379 lectures

46

Qualifié

— Prenez le cahier du jour. Comme d’habitude, la date à quatre carreaux. Elle est au tableau. Dictée.

Une visite ! Pff ! Qu’est-ce que ça veut dire ça ? Elle ne va quand même pas venir me gonfler à deux ans de la retraite. De toute façon, elle ne peut plus me nuire. Et puis, sa note, je m’en fous.

— Ça y est ? Tout le monde est prêt. Jérémy, je t’attends.

En plus, elle vient juste pendant la dictée. Pas très transcendant, une dictée. Et alors ? Elle a mon emploi du temps. Jeudi, 9h00, c’est dictée. Et puis c’est tout. Je ne vais quand même pas changer mon programme pour elle.

— On y va. Dans le ciel passent de grands oiseaux noirs. Point.

Ah ! Je l’entends déjà, avec sa petite voix aiguë. Mais vous savez, les dictées, ça ne se fait plus trop ! Et alors, je m’en fous. Dans ma classe on étudie l’orthographe, la grammaire, la conjugaison et on fait des dictées.

— Un vent froid, virgule, qui vient du nord, virgule, balaye la plaine. Point.

Déjà, la dernière fois, elle avait tout critiqué. L’affichage ne lui plaisait pas. L’emploi du temps n’était pas au bon endroit, les peintures des élèves pas assez mises en valeur et les sacro-saintes consignes de sécurité peu accessibles.

— C’est l’hiver ! Point d‘exclamation.

Et le cahier journal ! Ce fameux cahier journal où je suis censée détailler toute ma journée. Comment elle m’a pris la tête avec ça. Je ne vais quand même pas passer une heure de préparation pour chaque heure de cours.

— Pierre et Marie se promènent dans la forêt. Point.

Aujourd’hui, elle ne va pas être déçue. 9h00 : dictée. C’est tout ce que j’ai écrit. Je n’ai besoin de rien d’autre. Le texte est dans mon classeur. Ça me suffit. Si elle ne sait pas comment on fait, qu’elle retourne à l’école.

— Soudain, virgule, ils aperçoivent une tache bleue au bord de la clairière. Point.

C’est comme pour les poésies. Il paraît que les pauvres chéris ont autre chose de plus intéressant à faire que de copier des poésies. Elle a bien ambiancé la collègue, qui leur donnait des photocopies, en lui disant tout le contraire.

— Ils s’en approchent doucement. Point.

Par contre, pour tout ce qui est bien, jamais un compliment. Là, tu peux aller te gratter. Elle s’en fiche de ce qui est bien. Elle vient juste pour nous faire souffrir. C’est une sadique. Et puis elle trouve bien les mots qui vont te faire le plus mal. C’est une question d’entraînement.

— C’est une écharpe d’enfant. Point.

L’année dernière, elle a dû être contente. La pauvre Cynthia. Sa première année. Elle s’est suicidée. Vous croyez qu’elle a été inquiétée ? Rien du tout. Cynthia a été jugée psychologiquement instable. Ordure.

— À la ligne. Tiret. Ouvrez les guillemets. Qu’est ce que c‘est ? Point d’interrogation demande Pierre.

Et Madame Durand ! Vingt-cinq ans de métier. Elle a réussi à la faire craquer. Elle a fini à l’hôpital psychiatrique, Madame Durand.

Mais moi, elle ne m’aura pas. Jamais je ne me tuerai à cause de cette pétasse. Elle aurait gagné. Je ne la laisserai pas me faire du mal, me détruire. Je me défendrai.

À ce moment-là, la porte s’ouvrit et elle entra...

Le lendemain, le quotidien régional faisait sa Une avec ce titre : « Drame incompréhensible à Soupigny les Forges. Une inspectrice de l’éducation nationale a été poignardée avec un coupe papier par une institutrice. Suite en page 4... ».

PRIX

Image de Eté 2016
46

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Excellent : on ne dit pas assez le sadisme répugnant de certains inspecteurs/trices qui, en position dominante, abusent sans vergogne de leur pouvoir. Le phénomène est dénoncé ici avec pertinence et le procédé littéraire (action ponctuée par les pensées de la protagoniste de l'histoire) efficace. La fin, terrible en soi, venge par procuration tous les enseignants qui ont essuyé la malveillance de telles personnes.
Ce qui est étrange, c'est que je suis en train d'achever "This Man Is Lying", une nouvelle qui raconte... exactement la même chose, avec un fin similaire. Elle sera sur le site d'ici un mois et on pourra alors comparer nos deux déclinaisons du même thème !

·
Image de Michel Castre
Michel Castre · il y a
Oui, il y a tant à dire encore sur la souffrance au travail... et comment on pourrait mieux faire.
Travailler mieux. Vivre mieux. S'aimer un peu plus en deviendrait peut-être plus facile..

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
normal que cette inspection se finisse de façon peu académique!se faire piétiner les sabots par une personne dont la seule fonction est de réduire a néant toute une vie passée à enseigner pendant que la demoiselle était encore assise dans ces couche culottes pleines!truculente la chûte!
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
merci
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Comme pour le premier texte je ris mais je ris!!! C est excellent!!! J ai cru voir ma grand mere quand elle était instit!!!! Vous êtes une fantastique découverte!!!
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
merci beaucoup
·
Image de Agns6119
Agns6119 · il y a
J'adore... Quelques lignes mais super .. j'ai bien ri .. Les années passent mais rien ne change je te rassure...
·
Image de Joelle des Coëfs
Joelle des Coëfs · il y a
ah ! mais ça n'est pas rassurant du tout !
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Bravo. Mon vote en toute "transparence"
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je vous dis bravo pour cette jolie et spirituelle contribution à la lutte contre l'illettrisme et le décervelage organisés.
·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Jolis mots !
L'avenir de la justice :http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/reecriture

·
Image de Amussée
Amussée · il y a
Que vive toujours l'enseignement de l'orthographe, de la grammaire... et la dictée !! Si instructive ! Bravo pour ce récit bien écrit, et au déroulement original !
J'ai une nouvelle en compétition, qui pourrait être une dictée ? : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/quand-onze-heures-sonneront

·
Image de Vincent Milane
Vincent Milane · il y a
Ca sent le vécu ! Et j'y retrouve ma mère à Bonneval (HP) et ma sœur à la Verrière.
·