2
min

La fin d’une vie

Image de Vaucey

Vaucey

966 lectures

663

FINALISTE
Sélection Public

En cette fin d’après-midi, le RER était bondé. Dans la partie basse de la voiture de tête, un homme regardait le tunnel défiler à toute vitesse. Barbu, mal coiffé, les traits tirés et les yeux cernés, vêtu d’un survêtement informe, il était difficile de lui donner un âge. Entre quarante et soixante ans, probablement. Il serrait sur ses genoux un sac de sport tellement rempli que les coutures semblaient prêtes à se déchirer.

L’homme s’en moquait. À la prochaine station, cette vie prendrait fin, enfin.

En face de lui, une vieille dame s’inquiétait. Avec tous ces attentats, on ne savait plus à qui se fier.

*


Comment en était-il arrivé là ? Il avait été brillant. Sa success story aurait pu faire la couverture des magazines économiques. Il avait une belle maison, un compte en banque bien garni et une famille heureuse. Tout avait basculé le jour où son adjoint s’était suicidé, n’ayant pas résisté à la pression qu’il lui imposait sans vraiment s’en rendre compte. Il n’avait rien vu venir. Rongé par la culpabilité, il était devenu irascible. Conscient d’être devenu insupportable pour ses proches et ses employés, il s’était enfermé dans son isolement et la descente aux enfers s’était accélérée.

Mais quand la rame s'arrêterait, cette vie-là prendrait fin.

La vieille dame se tourna vers lui.
— Monsieur, vous faites une drôle de tête. Est-ce que tout va bien ?

L’homme l’ignora et continua à regarder fixement la vitre.

*


Dans cette petite ville normande, tout le monde connaissait son visage. Certains avaient été fiers de lui, sa réussite enviée de beaucoup. Jusqu’à ce sinistre jour. Lorsqu’il sortait dans la rue, même avec la capuche de son sweat baissée sur son visage, il sentait le regard des autres le juger, le condamner. Ils avaient raison. Il ne méritait pas de vivre. Il ne lui restait plus qu’à fuir, qu’à quitter cette vie. Un soir, en buvant son cinquième whisky au Bar des copains, il était tombé sur une annonce dans le journal. Puisqu’il devait quitter cette vie, autant donner un sens à sa sortie !

Plus que quelques dizaines de secondes à attendre et il aurait trouvé l'issue.

L’inquiétude de la vieille dame devenait contagieuse. Quelques conciliabules furent chuchotés. Des regards inquiets passaient de l’homme à son sac et du sac à l’homme. Instinctivement, chacun cherchait à s’écarter de quelques centimètres, maudissant les passagers tassés dans l’allée rendant la fuite impossible.

*


Le RER s’arrêta. L’homme prit son sac et se leva. La foule s’écarta devant lui et il quitta facilement la rame. Sur le quai, une femme d’une trentaine d’années vint à sa rencontre et l’interpella.
— Vous êtes pile à l’heure, pas moyen de vous rater ! Joseph, c’est vraiment chouette ce que vous faites. Malgré leur handicap mental, nos pensionnaires ont besoin d’animateurs résidents tels que vous...

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
663

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
La fin a du en surprendre plus d'un recherche de rédemption ? Si d'aventure vous voulez donner un oeil à Putain de nuit ? votre commentaire me ferait grand plaisir.
·
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Il est sur de bons rails cette fois !
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Espérons-le :)
·
Image de Odilon
Odilon · il y a
Un suspense jusqu'au bout, mais avec les temps qui courent, la paranoïa a le beau rôle. Bravo
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Merci Odilon :)
·
Image de Soseki
Soseki · il y a
Quelle chute, oui !!un texte qui nous parle de notre monde exigeant et cruel ...mais qui nous offre aussi une fenêtre de bienveillance !
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Merci pour ce retour !
·
Image de Fabienne Liarsou
Fabienne Liarsou · il y a
Un animateur à plusieurs visages... qui anime aussi malgré lui tout un wagon. Super chute !
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Merci !
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Vous nous trompez habilement ! Texte très bien construit et écrit .
La peur , la différence , l'angoisse , et puis votre superbe fin nous emmène vers l'humain , l'aide aux autres . Vraiment j'ai aime + 5
Peut être que mon TTC : Être à côté de ses pompes ! pourrait vous plaire . Je vous accueille volontiers sur ma page . Bonne chance .

·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Merci Nadine :)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Texte habilement construit qui fait reposer la chute sur l'emploi d'un adjectif démonstratif qu'on ne remarque pas mais qui change tout ! Jolie chute où cet être torturé va s'intégrer en se rendant utile. Mes votes. Je suis aussi en finale du RER et de la Matinale (avec un poème)
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Merci beaucoup ! Je vais aller découvert vos textes !
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
A nouveau mes votes et belle finale à vous !
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
merci :)
·
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Il arrive d'en croiser qui lui ressemblent ... La chute ouvre sur une renaissance et renvoie vers le titre en lui donnant un autre sens. Pas mal !
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Merci Denys :)
·
Image de Cookie
Cookie · il y a
Bravo pour la chute après le suspense. Bonne finale.
·
Image de Vaucey
Vaucey · il y a
Merci :)
·