La lettre au Père Noël

il y a
5 min
28
lectures
10
Qualifié

« Maman, maman, ça y est, j’ai fini ma lettre au Père Noël ! On va la mettre dans la boite aux lettres, dis, on y va ? »
« Oh non, pas aujourd’hui Camille, je suis trop fatiguée là, on ira la poster demain, ne t’inquiète pas, on a encore le temps... »
La petite fille boude, trépigne, s’indigne. La maman sourit.
« Viens, montre moi déjà cette jolie lettre. » Camille retrouve en un instant son grand sourire, tenant fièrement dans ses petites mains potelées son bout de papier corné rempli de magie, de dessins, de souhaits et de couleurs. Elle s’assoie joyeusement au coté de sa maman qui redresse péniblement son corps endolori du canapé où elle s’était allongée. Le plaid se soulève quelque peu, laissant apparaitre des hématomes disséminés un peu partout sur le corps de sa mère.
« Maman ! Tu as mal ? C’est quoi ces bobos là partout sur ton bidou ? »
« C’est rien ma puce. C’est hier après-midi, tu sais quand je t’ai laissée chez mamie pour sortir avec mes collègues. »
« Tu es tombée ? »
« Non ma puce, ce sont plutôt des CRS qui me sont tombé dessus... »
« C’est quoi des Ciriès ? »
« Des CRS, pas des Ciriès. Ce sont des policiers, mais avec des casques, des boucliers et des armes. »
« Et ils sont méchants ? »
« Non, ils servent à défendre les gens quand il y a besoin, ils sont payés par l’état comme les infirmiers ou les pompiers. »
« Ben, il t’a pas vu le Ciriès ? Tu avais pas mis le gilet jaune que tu avais préparé? »
« Si...Tout le monde l’avait...C’est un peu compliqué à t’expliquer ma puce...C’est le risque en ce moment quand on va manifester... »
« C’est quoi manifêter ? »
« C’est un droit qu’a chaque individu pour pouvoir s’exprimer quand il n’est pas d’accord ou pas content. Alors, il peut aller marcher avec des pancartes où il y a marqué ce qu’il veut et ce qu’il ne veut plus. C’est une façon de dire les choses afin d’être entendu. »
« Et pourquoi vous êtes pas contents ?»
« Les gens descendent dans la rue parce que le monde est injuste et qu’ils en ont assez. Normalement, l’être humain a des droits. Dans des textes, il est écrit qu’ils naissent libres et égaux, que ce soit un homme, une femme ou un enfant, sans différence, même s’ils ne parlent pas la même langue, n’ont pas la même couleur de peau, ne croit pas au même dieu, ou n’ont pas autant d’argent...Normalement, chaque être humain peut choisir son travail et ce travail doit lui donner suffisamment d’argent pour pouvoir exister, pour pouvoir vivre dignement avec sa famille. »
«Ça veut dire quoi diiigneeement ? »
« Ben c’est justement ça le problème ma puce. Dignement, ça veut dire avoir assez d’argent pour payer sa maison, sa voiture, sa nourriture, ses habits, ses médicaments, et puis aussi pour se faire des petits plaisirs, comme aller de temps en temps au cinéma ou pour partir en vacances...»
« Ben nous on va jamais au cinéma ou en vacances ! » Dit la petite fille, en croisant les bras et en fronçant ses sourcils.
« Je sais, et pourtant je travaille beaucoup, et il y a pire que nous ! La vraie raison, c’est que très très peu de personnes dans le monde ont tout l’argent, et que du coup, il n’y en a plus pour les autres. Ça c’est injuste ! Les gens qui sortent dans la rue avec des gilets jaunes ne sont pas contents parce que l’argent est mal partagé, que les banques donnent à ceux qui en ont déjà beaucoup et n’aident pas ceux qui n’en n’ont pas assez, que leur travail n’est pas reconnu alors que sans eux, plus rien dans notre société ne fonctionnerait, tu comprends ? »
« Mais tu viens de dire que c’est marqué quelque part qu’on doit partager tous ensemble, parce qu’on tous est égal...C’est comme une règle du jeu, non ? »
« Oui...Des hommes ont écrit ce texte après une très grosse guerre entre tous les pays du monde, et il y avait eu beaucoup trop de morts. Alors, on a voulu éviter que ces horreurs ne recommencent et beaucoup de pays l’ont signé...Malheureusement, ça n’a pas changé grand-chose, car ceux qui ont le pouvoir et l’argent trichent ! »
« Et le monsieur président, il peut pas les punir ? C’est pas son travail ? Il a qu’à dire aux policiers de mettre les tricheurs en prison ! »
« Le gros souci, c’est que ce sont ses copains qui trichent, alors il dit rien, et même des fois, il les aide en créant de nouvelles lois pour que personne ne les voit... »
« Ben moi je trouve que c’est pas juste ! »
