3
min

La reconversion d'une aide soignante

Image de Hany

Hany

139 lectures

119

Marta n’avait pas sa langue dans sa poche, elle s’était toujours dit que dehors c’était la jungle, et qu’il fallait se battre tout le temps. Elle était d’ailleurs très négative et n’envisageait pas de faire grand chose de sa vie. Même si un rêve habitait ses pensées, elle voulait chanter.

Puis, Marta s’était encroûtée dans sa routine. Elle suivait ses occupations les unes après les autres du lundi, au mardi, au mercredi… comme si elle tenait un fil sans fin.

Ses parents avaient été ses premiers détracteurs comme souvent, et lui avaient fortement dissuadé de suivre cette voie.

Depuis, elle considérait ses parents et leurs conseils avec plus de recul et de méfiance.

Puis, c’était le statut assez précaire des professions artistiques qui la détourna de sa passion, et elle devint alors aide-soignante.

Plus tard, ce fut son caractère rebelle qui lui joua des tours et qui l’avait rendue plus « cartésienne ».

Elle se souvenait que lors d’un dîner, où chacun parlait de lui, elle n’avait rien à raconter du style « Je pars en Octobre, au Maroc, pour une réunion au sujet du développement commercial de la société ». Ou du genre « Ils m’ont nommé employé du mois ! Fêtons ça ! ».

C’est ainsi, qu’arriva sa période d’innombrables « proverbes et citations ».

Le but étant d’essayer de se convaincre qu’elle pouvait vivre de sa passion raisonnablement.

Comme « tout est possible », « tout arrive à qui sait attendre », ou le fameux « si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire » de Walt Disney.

La musique et ses notes n’avaient plus de sonorités pour elle.

C’était un fait, Marta ne chantait plus, alors qu’elle avait eu grand mal à arrêter.

Puis, un jour, le téléphone sonna au centre médical où Marta travaillait, comme une alarme du destin. Une veille dame qui venait de se casser le col du fémur avait besoin de soins et Marta allait les lui prodiguer.

Quand pour la première fois, Marta vit sa patiente, elle était à son domicile, alitée, et autour d’elle trônaient un piano, des trophées sur des étagères, des partitions et pupitres…

Le hasard fait bien les choses comme disent certaines personnes.

La rencontre entre ces 2 femmes fut bien sûr, bien plus qu’une rencontre entre une patiente et son aide-soignante.

Les soins commencèrent, et la veille dame, nommée Carmen, sentait bien que Marta regardait timidement autour d’elle, changeant de visage.

- Vous aimez la musique ? demanda-t-elle.

- Oui, madame, répondit Marta, brièvement.

- Je sens en vous comme une âme musicienne, est-ce que je me trompe ?

- Vous savez, j’ai aimé la musique un temps, mais, je n’ai plus trop le temps pour ce loisir.

- J’aimerai vous entendre chanter pour moi, vous ferez bien ça pour une vielle dame aux membres qui tombent en ruine, hein !

- Je ne vous ai pas dit que je chantais, j’aime bien écouter de la musique parfois, rien de plus.

- Non, je sens en vous une âme de musicienne, je vous dis, je sens une voix. Désolé de vous surprendre, je sens les choses et je les voie, et elles s’avèrent souvent vraies.

- Oui, comment avez-vous fait pour le savoir ? Je chantais il y a quelques années balbutia-t-elle, émotionnée, je voulais même en faire mon métier.

Je chanterai pour vous un autre jour, là j’ai un autre patient à aller voir, maintenant.

- Merci pour tout, lui dit la vielle dame alors que Marta refermait la porte.

Ce fut cette patiente attachante et visionnaire qui aida Marta à vivre de sa passion.

Elle avait oublié son rêve, comme on laisse ses affaires au placard.

Mais, l’étincelle de son don fut plus fort.

 

Depuis sa rencontre avec Carmen, Marta avait une nouvelle énergie. Les séances de soins terminées, elle se mettait aux vocalises, et la professeur de chant dirigeait son élève.

Une carrière d’art lyrique derrière elle, elle revivait ses féeriques prestations avec Marta, aveuglée par ses anecdotes.

Carmen dit un jour à Marta :

« Les choses que l’on regrettent dans la vie, sont celles que l’on n’a pas faites ». Tu peux entamer ta carrière de chanteuse maintenant, tu as en plus consacré ta vie aux autres jusqu’ici, et tu donneras un bonheur immense à tous tes spectateurs, il est temps de penser à toi.

Qui n’avait pas rêvé d’avoir un ange protecteur à ses côtés, pour vous revigorer d’énergie comme ça.

Trois mois plus tard, Marta se lança et se présenta à une audition pour réinterpréter les classiques du chant lyrique.

Une fois enregistrée parmi les candidats, elle composa le numéro de Carmen les mains tremblantes.

- Je l’ai fait. Je me suis inscrite à une audition, c’est grâce à toi, je te le dois ».

- Tu  me fais un magnifique cadeau, je te passe le relais pour mener ta carrière dans la musique et merci d’avoir remis cette joie dans ma vie. »

Les jours passèrent et Marta avait été sélectionnée, elle se préparait  sans relâche pour la représentation.

Quand un jour, Marta arriva chez Carmen, et personne ne répondit. L’aide soignante ne tenait pas en place, et contacta directement le centre médical, à l’accueil.

- Allo, Clarisse, je suis chez Carmen, mais elle n’est pas là. Que s’est-il passé ? 

- Ah oui ! Tu n’as pas eu l’information ! Elle n’est plus ta patiente, elle a été admise en centre de rééducation.

- Ah ! Quelle histoire ! riait-elle d’avoir eu si peur. Je savais que la rééducation suivrait, c’est bon signe pour elle. Bon, ben, merci, à demain.

Puis, quelques mois plus tard, le fameux jour arriva, Marta était dans sa loge prête à entrer sur scène.

Et, dès qu’elle y fit son entrée, elle posa les yeux sur Carmen au premier rang, installée dans son rôle d’ange gardien.

 

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
119

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Hany. Je relis avec plaisir votre beau TTC pour lequel j'ai voté.
Vous avez soutenu ma chienne Ianna et je vous en remercie. Elle est maintenant en finale. La soutiendrez-vous à nouveau ? : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/me-chienne-ianna-dans-les-dunes Bonne journée à vous.

·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Un plaisir de vous relire Hany, je profite pour vous proposer de renouveler votre soutien à mon poème ''je tresse l'odeur'' en finale merci.
·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
Quand on prodigue un soin, Ilya toujours un lien, qui se crée, mais là, c'est spectaculaire. Un conte. Viendriez-vous soutenir de nouveau " le bilan " en finale TTC....
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
"Audition secrète" ... La saison vient de s'achever sur M6 ☺☺☺ !
·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Magnifique histoire bravo !

Je vous invite à lire mon poème si vous aimez merci de voter https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/je-tresse-lodeur

·
Image de EM_dessine
EM_dessine · il y a
On dirait qu'il y a un peu de vécu dans cette histoire!
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Il faut se fier à son Destin. Parfois, il fait de bonnes choses.
·
Image de Mariolga
Mariolga · il y a
il ne faut jamais, jamais renoncer à ses rêves.
·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
La surprise manque un peu, mais l'histoire est prenante +3
·
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Personnage un peu convenu mais on se laisse prendre à l'histoire, elle a eu raison d' croire. Mes voix lyriques Hany !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

- Tomy, comment c’était l’école ?Je t’ai pris des super gâteaux au supermarché. Regarde, ils sont sur la table. - Et donne moi ton manteau ! Ne le laisse pas en boule !Tomy ...