990 lectures

266 voix

En compétition

Le Puy,

Cher Ami,

J’ai appris à aimer toutes les saisons, espérant à chaque fois qu’à la fin de celles-ci vous seriez là, mais ce n’était pas vrai.
J’ai appris à patienter, à écouter le temps passer, à compter les heures, me persuadant que vous seriez là, mais ce n’était qu’un songe. 
J’ai appris à aimer ma maison, la faisant plus belle à chaque lever de soleil, escomptant que vous la trouveriez charmante, mais ce n’était qu’un mauvais rendez-vous. 
J’ai appris à lire la musique, à deviner ses messages secrets, imaginant ridiculement, je le comprends à présent, que quelques notes pour moi de votre part y seraient cachées, mais où donc avais-je l’esprit ?
J’ai appris à écrire, encore et encore, du matin au soir et, parfois même, au creux des mauvaises nuits. Écrire et user des mots pour envelopper ma solitude de chimères et duper ma déraison.
Oui mon Ami, j’ai appris tout cela. Oh, je ne vous blâme pas, la vie est ainsi faite dit-on. Et l’absence a ces vertus-là, celles de nous enseigner l’art de tuer l’ennui et de combler un vide pesant. Elle nous révèle l’autre moitié de nous-même, et nous nous découvrons alors, tantôt des talents, tantôt des intérêts qui jusque là, nous étaient indifférents ou insoupçonnés. 
J’ai souvent été tentée de vous détester je vous l’avoue, mais cela m’apparaissait si inutile car seuls mes murs auraient entendu ma complainte. 
Vous avez fait de moi et je vous en remercie, une passionnée d’écriture. Vous m’avez donné et là encore je vous en remercie, le plaisir de jouer avec les mots et de mettre sur les incidents de ma vie, une touche d’excentricité et de couleur. Rien n’est plus beau mon Ami que de prendre la plume et de laisser voyager son âme et ses pensées au gré des lignes, des phrases et des ponctuations. 
Mes aubes et mes crépuscules se ressemblent, ils sont en effet, confectionnés avec des missives, des billets, des lettres, des pages noircies qui pansent mes plaies. 
La petite lampe de mon bureau sous laquelle vous aimiez tant lire est devenue mon Amie, ma Confidente. Si vous saviez combien je suis heureuse de la retrouver le soir, et de lui confesser toutes mes aspirations et tous mes projets dont vous ne faites plus partie. Car enfin mon ami, il faut que vous le sachiez, j’ai aussi appris, vous m’avez appris, à ne plus vous aimer, et de là, à ne plus vous attendre.

Votre très chère et dévouée, 

Madeleine.

PRIX

Image de Hiver 2020

En compétition

266 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de aurélie gloux
aurélie gloux · il y a
Bravo Albane. Ce texte ne pouvait que me plaire. Au delà ce cette écriture d'un autre temps que j'aime beaucoup, vous dessinez votre personnage avec pudeur et dignité.
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Bonsoir Aurélie, merci infiniment et heureuse que mes personnages vous plaisent
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
L'amour qui enferme l'autre...est loin d'être de l'amour.'.Mes voix, Albane...
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Oui vous avez raison, c'est pourquoi il faut tout arrêter avant qu'il ne soit trop tard. Merci beaucoup Zouzou. Bonne soirée.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Merci.. à vous aussi , Albane !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle plume pour évoquer cette leçon pour la vie empreinte de sagesse et de tristesse ! Mon soutien ! Une invitation à découvrir “David contre Goliath” qui est en compétition pour le Prix Portez Haut les Couleurs 2020. Merci d’avance et bonne soirée ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/david-contre-goliath-2
·
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
Une lettre, aux accents volontairement désuets, si bien écrite et qui, fort heureusement, ouvre enfin la porte de la liberté… lorsque l'amour enfermant quitte enfin sa cage dorée…
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Oui, c'est en effet cette image-là, Ouvrons la cage à l'oiseau que celui-ci s'envole vers des cieux plus cléments. Merci d'être passée nous voir Zalma, à bientôt.
·
Image de Agathe Agathe
Agathe Agathe · il y a
C'est beau et triste comme l'amour. .. Souvent..
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Tout à fait Agathe l'amour c'est beau, très beau mais effectivement c'est souvent triste. Merci pour votre visite
·
Image de Armand Armandl
Armand Armandl · il y a
Votre prose m'a fait chaud au coeur. Un clin d'œil aussi lié à la madeleine. Samedi, dans un atelier d'écriture, j'ai dégusté une madeleine . Elle m'a fondu dans la bouche. Un véritable. Délice!
Je gambade avec J'aime et Photocoplines 666.

·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Merci beaucoup pour votre visite. Bonne journée.
·
Image de Alraune Tenbrinken
Alraune Tenbrinken · il y a
Ça c'est de la lettre d'adieu ! Poétique et pragmatique. Bien envoyé !
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci pour votre visite. heureuse que ma lettre vous plaise.
·
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
C'est une véritable leçon de sagesse , de maturité et de contentement.
Accepter son sort et l'assumer. Quelle force! Du caractère!
En te lisant beaucoup se sentiront forts/fortes.
C'est joli!
Cela mérite mes voix
Je m'abonne ALBANE!

·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci beaucoup pour votre message. Bonne soirée.
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Une attente, un espoir de chaque jour...La page blanche est devenue une confidente,Madeleine il faut se faire une raison il ne vous aime plus, il faut tourner cette page de souvenirs. Vivre pleinement cette autre vie qui vous attend, Se l'écrire pour lui donner toute sa consistance pour essayer de se créer des lendemains heureux.
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Bonjour Gina, oui en effet se l'écrire pour pourvoir tourner la page et sourire à nouveau. Merci pour votre visite.
·
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
L'absence a cela de beau, comme une douceur, une lueur. Et puis cet adjectif : dévouée. c'est remarquable de tendresse et de bonté.
Merci Albane

·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Merci beaucoup Sylvie.je suis heureuse que ce texte vous plaise
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème