La boulangerie

il y a
1 min
30
lectures
4
''Comme d’habitude, disait maman,
un grand pain et une baguette''
Et je partais
je m’enfuyais enfin
loin de la maison.

L’appoint dans ma poche
je sautillais en évitant
les crevasses et les lignes du trottoir.
Le soleil et le vent couraient avec moi
mais je gagnais
comme toujours
arrivant la première à la boulangerie.

Il y avait alors l’attente
dans la file
les vieilles dames et leurs gros cabas.
Il y avait aussi le baba au rhum qui me regardait.
Les chouquettes riaient de bon coeur
à l’amour que ce baba me portait.
Moi, je faisais semblant de regarder les brioches:
j’étais alors très timide
devant les marques d’attention des étrangers.

Voilà, enfin, c’était mon tour
j’aimais énoncer d’une voix forte:
''Un grand pain et une baguette, s’il vous plait!''
_''Voilà, jeune fille'' disait la boulangère.
Jeune fille!
Je rougissais mais n’en laissais rien voir au baba.
Puis je repartais plus sage avec mes deux pains.
Plus question de sautiller pour ne pas les abimer,
mais surtout pas question de regarder le croûton!

On se connaissait bien tous les deux
le croûton et moi
c’était la lutte
tous les jours
en sortant de la boulangerie.
Je ne le regardais jamais car je savais
qu’il me coûterait une bonne fessée
si je me laissais aller à écouter mon coeur!

C’était une toute autre enfant
qui revenait d’aller chercher le pain.
Elle était toujours aussi essoufflée
mais elle était heureuse
et fière de revenir sa mission accomplie
et ses pains intacts:
''Je n'ai pas succombé!'', répétait-elle'
''Encore un jour où je n'ai pas succombé!''
4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,