La nuit de mai

il y a
3 min
67
lectures
29
Qualifié
Image de 1ère édition
Image de Très très court
Étienne se glissa prestement hors du lit. Il savait instinctivement que c'était l'heure. Il s'habilla à la hâte et s'engouffra sans bruit dans le vestibule. Pourvu qu'il n'ait pas réveillé Sarah, sa petite femme, qui semblait dormir du sommeil des justes...Un regard furtif à la station météo de la cuisine lui confirma qu'il ne s'était pas trompé : il était à peine 5 h en ce début mai et la température extérieure avoisinait déjà les 17 degrés. Il fit chauffer un café et jeta un dernier coup d'œil à sa carte du ciel, examinée en détail la veille au soir. La porte de la cuisine s'entrouvrit doucement. Coralie apparut, le visage chiffonné, les yeux gonflés.
• Mais que fais-tu là, ma chérie, il faut dormir.
• Je n'y arrive pas, Papa.
Elle se précipita sur ses genoux, ses jolies bouclettes en bataille sur son visage poupin.
• Où vas-tu, mon papa, tu pars déjà au travail ?
• Non, pas aujourd'hui, c'est samedi. Je vais faire un petit tour dans la campagne.
• Je t'accompagne, alors ? lança-t-elle en bécotant sa joue barbue. S'il te plaît, pour mon anniversaire ?
• Bon, allez, je veux bien mais à condition que tu t'habilles chaudement. Et tu préviens Maman, surtout.

La nuit les enveloppa de son cocon. Les ténèbres étaient profondes en cette nuit sans lune et il fallut plusieurs minutes à Étienne pour se familiariser avec l'obscurité.
• Papa, je n'y vois rien !
Il la prit tendrement dans ses bras
• Tout à l'heure, je vais te montrer de jolies choses.
Ils escaladèrent un petit tertre à quelques encablures de la maison. De là, en plein jour, la vue était superbe sur les collines percheronnes, découvrant en cette saison de sublimes paysages où les multiples nuances de vert des cultures le disputaient aux symphonies florales orchestrées au cœur des jardins et des bosquets.

Il n'y avait en cette douce nuit pas un souffle d'air, pas un murmure, pas une lumière parasite issue du monde des hommes. Étienne s'assit sur l'herbe un peu fraîche, imité bientôt par Coralie. Elle était étrangement calme, subjuguée elle aussi par l'immensité de la voûte céleste qui déployait ses chapelets de pépites jusqu'aux confins de l'horizon.
- Regarde, ma chérie, comme c'est magnifique. Tu vois, ce grand chariot avec quatre étoiles, c'est la Grande Ourse. Et la petite étoile tout près c'est l'étoile polaire, tu te souviens ? Elle indique toujours le nord et les autres étoiles semblent tourner autour, mais très très lentement.
- Et cette étoile orange qui scintille, comment s'appelle-t-elle ?
- Arcturus et au-dessus de ta tête, la belle bleue, c'est Véga. On la reverra au cours de nos soirées d'été.
Le clou du spectacle se situait à l'horizon, côté sud et sud-ouest avec la présence simultanée de trois planètes, Mars, Saturne et Jupiter.
- Tu vois Coralie, ces planètes sont beaucoup plus proches de nous que les étoiles. Comme la Terre, elles tournent autour du soleil. Remarque aussi que, contrairement aux étoiles, elles ne scintillent pas.
- J'aimerais bien y faire un tour...surtout la planète rouge. Tu crois qu'on pourra un jour, tous les trois ?
- Dans quelques années, peut-être, qui sait ? Mais chut, observe ce jour qui va se lever et écoute...

Imperceptiblement, la nuit semblait moins profonde. C'était l'heure du «crépuscule nautique» qui annonçait les premiers signes de l'aube. Tout à coup, dans le silence opaque, un doux chant s'éleva. Des bosquets voisins, le merle entonnait son chant flûté et, en tant que chef d'orchestre, semblait informer ses amis les passereaux que la symphonie du jour pouvait démarrer. Le rouge-gorge se mit au diapason tandis que le petit troglodyte lançait son chant puissant à toute volée. Le chœur de l'aube se mettait en place et entraînait progressivement dans sa mélodie enjouée les chanteurs les plus doués du bocage : pinsons, grives, verdiers, pouillots et même la sublime fauvette à tête noire, tous s'étaient donné rendez-vous, comme pour rendre hommage à cette magnifique journée qui s'annonçait. La campagne encore endormie résonnait de la sérénade en polyphonie entonnée par ses hôtes aux accents de virtuoses.
- Comme c'est joli, murmura Coralie. Tu crois que c'est pour nous qu'ils chantent, tous ces oiseaux ?
- Tu sais, ma chérie, je crois qu’ils chantent pour tous ceux qui les aiment...