« Oui, c’est pas juste, c’est pour cela que les gens se rassemblent, et ils sont très nombreux, beaucoup plus que ce que l’on dit à la télé. Ils essayent de faire entendre leurs droits, mais personne n’écoute, bien au contraire, on essaye de les faire taire, et cela risque de dégénérer en révolte. Alors l’état a mis plein de CRS dans les rues. »
« Ceux qui te sont tombés dessus ? Mais tu m’as dit qu’ils protégeaient les gentils des méchants !»
« Oui, normalement...C’est juste que là, le président, il n’est pas content de voir tous ces gens dans la rue, il a peur...Ce n’est pas bon pour lui et ses copains très riches tout ça...Les gens se retrouvent, parlent et réalisent qu’ils ne sont pas égaux, qu’ils n’ont pas tous les mêmes conditions de vie, qu’ils travaillent trop dur pour un salaire trop faible. Il y a beaucoup trop de différence entre les riches et les pauvres, et il y a de plus en plus de très riches et de très pauvres. Ils comprennent que le travail est devenu une forme déguisée d’esclavage des temps modernes, les privant de leur liberté, de leur temps, leur enlevant leur joie et leur dignité même quelques fois. Mais les très très riches sont beaucoup beaucoup moins nombreux que tous ceux qui ne sont pas contents, et ils risquent de tout perdre si le peuple se met vraiment en colère. Alors, du coup, le président, il a donné plus d’argent aux CRS, et il leur a demandé d’enlever les gilets jaunes aux passants, comme ça on les voit moins, il leur a demandé aussi de bloquer les rues pour empêcher les personnes de se regrouper. Et les CRS ont eu le droit d’arrêter ceux qui manifestaient pour les mettre en prison, ils ont aussi envoyé des sortes de fusées qui font de la fumée qui pique très fort les yeux et qui empêche de respirer, pour que tous ces gens aient peur et rentrent chez eux. Ils ont même tiré des flashball, ce sont des balles que normalement il est interdit d’envoyer au visage, mais ils l’ont fait quand même, et il y a eu beaucoup de blessés, certains on même perdu un œil ou une main, d’autres sont même morts. Moi, j’ai eu de la chance, les CRS nous ont foncés dessus pour nous disperser et j’ai juste reçu des coups de bâton en passant. »
« Maman, j’ai peur... »
« Moi aussi ma puce, j’ai peur ! J’ai peur de ce monde que je vais te laisser...j’ai peur quand je vois les principes fondamentaux de la liberté, de la justice, piétinés, j’ai peur car on a déjà perdu la paix et j’ai peur que le peuple soit contraint à se révolter pour faire entendre et respecter ses droits...moi aussi j’ai peur mon ange ! »
Camille se blottit contre sa mère, de grosses larmes chaudes et rondes coulent le long de ses joues innocentes. Un moment de silence suspend le temps et les évènements, on remonte le plaid, on se câline, on se réchauffe, on entend les cœurs battre à l’unisson et les respirations se caller. Puis, tout d’un coup, la petite fille se lève, part en courant dans sa chambre, pour revenir avec une petite feuille et ses crayons de couleurs.
« Tiens maman. Tu vas écrire une lettre au Père Noël toi aussi! Je suis sûre que lui, il peut nous aider ! » La maman serre très fort sa fille contre son cœur, collant son nez dans les cheveux de sa petite fée, y inspirant une grande bouffée d’espoir renouvelé.
« C’est une super idée Camille, tu m’aides à l’écrire ? Et demain, on ira poster nos lettres ensemble...demain, si on veut, tout peut changer, tout est possible, et tu as raison d’y croire ! »

10

Un petit mot pour l'auteur ? 7 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de A KM
A KM · il y a
Il y a une belle énergie par ici :) Bravo !
Je vous invite à lire ma nouvelle LES MOTS DU CŒUR et à apporter vos critiques.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1

Image de Sophie Defaix
Sophie Defaix · il y a
Magnifique ! Texte très percutant... et très actuel.
Je partage votre texte.

Image de Mamez'ailes Raquel
Mamez'ailes Raquel · il y a
Merci!!!!!....vos compliments me vont droit au cœur.
Excellente journée à vous;-)

Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
la force des mots....j'aime les saine colère....je partage votre texte sur ma page
Image de Mamez'ailes Raquel
Mamez'ailes Raquel · il y a
Ohhhh merci beaucoup, ça me touche!
Bonne journée à vous;-)...

Image de Eddy Bonin
Eddy Bonin · il y a
D'actualité... Je suis surpris d'être le 1er à vous donner mes voix !
N'hésitez pas à en faire de même si, seulement, ma nouvelle vous plait :) Un voyage au Japon en 3 minutes chrono : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-main-tendue-4

Image de Mamez'ailes Raquel
Mamez'ailes Raquel · il y a
Merci Eddy...il faut bien démarrer et c’est fait grâce à vous;-)...