La parfaite obsession

il y a
1 min
199
lectures
83
Finaliste
Public
Il ne cessait d’essayer.
C’était ce qui le représentait, son obsession, son entêtement. Aucun instant ne passait sans qu’il ne pense ou qu’il n’ait envie d’inventer quelque chose. Ses dernières créations lui paraissaient moindre et il voulait toujours plus.
Alors il fit de son mieux et dessina.
Certes, il recommença des milliers de fois et sa plume fut écorchée tout autant que ces doigts, mais le résultat qu’il obtenu le rendit fier.
Cet homme, dans ses plus belles mensurations, était sans doute, à ses yeux, l’une de ses plus belles œuvres. Et intérieurement, il espérait qu’elle fut aussi celle que préféreraient ses admirateurs.
Il faisait tout pour qu’ils reconnaissent son talent de peintre et d’homme d’esprit. Il essayait de les satisfaire et de faire au gré de leurs envies.
Et c’est ainsi que Leonardo Da Vinci, vint à bout de son obsession de la parfaite invention.
83

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,