La Fille de Dieu et le grimpeur

il y a
2 min
62
lectures
46
Qualifié

Que des poèmes ? Mais non, je suis également scénariste de BD, voir mes histoires à une planche ici : http://short-edition.com/auteur/anna-kutuzov Après avoir écrit toutes sortes de récits  [+]

Image de 6ème édition
Image de Très très court
Il faisait froid ce matin-là au mont Sinaï. Comme je l'avais réservé pour les matins du temps, cela me semblai pas une bonne raison pour arrêter de prendre un bain de soleil. Allongée sur le sable, et bien évidemment nue, j'étais en train de me reposer tout en griffonnant sur un rocher, quand j'ai entendu des sons à peine audibles. Depuis Moïse, personne n'est venu ici, à part moi, la fille de Dieu, c'était donc étonnant de déchiffrer cette mélodie, plutôt plate : « Je t'adore ! » Sans se retourner, je prononçai ma réplique bien mesurée : « Tu ne m'adoreras point ! »

Après sa déclaration, il se rapprocha. Malgré les vents, je ne pus pas ne pas sentir l'odeur agréable de l'humain, un mélange de sueur et d'eau de parfum. Il m'adressa quelques mots, toujours pas suffisamment formels : « De grâce, je suis sûr que tes yeux sont aussi splendides que ton corps, permets-moi de les contempler. » Ce à quoi je ne dis rien, pensive. « S'il me faut, si tu ne le m'accordes pas, je fabriquerai une échelle des cordes ! » qu'il me fit. « Tu n'y feras aucun travail ! » rétorquai-je. Tandis que la brise me caressa un peu partout, l'humain se força de rester debout. Profitant de ce moment de détresse, je l'observai un centième de seconde. On aurait dit un poëte à longs cheveux. C'était un homme de trente ans, frêle et sans barbe.

Manifestement, il avait fait le fanfaron. Cet homme eut bien des mérites mais le travail physique n'en était pas une. Désormais, je pus le voir dans mon esprit. Déterminé, il ferma ses yeux à demi. Il sortit de son sac une étrange boîte métallique. D'après l'inscription, c’étaient douze crayons graphites. Douze... ils firent douze au moment de la révélation de mon Père. En même temps, je compris son intention, il voulut dessiner mon portrait. C'était plus fort que moi, je récitai mon Père : « Tu ne feras point d'idole, ni une image quelconque de ce qui est en haut dans le ciel ! »

Heureusement, je l'arrêtai avant qu'il... avant que la... Je le délivrai en le mettant dans une bulle d'air invisible, il fut descendu d'ici jusqu'à un lieu servant d'asile et de refuge.

Ce n'est que lorsque je me rendis compte que je l'avais dessiné sur un rocher avec un air perplexe que la chaleur de mon cœur me fit oublier la froideur terrestre. Tout en le réalisant, je me dis : « Je t'adorerai !... Pourvu qu'il... Pourvu que tu arrives à retrouver le chemin vers moi. Oh ! Ai-je bien fait ? »

Une idée me vins à l'esprit : de confier mes sentiments qui venaient de naître tout en les dissimulant. Ainsi je parlai à lui, lui qui était en sécurité dans une grotte, en employant mon propre langage qui n'était qu'une douce mélodie. Une symphonie produite par les vents que je bloquai et débloquai à souhait. D'une âme si tendre, je trouvai tout de même qu'il lui fallait un gramme de courage pour surmonter la peur.
46

Un petit mot pour l'auteur ? 13 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Intéressant ! A bientôt chez vous ou chez moi !
Image de Zou zou
Zou zou · il y a
Un petit côté surréaliste que j'aime...mes voix!
Je concours aussi, si vous aimez...

Image de Vinvin Vinvin
Vinvin Vinvin · il y a
Un joli texte théologique... pauvres humains que nous sommes !...
Image de A KM
A KM · il y a
Un bel récit ! Toutes mes voix !
Je vous invite à lire ma nouvelle LES MOTS DU CŒUR et à apporter vos critiques :
« ...- Il m’a embrassé par surprise, je me suis laissée faire comme pour voir jusqu’où il voulait aller, il m’a déshabillé mais avant que le pire ne se produise je me suis sauvée.
Au fur et à mesure qu’elle me décrivait la scène, une peur grandissait en moi, la peur de l’entendre sortir les mots : « J’ai couché avec un autre homme », et à la fin elle laissa bientôt place à des suspicions... »
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1

Image de Dominique Coste
Dominique Coste · il y a
Très belle histoire ! Mes voix !
Image de Mordekhaï Katan
Mordekhaï Katan · il y a
Merci !
Image de Dimaria Gbénou
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Il y a un brin de surnaturel dans votre texte et quelque chose d'étrange s'en dégage .
Image de Mordekhaï Katan
Mordekhaï Katan · il y a
Merci ! J'ai imaginé la fille comme une géant, mais finalement je n'ai pas précise sa taille.
Image de DAO Rassablaga
DAO Rassablaga · il y a
tres beau recit.
Je vous invite a soutenir si elle vous plait, une epopee https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/trente-deux

Image de Mame Soda MALE
Mame Soda MALE · il y a
Un joli récit qui est parfaitement en phase avec le thème. J'apprécie beaucoup votre simplicité. C'est ce qui rend d'ailleurs le texte si agréable à lire.
Bravo.
Je vous accorde mes voix avec plaisir.
Si vous avez un instant, passez également me lire dans "Entre justice et vengeance" :https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

Image de Miu
Miu · il y a
Un joli TTC qui m'a fait sourire :) Mes voix !
Image de Mordekhaï Katan
Mordekhaï Katan · il y a
Merci ! recevoir de réactions, ça fait du bien !