La dictée

il y a
2 min
461
lectures
46
Qualifié

Retraitée, amoureuse des livres depuis toujours, j'ai toujours aimé écrire. Le format court ou très court me convient à merveille. J'aime la magie, les contes de fées et la science fiction. J'ai  [+]

Image de Eté 2016
— Prenez le cahier du jour. Comme d’habitude, la date à quatre carreaux. Elle est au tableau. Dictée.

Une visite ! Pff ! Qu’est-ce que ça veut dire ça ? Elle ne va quand même pas venir me gonfler à deux ans de la retraite. De toute façon, elle ne peut plus me nuire. Et puis, sa note, je m’en fous.

— Ça y est ? Tout le monde est prêt. Jérémy, je t’attends.

En plus, elle vient juste pendant la dictée. Pas très transcendant, une dictée. Et alors ? Elle a mon emploi du temps. Jeudi, 9h00, c’est dictée. Et puis c’est tout. Je ne vais quand même pas changer mon programme pour elle.

— On y va. Dans le ciel passent de grands oiseaux noirs. Point.

Ah ! Je l’entends déjà, avec sa petite voix aiguë. Mais vous savez, les dictées, ça ne se fait plus trop ! Et alors, je m’en fous. Dans ma classe on étudie l’orthographe, la grammaire, la conjugaison et on fait des dictées.

— Un vent froid, virgule, qui vient du nord, virgule, balaye la plaine. Point.

Déjà, la dernière fois, elle avait tout critiqué. L’affichage ne lui plaisait pas. L’emploi du temps n’était pas au bon endroit, les peintures des élèves pas assez mises en valeur et les sacro-saintes consignes de sécurité peu accessibles.

— C’est l’hiver ! Point d‘exclamation.

Et le cahier journal ! Ce fameux cahier journal où je suis censée détailler toute ma journée. Comment elle m’a pris la tête avec ça. Je ne vais quand même pas passer une heure de préparation pour chaque heure de cours.

— Pierre et Marie se promènent dans la forêt. Point.

Aujourd’hui, elle ne va pas être déçue. 9h00 : dictée. C’est tout ce que j’ai écrit. Je n’ai besoin de rien d’autre. Le texte est dans mon classeur. Ça me suffit. Si elle ne sait pas comment on fait, qu’elle retourne à l’école.

— Soudain, virgule, ils aperçoivent une tache bleue au bord de la clairière. Point.

C’est comme pour les poésies. Il paraît que les pauvres chéris ont autre chose de plus intéressant à faire que de copier des poésies. Elle a bien ambiancé la collègue, qui leur donnait des photocopies, en lui disant tout le contraire.

— Ils s’en approchent doucement. Point.

Par contre, pour tout ce qui est bien, jamais un compliment. Là, tu peux aller te gratter. Elle s’en fiche de ce qui est bien. Elle vient juste pour nous faire souffrir. C’est une sadique. Et puis elle trouve bien les mots qui vont te faire le plus mal. C’est une question d’entraînement.

— C’est une écharpe d’enfant. Point.

L’année dernière, elle a dû être contente. La pauvre Cynthia. Sa première année. Elle s’est suicidée. Vous croyez qu’elle a été inquiétée ? Rien du tout. Cynthia a été jugée psychologiquement instable. Ordure.

— À la ligne. Tiret. Ouvrez les guillemets. Qu’est ce que c‘est ? Point d’interrogation demande Pierre.

Et Madame Durand ! Vingt-cinq ans de métier. Elle a réussi à la faire craquer. Elle a fini à l’hôpital psychiatrique, Madame Durand.

Mais moi, elle ne m’aura pas. Jamais je ne me tuerai à cause de cette pétasse. Elle aurait gagné. Je ne la laisserai pas me faire du mal, me détruire. Je me défendrai.

À ce moment-là, la porte s’ouvrit et elle entra...

Le lendemain, le quotidien régional faisait sa Une avec ce titre : « Drame incompréhensible à Soupigny les Forges. Une inspectrice de l’éducation nationale a été poignardée avec un coupe papier par une institutrice. Suite en page 4... ».

46

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Noël Market

Nicolas Juliam

Les illuminations se sont installées dans les villes, portées par l’enthousiasme des enfants et l’énergie débordante des centrales nucléaires. Les papiers cadeaux vont bientôt se déchire... [+]