Les lueurs éthérées de l'aube s'affirmaient de proche en proche, esquissant une ligne d'horizon, dessinant subtilement les contours des arbres et laissant poindre une écharpe de brume au fond de la vallée. Les chants des oiseaux commençaient à s'estomper, des lumières s'allumaient çà et là. La vie mouvementée des hommes allait reprendre.
Tandis que le disque solaire apparaissait à l'orient, tout de rouge auréolé, Étienne et Coralie prirent le chemin du retour. Ils traversèrent le jardin, illuminé de rosée et embaumé des senteurs matinales. En une nuit, les inflorescences bleu-indigo des iris s'étaient épanouies. Des tapis d'hélianthèmes, de saponaires, de campanules et d'œillets dressaient leurs camaïeux aux portes des hommes, pour le simple plaisir des yeux.

Étienne ouvrit la porte, Coralie dans ses bras. Sarah était debout et préparait le petit-déjeuner. Ils s'enlacèrent tous les trois de concert.

- Maman, s'exclama Coralie, c'était trop beau ! La prochaine fois, tu viens avec nous, n'est-ce pas  ?
- Peut-être, ma chérie, peut-être...Mais pour l'heure, goûtons ce moment et... « Joyeux anniversaire ! »
29

Un petit mot pour l'auteur ? 22 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Houda Belabd
Houda Belabd · il y a
Un texte touchant et réchauffant à souhait, comme une nuit de mai!
Je vous invite à découvrir mon très très court sur les sans-abris de l'Isère, ici: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chienne-de-vie-dun-sans-abri-iserois

Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci beaucoup Houda.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un éveil tout en douceur, et un grand bol d'air frais avant celui de chocolat ...
Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci beaucoup M.Iraje.
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Quelle belle nuit!
Merci pour ce beau texte Symphonie!
Un plaisir de vous lire!
Bonne continuation!
Si le coeur vous en dit et que vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon texte"Mésaventures nocturnes" en lice pour le Prix des jeunes écritures. Pour y accéder plus facilement, vous pouvez cliquez sur mon nom en haut de ce commentaire! Merci d'avance de passer!

Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci beaucoup Marie Juliane.
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Un très belle plume. Je m'abonne à votre page pour profiter d'autres récits.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci beaucoup Ozias. J'irai vous lire très prochainement.
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Un plaisir de découvrir ta page riche et intéressante adorable J'ai bcp aimé.un texte original et bien structuré. Merci de le soutenir https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci beaucoup Éric.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une sacrée balade au lever du jour qui laissera un beau souvenir dans la mémoire de Coralie. Bravo, Symphonie. Je clique sur j'aime.
Je vous invite à lire mon dernier poème : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/la-rose-la-bouteille-et-le-baiser Bonne journée à vous.

Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci beaucoup Jean. À bientôt sur votre page.
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un magnifique anniversaire pour la fillette et un très joli cadeau pour le lecteur. Entre l'éveil d'une nature encore "vivante" et la beauté immuable du ciel, vous lire fut un régal.*****
Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci Patrick pour ce commentaire qui me fait très plaisir.
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Désolé, j'avais annoncé un vote que je n'ai pas matérialisé. C'est réparé.
Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci !
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
J'aime bien la douce complicité et la tendresse qui lient ce papa à sa fille
Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci beaucoup Isabelle.
Image de Hervé Poudat
Hervé Poudat · il y a
L'orchestre symphonique de la nature réservé aux cœurs matinaux. Très belle poésie des sons et des couleurs.
Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci Hervé pour ce commentaire qui fait chaud au coeur.
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Je viens de découvrir votre page.
J'ai aimé et je me suis abonné
Texte bien écrit.
Cela coule de source.
Merci Symphonie pour ce bol d'oxygène matinal et pour ce matin fleuri .
Si lumineux et si coloré aussi.
Ah , mes points, et entièrement, votre texte les mérite bien.
A votre tour de soutenir le mien qui est en compétition:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/digoinaises-corps-et-ame

Image de Symphonie
Symphonie · il y a
Merci Mohamed pour ce gentil commentaire.