La honte

il y a
3 min
325
lectures
50

Et voilà le travail ! Excellentes lectures autour d’un thème qui, au-delà de m’inspirer énormément, parlera au plus grand nombre. Je profite de cette page pour remercier toutes celles et  [+]

Ça s’est passé au cours d’une réunion. Le responsable de l’agence a fait la remarque devant tout le monde : « Ne prenez pas exemple sur Adélaïde, vingt ans d’ancienneté, mais ses résultats sont catastrophiques ! »
La honte.
En quittant la salle, Prune m’a glissé à l’oreille : « Non mais tu as vu comme il t’a parlé ? Tu es chef, tout de même... » Non. Je suis sous-chef. Un sous-produit de la classe moyenne, sur lequel on n’a pas toujours craché comme ça, preuve en est la Croatie et Saint-Domingue, deux voyages réservés aux top performers. Beau palmarès, Adélaïde.
Seulement voilà, je suis la senior de l’équipe et depuis janvier, on a doublé mes objectifs en me confiant la responsabilité des opérations « coup de poing », avec en guise de munitions la panoplie des guet-apens financiers : crédits revolving, assurances-vie, comptes sur livret, anciens Codevi nouveaux LDD, assurances auto et j’en passe... Huit ! Je dois fourguer huit produits par jour, contre quatre l’année dernière. Et là, ça coince sérieusement, d’autant qu’on m’a retiré les professionnels. Total, avec mon équipe, nous sommes obligés de nous coltiner la France entière. La France des villes, celle des campagnes, la France qui n’ose pas, celle qui s’accroche à ses radis comme un cul-terreux à son épouvantail. Vu sous cet angle, on pourrait penser que nos placements financiers se vendent comme des petits pains. Mais non. On appelle la France entière, en vain.
Pour repérer les gros poissons, la direction nous encourage à développer une écoute attentive et active de nos clients potentiels. On vient d’ailleurs de nous payer une formation, pour nous aider à cibler la population en grandes catégories. Rien qu’en faisant travailler notre appareil auditif. Sur Paris, par exemple, nous avons réussi à identifier trois groupes, en moins d’une semaine. Le groupe A, accent pointu un peu vulgaire. Ça ne rate jamais, ceux-là habitent les quartiers populaires ou les banlieues ouvrières : à rejeter. Accent snob haut perché bouche en fesse de poule ? Groupe C, les bourgeois, rive gauche ou quartiers chics de l’ouest parisien. Les pires de tous, ils ne nous rapportent pas une cacahouète. Non, nous, c’est sur les B qu’on met la gomme. On les reconnaît à leur accent typiquement neutre : aire géographique mal définie, fonctionnaire ou cadre moyen. L’autre jour, on a cru ferrer un B bien juteux et puis l’appel s’est conclu par : « Dites donc, vous me prenez pour un américain ou quoi !?! » Au final, il nous a traités de voleurs en nous insultant comme du poisson pourri. Comment veulent-ils que je remplisse mes objectifs avec des abrutis pareils ?
Pour nous motiver, ils n’ont rien trouvé de mieux que de nous installer une corbeille dans l’espace cafétéria. Du remplissage de ladite corbeille dépendent nos primes. Lorsqu’un produit est vendu, hop, une feuille de papier de couleur roulée en boule dans la poubelle. Verte pour un prélèvement automatique, jaune pour une assurance-vie, orange pour une multirisques habitation et rose pour une mensualisation. Ce trimestre, la direction a imposé le rose comme couleur dominante. Normal, quand on sait qu’un prélèvement automatique sur douze mois représente pour nous autres un prêt à taux zéro et gonfle notre trésorerie en moins de deux.... Mais en ce moment, les boulettes roses se font plutôt rares. Alors, quand je dresse le bilan de la situation à mon équipe, plutôt que de leur taper sur les doigts, je leur parle d’une réalité que j’invente avec cette phrase toute faite : les gens sont moroses à cause de la crise, point à la ligne.
Elle a bon dos, la crise.... En attendant, je m’imagine mal leur demander de courir après des objectifs totalement farfelus. J’aimerais tellement les rassurer... « Les rassurer, Adélaïde ?!? Mais pourquoi ? A force de les enrouler dans du coton, ils se croient chez eux, vos cocos ! Encore heureux qu’on ait remplacé la machine à café par le panier de basket ! ».
Pour les protéger de ce genre d’inepties, c’est moi qui tire la langue à leur place. A table, devant mon poireaux-vermicelles du soir, je me triture les méninges à la recherche de combines qui mettraient un peu plus de beurre dans mes épinards. Car à force de ne pas faire mes chiffres, non seulement je finis chaque mois dans le rouge, mais je risque tôt ou tard de gicler. Alors j’ai pris une décision : acheter moi-même les produits de la boutique. Et me faire mensualiser à tout-va, histoire de faire rosir les indicateurs de performance. Mon responsable ferme les yeux parce qu’au fond, ça remplit la corbeille et les caisses de l’agence. « Après tout, Adélaïde, il faut voir le verre à moitié plein : pour le surendettement, il existe des solutions, dans un établissement comme le nôtre... »
50
50

Un petit mot pour l'auteur ? 54 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Criant de vérité avec une pointe d'humour ! Compliments !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Terrible réalité. Tout cela va leur exploser dans la……… figure.
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Très très bien écrit et surtout encore une formidable idée sur le monde du travail. Personnellement je ne suis pas une Adélaïde :-))
Image de ANVY
ANVY · il y a
Triste réalité
Image de vero9491
vero9491 · il y a
Très beau récit qui est très bien écrit. C est tellement la réalité cette surcharge de travail. Bravo Laurence! J espère qu'il sera également sélectionné. Bises
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Une triste réalité dépeinte avec humour!
J'aime beaucoup

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
J'ai aimé comme toujours et souri
Bonne année Laurence
Je vous invite à lire "A coeur ouvert" a qui il ne manque que quelques voix pour participer à la finale DUDH.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15

Image de Jenny Guillaume
Jenny Guillaume · il y a
Amusant :) on est de tout coeur avec le personnage !
Image de Duje
Duje · il y a
Mensualisation .......et en route pour la toute prochaine !!:
Image de Patmarch .
Patmarch . · il y a
bien écrit en effet,amusant.