, si, si, venez me voir et m’admirez, vous me reconnaîtrez..... Une voiture de sport garée près de votre vieille bagnole !

23
23

Un petit mot pour l'auteur ? 34 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gladys
Gladys · il y a
Travail soigné, texte intéressant malgré la banalité du fantasme mais avec une écriture agréable, facile à lire, bravo à vous
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Je me suis régalée du début à la fin ! Très sensuel et plein d'humour !
Mes quatre voix vous sont acquises !
Je vous invite, si le cœur vous en dit, à découvrir mon TCC http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-marteau-et-les-etoiles

Image de Franek
Franek · il y a
merci mais je ne fais jamais de concours (trop souvent bidonnés= mais lorsque j'aurai un peu de temps au palisir de vous lire
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Superbe texte ou l'humour départage la pointe d'érotisme de cette belle italienne sportive bien carrossée à sa rivale quelconque.
Image de Franek
Franek · il y a
merci les belles voitures et les belles femmes , la comparaison est facile , encore merci d'avoir lu
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une "Séductrice" qui n'est pas négligeable. Félicitations pour votre entrée en finale.
Image de Élodie Guti
Élodie Guti · il y a
J'aime beaucoup !! Je suis une adepte de l'écriture à identité masquée. Merci pour ce plaisir mécanique !
Image de Franek
Franek · il y a
ce compliment me touche , merci
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
Ah ... les belles italiennes ... j'aime. .je vote ;-)
Image de Franek
Franek · il y a
en fait c'est une Morgan8 de 1977 qui m'a servi de modèle et merci pour ta voix
Image de Lafee Lafee
Lafee Lafee · il y a
J'ai failli m'y laisser prendre, et je pensais que le rebelle avait un coup de blues !! Bravo.
Image de Franek
Franek · il y a
merci Lafee, je reviens après 4 mois de travaux et peu de temps à l'écriture mais j'ai ainsi fait un stock d'idées
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
j'adore, voluptueux, sensuelle, bien écrit pour découvrir qu'on parle d'une voiture, superbement bien réussi et vous avez mon vote +1
Dans le partage, je vous invite à me lire http://short-edition.com/oeuvre/poetik/lui-15 merci

Image de Franek
Franek · il y a
merci, pour cette louage qui me touche énormément
en partage aussi ce poème récité par Naïade https://www.youtube.com/watch?v=ZmMN9-sn8kY

Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
c'est très très beau, sensuelle, merci Franek, j'ai mis un petit mot à Naïade, belle soirée,
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
n° 13 qu'est-ce qu'elle a cette petite?
Je vote pour les cabrioles en coupé sport avec l'hirondelle des faubourgs ;-)

Image de Franek
Franek · il y a
si je gagne tu auras droit à un tour en Morgan de 1977
Image de Roselyne Cros
Roselyne Cros · il y a
12 e vote pour un lol final !!!
Image de Franek
Franek · il y a
merci pour ce ''Cros'' coup de pouce
Image de Eponine52 MILLOT-CONTE
Eponine52 MILLOT-CONTE · il y a
11ème vote ! te connaissant, je te trouvais bien romantique et fleur bleue et j'avais raison car quelle chute frangin ! J'ai adooooooré comme toujours et je vais m'empresser de le tweeter et de le poster sur mon mur ! CASQUETTE A RAS DE TERRE pour ton récit qui décoiffe ! bisous !!
Image de Franek
Franek · il y a
merci Epo de ce coup de dopage de mes lecteurs

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La porte ouverte

Rita Renoir

Je suis là, allongée nue sur mon lit et je t’attends. Je ne te connais pas. Je ne connais que tes mots provocants et ton goût du jeu. Ce jeu que nous avons initié il y a quelques jours déjà en... [+]


Très très courts

Horizontal

Sebastien Ayreault

Il pensait, c’t’andouille, que le sexe des filles était à l’horizontal, et que nos couilles,
Tombaient là-dessus comme un couché de soleil.
Je lui ai dit suis-moi.
La petite Nat’... [+]