3
min

La petite fille et le cheval

Image de Fabien Lemaire

Fabien Lemaire

339 lectures

107

Qualifié

C'était il y a longtemps, quand notre monde ne tournait déjà pas bien rond...
Il y a pourtant eu un papa, mais il n'est plus là car il a fait un autre choix de vie, laissant une maman seule élever ses deux petites filles
C'était un temps où cette « mère courage » devait être père et mère à la fois mais n'avait que peu de revenus, étant seule à devoir tout supporter, tout assumer et, sûrement, à aimer comme deux et pour deux dans cette froide campagne d'une contrée nordiste.
L'une des petites filles vouait une admiration pour le genre équestre, mais la modeste famille n'avait pas les moyens d'acheter un cheval et de l'entretenir, encore moins.
Mais voilà, « la petite fille » n'était pas du genre à renoncer et, passant près d'un champ, voyait ce cheval, seul, à boulotter l'herbe fraîche.
Sûrement de loin, elle l'observait comme un enfant lèche une vitrine de magasin de jouets au moment de Noël en imaginant de nouvelles aventures.
Elle passe et repasse, usant les semelles de sa seule paire de chaussures, mais ne manque pas de s'immobiliser et d'observer la bête impassible et gourmande savourer la verdure qui s'offre à elle. Il a l'air si paisible dans sa pâture... Et si... Et si... Et oui, pourquoi pas... Après tout, elle ne ferait rien de mal. Au contraire...
Alors le lendemain, l'affaire était entendue. Là où d'autres enfants de son âge allaient peigner leurs poupées, elle décida de s'approcher de son futur ami le cheval, et de le faire sien quelques instants. Farouche au début, certainement, l'animal ne se laissa pas approcher si facilement. Mais que pouvait-il lui arriver finalement de la part d'une tête blonde haute comme trois pommes ? Rien de bien méchant devait-il penser.
Autant qu'elle le pouvait, elle allait dans ce champ pour s'en occuper seule à seul ; Elle le brossait sans que le propriétaire ne se manifeste, était-il seulement au courant ? Laissait-il faire en observant discrètement de loin le regard amusé ou compatissant ? Nul ne le saura, car l'histoire qui m'a été contée ne le dit pas. L'enfant ne se posait pas cette question et prenait plaisir à retrouver son compagnon, et certainement à lui raconter sa petite vie, ses confidences dont elle savait qu'il ne répéterait rien. Peut-être même s'était-elle déjà promis « quand je serai grande j'en aurai un ».

Bien des années après, après de brillantes études qui l'ont sortie de sa condition modeste, « la petite fille » est devenue femme, maman, et chef d'une entreprise au service du bien-être des autres. Peut-être par magie, ou comme une sorte d'héritage, je me plais à le croire, de son compagnon d'enfance, il lui reste une chevelure claire qui rappelle la couleur du crin.
Aujourd'hui, elle a ses propres chevaux de la race des « vieux poilus dont personne ne veut ». Personne, sauf elle, avec ses yeux et son sourire d'enfant, elle leur parle, se confie, les brosse, les câline, les soigne quand il le faut, monte celui qui peut encore faire de l'exercice, éclate de rire de leur facéties ou lorsqu'ils ont décidé de faire leur tête de cochon ; mais jamais, au grand jamais, elle ne leur crie dessus ni ne lève la main. Elle les aime tout simplement et respecte leur vieillesse qu'elle veut paisible et heureuse.
Parfois, sachant que je ne peux en posséder un, elle m'appelle pour la rejoindre et partager cette fabuleuse relation humain-cheval. « Là-bas », par tous les temps, nous sommes hors de tout, de la civilisation. Tout en travaillant nous refaisons le monde à notre façon comme des enfants le feraient certainement en imaginant un idéal de vie parfois utopique, mais tellement réconfortant.
J'ai traversé des mois difficiles, parfois à cause de ma propre turpitude, mais la main de « la petite fille » m'a été tendue pour me proposer la longe de l'animal que j'apprends à connaître et aimer à ma façon, avec maladresse parfois, mais en tout cas à le respecter en premier lieu. Je me surprends à lui parler et surtout chercher à lire une sorte de réponse dans son regard. Je ne retiens qu'une chose, ce cheval me fait du bien. Après des mois de contact sans même qu'il le sache surement, il a un impact positif sur ma vie que je parviens à mesurer à présent.
Cette longe que je tiens fermement n'est en rien une simple corde. Il y a de la vie à chaque extrémité. Elle devient ma ligne de vie que j'ai décidé de reprendre en main, tout aussi fermement, car je n'ai pas envie de faire pleurer « la petite fille » sauf de joie, peut-être.
Ce récit romancé est inspiré de la confidence de « la petite fille ». Nul, à part sa maman, ne connaissait cette anecdote, cette tranche de vie qu'elle gardait en elle comme un trésor à protéger. Aujourd'hui, même si cela reste anonyme, c'est avec son aimable autorisation que je partage ces quelques mots. Je suis certain qu'à la lecture de ce récit vous avez également fait un saut dans votre enfance pour puiser le plus doux des souvenirs que vous pensiez enfoui... et que peut être vous partagerez à votre tour pour illuminer les yeux de vos lecteurs.

