LA CULTURE LUPINE - BEETHOVEN...

il y a
1 min
8
lectures
0

Les mots jalonnent mon existence depuis un paquet de décennies déjà. Ceux des autres comme les miens... Ma devise est fort simple, vivons heureux en attendant la mort. Et peu m'importe les ratures  [+]

*Ludwig est un compositeur allemand né à Bonn dans une chambre située sous les toits en 1770 et mort à Vienne dans un bordel indescriptible en 1827. Considéré comme le dernier grand (1m92) représentant du classicisme viennois à la Chantilly, Ludwig a préparé l’évolution vers le romantisme et influencé la musique occidentale pendant une grande partie d'un siècle déjà révolu. Son art à ce cochon s’est exprimé à travers différents genres musicaux, et bien que sa musique symphonique grosse caisse soit la principale source de sa popularité, il eut un impact également considérable dans l’écriture pianistique en jouant debout et dans la musique de chambre où il s'ébrouait à tue-tête... Souvent dans son monde, n'écoutant que rarement les conseils de ses amis.《 Tu es sourd, dingue ou quoi ? 》, plaisantait l'un deux sans se douter de quoi que ce soit...
Car le petit Ludwig, surmontant à quatre pattes les épreuves d’une vie marquée par la surdité qui le frappe à 27 ans, célébrant dans sa musique le triomphe de l’héroïsme assourdissant et de la joie sans borne quand le destin lui prescrivait l’isolement et la misère noire, est un jour récompensé par l'affirmation tonitruante du bilingue Romain Rolland :
《 Il est bien davantage que le number one des musiciens. Il est THE force the most héroïque de l’art moderne 》. Expression d’une inaltérable foi en l’homme et d’un optimisme volontaire, affirmant la création musicale comme action d’un artiste libre et indépendant, l’œuvre de Ludwig a fait de lui une des figures les plus marquantes de l’histoire de la musique. Sourd aux tentations de l'époque, il accumula les symphonies comme d'autres étalent leurs conquêtes de l'espace. Ses détracteurs le surnommait la《 Queue au vent 》, sa chevelure abondante l'obligeant à toujours s'attacher la tignasse...
Abasourdissant, non ?

* Dédié à《 Non, Pierre Desproges n'est pas mort! Étonnant, non? 》. Groupe FB.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Une longue journée

Gilles Croquant

Lucien paradait au départ de la Journée des marcheurs, organisée ce 14 juillet dans une petite commune, juste à côté de chez lui.
S’il paradait, c’est qu’il se trouvait à son... [+]