2
min

La rose, conte d'amour

6 lectures

0

Il était une fois un jeune homme très charmant, qui n'arrivait pas à aimer. A chaque nouvelle relation qui commençait avec une femme, il se rendait compte qu'il ne pouvait pas tomber amoureux, si bien qu'il avait décidé de le dire à la personne dès le début, afin de ne pas la faire souffrir. Malgré lui, il n'éprouvait plus de sentiment. Il voyait d'ailleurs que le fait de tomber amoureux ne lui convenait pas.

Une fois, cela lui était arrivé et il avait perdu tous ces moyens. Il s'était trouvé si ridicule au point de se détester qu'il ne voulait plus jamais revivre cette situation.Il avait donc verrouillé son coeur, et tout cela se passait très bien. Il n'aimait pas. Il respectait et aimait la femme, mais plus quelqu'un. Avoir les yeux humides, attendre pendant les coups de téléphone, supporter la trahison, soufffrir, non ! Il était libre. Du moins, il en était convaincu. Il aurait le plaisir, la complicité, l'amitié, sans être amoureux.

Les jours de pleine lune, il était même sûr que cet état amoureux inutile freinait tout le monde. Et, pour ne s'attacher à personne, il multipliait les partenaires, avait une sexualité multiple et disait à chaque femme qu'il ne savait rien construire et ne voulait pas les faire souffrir, qu'il était dans le polyamour. Mais en réalité, il ne voulait aimer personne. Il se voyait vivre seul et en était satisfait.

Un soir de croissant de lune, il était rentré chez lui pour profiter au maximum de sa vie de solitaire, comme il savait que des corps à corps sensuels et du badinage était programmés ultérieurement... Et de fils en aiguille, il était arrivé sur le livre du petit prince de Saint Exupéry. Il avait essayé des sites libertins, eu des amantes de tous les âges...un peu de poésie lui ferait du bien, pensa-t il. Par une douce voie, il « tait projeté dans l'univers de l'aviateur....

Au fur et à mesure, chaque mot le touchait au coeur. Il revoyait toutes ses histoires les unes après les autres, comme si il se trouvait à l'orée de sa vie, au purgatoire, au moment de faire le point sur sa vie. Et, des sentiments ressurgissaient, malgré lui. Où était donc sa fleur, pensa- t-il ?...celle qu'il avait abandonné et laissé sous une cloche sans l'emporter dans son voyage ?

Son visage s'assombrissait. Il relit le conte. Le petit prince demandait à être apprivoisé. Il voulait être unique, de l'amitié, de l'amitié et de la confiance. Il larme coula sur son visage qu'il s'empressa de faire disparaître. Son coeur de pierre l'effrayait à présent.Et si l'amour l'avait quitté définitivement...Il sentit un grand froid. Il commença à avoir peur..un peu. Et si l'amour revenait ? D'ailleurs...qu'est ce que c'était que l'amour ?

Il savait qu'il fallait qu'il réponde à cette question. Il sortit de chez lui, acheta une rose et la posa dans le plus beau vase de sa maison. Il la regarda attentivement et cessa de répondre aux messages des femmes sur les sites de rencontres pour du sexe finalement...il la regarda encore. Elle était rouge et parfumé, un peu toutes les roses et unique...elle était la sienne...Il se dit qu'il était temps de savoir qu'est ce que c'était l'amour pour lui. Il sentit une grande gratitude pour elle...

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,