1
min

La pelle.

Image de Rolando VIALE

Rolando VIALE

66 lectures

13

Adrienne avait mis deux bonnes heures pour creuser une fosse dans les bois situés à quelques kilomètres de sa maison.
Allongé au fond du trou, Patrick, son mari, semblait dormir paisiblement sauf que sa tête faisait un angle bizarre avec le reste de son corps.
Adrienne jeta le sac de sports de Patrick dans la fosse comme on jette une fleur sur le cercueil d'un mort pour son dernier voyage. Il ne restait plus qu'à remettre de la terre par dessus pour combler la fosse.

De retour à la maison Adrienne appela la gendarmerie pour signaler la disparition de son mari. Deux heures plus tard un capitaine et son adjoint vinrent l'interroger.
Après les questions et les formalités d'usage elle se retrouva enfin seule; Elle dîna sous la véranda en buvant une demi bouteille du meilleur vin de la cave.
Le jour déclinait et l'on entendait plus que le chant triste d'un rossignol qui se détachait sur le silence du jardin. Un peu pompette elle alla se coucher et s'endormit aussitôt. En plein milieu de la nuit elle fut réveillée par des bruits provenant du rez de chaussée. Intriguée et vaguement inquiète, elle enfila un peignoir et descendit lentement les escaliers qui donnaient directement sur le salon. Elle alluma la lumière et se mit à crier comme une folle. Patrick la regardait, debout au milieu de la pièce! Un vrai cauchemar dont elle émergea d'un seul coup. Quand elle reprit conscience, elle se retrouva dans son lit avec Patrick à ses côtés. Ce dernier avait allumé la lumière et hurlait le visage déformé par le colère:
- Qu'est-ce qui t'arrive encore? non seulement il faut que je te supporte la journée mais en plus la nuit? Fous moi le camp de cette chambre! grosse truie! et il la poussa violemment hors du lit.
Le lendemain Adrienne prépara comme d'habitude le petit-déjeuner de son mari. Ce dernier l'avala comme si de rien n'était, sans un mot, sans un regard pour elle.
En attendant que Patrick s'en aille, Adrienne fit quelques pas dans le jardin. Elle se dirigea vers l'appentis sans intention précise. Son regard tomba sur une pelle qui reposait contre un mur. Dès lors, elle sut ce qu'elle allait faire de sa journée...
13

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de De margotin
De margotin · il y a
Magnifique
J'ai aimé

Image de Rolando VIALE
Rolando VIALE · il y a
Merci pour elle Alain lol
Image de Alain de La Roche
Alain de La Roche · il y a
Excellent.
Adrienne devrait obtenir les circonstances atténuantes ou se pourvoir en la pelle. Heu... en appel.

Image de Rolando VIALE
Image de Dranem
Dranem · il y a
Court mais efficace !
Image de Rolando VIALE
Rolando VIALE · il y a
Exact Julien! et il a été refusé....
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Nos textes se rejoignent !
J'adhère.
Julien.

Image de Rolando VIALE
Rolando VIALE · il y a
Oui un peu... merci Olessya
Image de Olessya Mendelevich
Olessya Mendelevich · il y a
Vous aimez bien l'humour noir..
Image de Boamonga
Boamonga · il y a
Très agréable à lire, belle fluidité. Le quotidien de beaucoup de femmes malheureusement
Je vous invite à lire "pimce " (mon frère 😊)


N'hésitez pas à allė lire

Image de RAC
RAC · il y a
Hum... le poison c'est bien aussi !
Image de Michaël ARTVIC
Michaël ARTVIC · il y a
Oups !! Une une pelle ? On fait... Un château de sable ? 😁
Ok!! Belle intrigue !

Image de Yasmine Anonyme
Yasmine Anonyme · il y a
Très bien écrit. J'aime énormément! Une invitation à lire ma TTC en concours, merci d'avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Un divorce aurait été moins violent, mais franchement, je comprends cette pauvre Adrienne sans cesse humiliée de la pire façon ! Sans compter que son subconscient était catégorique : éradication pure et simple du goujat ! ;)
Image de Albane Charieau
Image de Rolando VIALE
Image de Chrys Demange
Chrys Demange · il y a
J'ai aimé donc je vote... Je viens de poster un poème sur ma page " L'artiste " que je vous invite à parcourir si le coeur vous en dit...
Image de Chrys Demange
Chrys Demange · il y a
Rêve prémonitoire... Comme quoi il ne faut pas énerver Madame... Affaire bien menée.
merci Rolando... Je vote. Chrys

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème