1
min
Image de Nikotris

Nikotris

1053 lectures

424

FINALISTE
Sélection Jury

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Un vent de nostalgique souffle sur ce texte, qui nous ramène vers l’enfance, cette époque insouciante. En quelques mots simples, l’importance ...

Lire la suite

Le jour de mes huit ans, j’ai reçu un cadeau auquel je ne m’attendais pas ; une montre au bracelet noir où apparaissait sur le cadran Mickey Mouse, avec ses bras légèrement entortillés et qui servaient d’aiguilles.

Si j’étais enchantée d’avoir en ma possession un objet à l’effigie de mon personnage de dessin animé préféré, la nature même de ce cadeau m’effrayait quelque peu. En effet, qui a une montre sur lui peut contrôler le temps. Et pour moi, seuls les adultes avaient cette compréhension des heures, des minutes, des secondes, savaient à quelle heure il fallait se lever, ou bien se coucher, à quelle heure déjeuner, aller à l’école, se brosser les dents, se doucher... J’eus soudain l’impression que j’entrai dans le monde des grands. Et cette montre, pourtant petite et légère, me parut trop lourde à porter.

Il me fallut me familiariser avec ses aiguilles, la grande d’abord, puis la petite, et maîtriser mon angoisse chaque fois que mes yeux se posaient sur la trotteuse, qui allait toujours bien trop vite à mon goût. Comment se peut-il que les secondes apparaissent et disparaissent plus rapidement qu’il ne faut de temps pour prononcer leur nom ? me disais-je.

Dans les mois qui suivirent, je ne portais ma montre Mickey que pour les grandes occasions ; je n’en voyais nullement l’utilité à l’école puisque la cloche faisait déjà tout le travail en nous libérant de son cri tonitruant pour la récréation, et en nous rappelant à l’ordre d’un ton autoritaire et nous ramenant les pieds traînants vers nos salles de classe. Lors des repas de famille, j’accrochais à mon poignet gauche mon nouveau cadeau, à la fois précieux et redouté. Les adultes présents ne manquaient pas de le faire remarquer et de m’apostropher en me disant d’un air sérieux que je faisais partie des grands maintenant, et qu’il fallait que je me montre digne de l’honneur qui m’avait été fait. Il me semblait alors sentir ma peau brûler sous le bracelet.

Un dimanche, alors que nous étions tous partis nous promener sur les bords du canal du Rhin, un homme s’est arrêté et nous a demandé l’heure. Mon père s’est tourné vers moi et a dit : « Alors, quelle heure est-il ? ». Sans mot dire, j’ai levé mon poignet et ai fixé le cadran ; il ne fallait pas que je me trompe. J’observais la grande aiguille, puis la petite, je vérifiai une seconde fois, puis d’une voix tremblante je répondis : « Il est quatre heures moins le quart ». Le monsieur m’adressa un sourire qu’il agrémenta d’un : « Merci, mademoiselle ! ». Et je ne pus m’empêcher de sourire à mon tour, fière d’avoir pu rendre service, et d’avoir appris à un adulte quelque chose qu’il ne savait pas.

PRIX

Image de Été 2018
424

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Je préfère ma vieille LIP , celle de ma première communion, peut être que ça intéressera le jury , qui sait ?
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Court, tout simple, tout mignon ^^ Je me rappelle avoir eu ma première montre en grande section de maternelle, et ça m'avait fait presque le même effet que ce que tu racontes dans cette histoire. Le jour où elle était tombé en panne j'étais en panique, je croyais avoir fait quelque chose de terriblement mal ^^
Merci et bravo pour ce texte, Nikotris :)
Dans un autre contexte, mon très très court "Gu'Air de Sang" est actuellement en finale du Prix Court et Noir ! Si tu le souhaites, n'hésite pas à aller le lire, j'en serai ravi :)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gu-air-de-sang

·
Image de Hector
Hector · il y a
tout court, tout simple, simple comme bonjour, simple comme donner l'heure, simple comme un don. Heureux d'avoir pris le temps de vous lire.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
La montre. Objet symbolique entre tous ! Jolie évocation de souvenirs, se terminant par une charmante chute pleine d’humour.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Si tendre instant de vie ! Chance à vous.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Le temps aussi s'apprivoise ... ! Une montre le prouve, et non pas une prouve le montre ☺☺☺ !
·
Image de Rose
Rose · il y a
les moments fondateurs.......
·
Image de Saint Eusèbes Poulpix
Saint Eusèbes Poulpix · il y a
Ah! Oui! La bonne vieille montre... Étant enfant je les démolissait à la chaine, pire que dans les artifices du BTP, du coup mon père se sentait obligé de m'en offrir une pour Noël, pour mon anniversaire, pour les Étrennes, pour ma Fête... moi qui désespérait d'autre chose... J'aime, et j'ai voté!
·
Image de AutresRimes
AutresRimes · il y a
une agréable lecture , j'ai voté. Peut être irez vous découvrir et voter pour mon texte 'le mystère du mélange des couleurs"
·
Image de Bertrand Môgendre
Bertrand Môgendre · il y a
Oui, Nikotris tu as raison, on a tant à apprendre des enfants. Merci pour cette historiette.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

Elle disait qu’il lui avait donné rendez-vous au parc. Qu’il lui demandait de tenir une rose à la main. Qu’il lui avait dit qu’il porterait son costume bleu foncé qui lui allait si bien. ...

Du même thème