PRIX

Image de Hiver 2019
107

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
Une belle histoire de vie qui fait chaud au cœur ! mes voix
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
merci beaucoup à vous
·
Image de Laurence Sueur
Laurence Sueur · il y a
Quelle magnifique histoire ! Elle devait être bien heureuse cette petite fille dans ce champ....
C'est vrai que le cheval peut adoucir les misères de la vie à condition de savoir l écouter.
Je pense que vous avez réussi à entrer dans son monde.
Merci pour cette douce lecture

·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Merci beaucoup Laurence
Vos mots sont une autre douceur

·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
belle tendresse qui émane de votre plume, merci pour ce texte voici mes voix Fabien
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Merci beaucoup
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
le meilleur ami de l'homme, dit-on
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Oui avec son caractère 😜
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
avec patience et amour , le cheval apporte beaucoup ! mes voix
en lice avec ' Au cœur de l'hiver ' si vous aimez

·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Merci alors je vais lire
·
Image de Marcel Prout
Marcel Prout · il y a
Ca me rappelle quand j'allais parler à l'oreille d' Orage, double poney et terreur des enfants au club hippique...:-)
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
oui je vois :-) et pourtant à chaque "terreur" équine il y a une personne qui sait y faire
·
Image de Marcel Prout
Marcel Prout · il y a
Je savais surtout me débrouiller pour que ma fille soit fier de son papa malgré les sourires curieux des autres enfants et ceux plus goguenards des parents. Tiens , je la vois ce mois ci, je lui demanderai si elle s'en souvient :-)
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Belle et émouvante histoire, on aimerait bien connaitre cette petite fille, je vote, voir sur mon site un autre genre " L'IMAGE " si vous avez le temps, merci
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Merci Daniel
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une très belle histoire émouvante ! Mes voix ! Il ne nous reste que quelques heures pour accepter cette invitation à découvrir “Le Vortex” qui est en FINALE pour la Matinale en Cavale 2019! Merci d’avance et bonne journée! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-vortex-1
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
merci , j'avais déjà voté pour le Vortex :-)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand merci, Fabien ! Une invitation à découvrir “Gouttes de pluie” qui est en lice pour le Grand Prix Hiver 2019. Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Emsie
Emsie · il y a
J'ai été touchée par votre TTC, qui m'a rappelé, entre autres, un reportage haut en émotion sur l'équithérapie et sur les résultats extraordinaires que la relation homme-cheval permet d'obtenir là où tout le reste a échoué.
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Et oui bien souvent les solutions sont déjà présentes autour de nous si on lève la tête et qu'on ouvre les yeux autant que le cœur
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
voté
·
Image de Fabien Lemaire
Fabien Lemaire · il y a
Hé bien merci beaucoup :-)
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème