La cent quarante sixième édition du Dominator Inter-galactique

il y a
2 min
84
lectures
13

Autrice des genres de l'imaginaire. Elémentaire, mon cher Poulpson ! - Etherval n°18 Enigma Docteur ès aliens - Le Quotidien du médecin n° 9872 - 9874 - 9876 - 9878 et 9880 Mahana te Miti -  [+]

« Et bien mesdames, messieurs et a-genres, nous revoilà sur vos holos pour cette trente et unième journée de compétition acharnée ! Bonjour et bienvenus pour ce nouvel épisode de la cent quarante sixième édition du Dominator Inter-galactique ! Nous retrouvons nos participants plus motivés que jamais. Après l'élimination de la grande favorite, la Caracatole de Crest, hier après-midi, tous les espoirs sont permis. Le brutal retournement de situation de la charmante crestoise laisse tout le monde dans l'expectative : qui saura prendre sa place tant enviée à la tête de cette compétition renommée ? Je suis en direct avec mon collègue Xchlgersf, qui me fait signe du bout de la tentacule que ses problèmes de traducteur sont maintenant terminés. »
« Et bien oui, mon cher Thierry, mon traducteur fonctionne à nouveau et je ne vous cache pas que c'est un soulagement bienvenu. Je ne voudrais pas que les holospectateurs qui nous suivent pensent que je les snobe en parlant un fkorgj inaudible pour la plupart d'entre eux. Mais tournons plutôt notre attention vers les favoris en lice pour la première place ! A premier plan, enveloppé dans son nuage de brume toxique, nous avons Slasssksss le Destructeur, dernier représentant du peuple xénophage des Sssasssalisss. »
« En effet, Xchlgersf, c'est bien lui, bouillonnant de fluctuations corrosives, et juste à sa droite, nous avons son principal adversaire, Yuyulann Bitzit, le Grand Correctionnateur. L'antagonisme entre ces deux là n'est plus un secret pour personne et je sais de source sûre que Yuyulann a prêté serment sur sa Ruche de tuer le Destructeur avant la fin de la compétition. La tension qui règne est presque palpable, chers holospectateurs, et je pense que cette troisième et dernière partie du Dominator va être explosive ! »
« Ah, voici que vient d’apparaître Alaïïïïïïïïlala, la nouvelle coqueluche du public. Elle est toujours aussi belle et je peux presque sentir d'ici les phéromones qu'elle exhale ! Quelle présence ! Quel sens du spectacle ! Oh, par les anneaux du Seul Poulpe Arboricole ! Voilà qu'elle vient de dévorer son dernier compagnon en date, le malheureux Stirgien qui l'accompagnait ! Ça c'est du grand art, mesdames, messieurs et a-genres, du grand art ! »
« Oui, je dois dire que ce n'est pas tous les jours qu'on voit une chose pareille ! Le soupirant finira dissout dans la poche ventrale de la belle concurrente, le petit veinard. Mais voilà que les juges viennent d'entrer dans l'arène, la compétition va pouvoir commencer ! Le président de la séance lève la plus large de ses quatre têtes et donne le hurlement du départ. ET-C'EST-PARTI ! »
« Oh là là, chers holospectateurs, est-ce que vous voyez ce que je vois ? C'est fantastique ! Jamais une journée du Dominator n'avait commencé avec autant de membres arrachés ! Xibalba la Terrible n'est plus qu'un amas de gélatine décomposée, Ouwwuuwak Mawwawak a perdu la plus grande partie de ses pattes et même Yuyulan devra se passer de l'une de ses pinces. Cela promet des rebondissements exceptionnels pour la suite ! »
« En effet, je dois dire que c'est sans doute la compétition la plus sanglante depuis la fameuse édition de l'année 24052. Qui sait quelles surprises nous réserve encore cette journée ? Qui parviendra à désintégrer suffisamment de ses adversaires pour prétendre au titre de meilleure star de l'holoréalité ? Vous le saurez en restant avec nous, juste après un interlude publicitaire. Et tout de suite, R2D2Catz, la nourriture qu'il vous faut pour votre chat-robot ! »
13

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Kilomètre vertical

Alex Des

Faut-il que je lui dise ? Je crois qu’il faut que je lui dise. Je lui dis, il le faut :
— Il faut que je vous dise : je ne sais pas crier.
— Plaît-il ?
— Je ne sais pas crie... [+]