1
min

La mouette et les deux corbeaux

Image de Olivia Ruello

Olivia Ruello

3 lectures

0

Il était une fois une mouette et deux corbeaux. La belle venait se prélasser dans un espace néant.
Cependant, deux sombres rapaces voyaient, en cette demoiselle, une menace. L'énergumène, venue d'ailleurs, déplaisait fortement aux deux spectateurs:
-" Mais pour qui te prends-tu? Tu crois être chez toi?
Nous sommes des oiseaux de terre, tu es un oiseau de mer. Tu n'as pas lieu d'être là! Va t'en ou on te fera la loi!
-Je ne vois pas en quoi je gêne, s'exclama la douce rebelle, cet espace vous appartient? Je vous invite à visiter le mien! Je ne vois pas quelle offense je vous fais, je m'en vais voir ailleurs s'il vous plaît!"
Les deux austères personnages n'en croyaient pas à leurs plumages: comment cette inconnue malveillante pouvait-elle être aussi insolente?
Ignorant leur ego, elle leur tourna le dos. Mais les deux tristes compères, face à cette ingrate, ne voulaient surtout pas lâcher l'affaire. Tout en lui barrant la route, ils lui tinrent ces propos:
-"Comment oses-tu être sans gêne? Il faut que l'on te boute! Tu n'as pas à être ainsi: on va te faire la peau!
- Pourquoi cette violence? Est-ce due à mon errance? Je ne vous provoque pas et, pourtant, j'ai le droit à vos médisances. C'est dommage que cela vole bas! N'y a -t-il pas moyen de se comprendre autrement que par la colère et le déni? Nous pourrions être de bons amis, quitte à trouver un terrain d'entente sur ce qui nous attire ici."
A ces mots, les deux loustics mirent leur fierté aux vestiaires. Après tout... C'en devient fatiguant de réagir comme ça. Il n'y a que du "bla bla" et aucun mérite, alors qu'ils rêvent juste paraître de petits pitres...:
-" Tu sais, nous les corbeaux, nous avons cette image d'apparence funeste. Comment tourner la page? Nous sommes loin d'être célestes. Comme on se sent étiqueter, du coup, nous le faisons savoir, en jouant les méchants de façon notoire.
- Cela me désole que vous agissiez ainsi. Vous surjouez votre rôle alors que vous n'êtes pas abrutis!"
Par ce contexte improbable, ils ne tentèrent pas le diable. Les deux corbeaux grotesques firent, avec la mouette, un pacte gargantuesque: celui d'une amitié ,durable, dont on pourra omettre quelconque idée sordide. Et, sans vouloir compromettre cette trop grande différence, ne pas être insipide face aux prises de conscience!
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,