3
min

La boîte

Image de Lison Zonco

Lison Zonco

90 lectures

98

Bourg en Bresse, 13 janvier 2019

C’est toujours le même rêve. Toujours.
Et toujours lors de cette nuit-là, celle du 13 au 14 janvier, un mois tout juste avant la Saint Valentin. Je le sais parce qu’à force, j’ai recoupé les infos, ça fait 10 ans tout pile que je le fais, ce rêve. Les autres sont souvent flous, un amalgame vaseux de sons et d’images emmêlés, ne me laissant que de vagues souvenirs qui s’estompent souvent dès la fin du réveil et dont je ne garde aucune impression une fois la journée commencée.
Là, c’est différent. C’est un songe très précis, et une foule de détails le peuple à chaque fois, qui me repassent devant les yeux dans les semaines suivantes, longtemps même après janvier, teintant les soirs d’hiver d’un sentiment diffus d’étrangeté, associé à la frustration de ne pas savoir quoi faire de tout cela.
Pour que vous compreniez bien, il me faut vous le raconter, ce rêve. Comme tous les rêves, il semble parfois étrange ou incohérent, mais ce sont des sentiments qui ne viennent qu’après, quand on tente de l’analyser. Quand on le fait, tout semble naturel, tout glisse et s’enchaine d’une manière qui ne heurte en rien le dormeur que je suis.
Ça commence près de la gare, sur la terrasse du restaurant qui est toujours ouvert. Vous savez, celui qui propose un buffet à volonté, bœuf aux champignons noirs, canard laqué, poulet au caramel et nouilles sautées. Il fait soleil.
Je me lève pour aller manger, mais sur le buffet, rien de comestible : les plats présentés sont remplis d’objets: stylos billes ou rouleaux de scotch, pelotes de laines. Dans le dernier se trouvent des plaquettes de petites pilules d’un rouge brique soutenu. J’en prends une, et les pilules tombent dans mon assiette avec ce petit bruit caractéristique des grains de riz heurtant le fonds de la casserole. Je les prends avec l’index, et les dépose sur ma langue. Elles font en la touchant le bruit d’une bouteille de cola qu’on débouche.
Une femme me parle, mais je ne vois pas ses yeux. Elle me tend une boîte qui ressembla à une boîte de bijoux. Elle me dit : « C’est avec ça que vous la trouverez. Ouvrez-là, elle vous mènera jusqu’à elle. »
Et bien évidemment, à ce moment précis, je me réveille. Avec cette obsession : savoir ce qu’il y a dans la boîte.

Jusqu’à maintenant, jamais je n’ai réussi à poursuivre jusqu’au moment où j’ouvre le coffret, mais j’ai tout fait pour que cette nuit, ça soit différent. Déjà, la nuit dernière, je n’ai pas fermé l’œil. Ce soir, j’ai mangé léger, une petite salade de mâche et une soupe, et j’ai couru une heure, autant vous dire que je suis épuisé. Je compte bien sombrer vite, et pour longtemps ! Je n’ai pas pris le risque des somnifères, on ne sait jamais, ça dérange peut être les rêves.
Bien le bonsoir à tous, puissiez-vous me souhaiter en retour une nuit dense, longue et profonde...

***

Bourg en Bresse, 14 janvier 2019, 11h

J’ai rêvé. J’ai rêvé longtemps, du moins j’en ai eu l’impression, mais je me suis réveillé comme une fleur à 10h30 sans être parvenu un tant soit peu à ouvrir cette foutue boîte. Désespérant.
Le rêve s’est poursuivi, la femme sans yeux expliquant qu’avec la boîte, je parviendrai à trouver celle qui illuminera mon quotidien par sa présence, sa joie, ses rires. Celle que je pourrai apprendre à connaître et à aimer passionnément... Mais rien à faire, la boîte entre mes mains est restée close. On ne peut pas influer sur ses rêves.

***

Bourg en Bresse, 14 janvier 2019, 19h

En rentrant de ballade, en fin d’après-midi, je me suis allongé un moment.
Et j’ai vu ! J’ai vu ce que j’avais loupé ce matin, tout à ma colère de m’être réveillé, et qui devait se trouver là, sur la table de nuit à ma gauche, depuis que j’en ai rêvé cette nuit : LA BOÎTE.
La même, celle de mon rêve. Une petite boîte en bois noir, tapissée d’un tissu bleu profond, rebondie. Je me suis mis à trembler doucement, et j'ai du faire, pour me calmer, quelques exercices de méditation.

***

Elle est face à moi maintenant. Je la regarde, et je n’ose pas l’ouvrir. Maintenant que j’y suis, j’ai l’impression que ce que j’attends depuis 30 ans se trouve condensé là, dans ce petit objet minuscule posé sur la table basse.
Je prends une grande inspiration, et fais lentement pivoter le couvercle... et je le trouve là, posé dans un écrin de velours rouge :

Un pois chiche.

PRIX

Image de 6ème édition

Thèmes

Image de Très très court
98

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de La  luciole
La luciole · il y a
:) un conte amusant et onirique :) quel mystére autour de l'oléagineux ::)
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Ma boîte à moi...déversé des bons points...heu , pois ....
En lice avec ' Les liaisons miraculeuses ' si vous aimez...

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Le pois chiche recouvre une symbolique . Mais lequel ?
Un conte troublant qui n'est pas résolu .

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Mon vote pour ce joli conte !
Et je vous invite sur ma page, merci !

·
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Je vous donne mes trois voix s'il vous plaît votez pour moi sur ce lien https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un poids chiche, ça me rappelle un conte. Une histoire bien énigmatique ! Mais un suspens qui entraine le lecteur. mes voix.
Puis-je vous proposer https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/un-amour-platonique

·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Voilà une curieuse et plaisante histoire qui pourrait être une adaptation de "la princesse au petit pois". La tonalité pleine d'humour donne du rythme à ce récit original qui pour le coup, rafraichit le conte....Voici mes voix.
Egalement en lice dans la matinale en cavale, vous êtes la bienvenue sur mes lignes.

·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Oui Doria, la princesse au petit pois chiche, ah ah !
·
Image de Lison Zonco
Lison Zonco · il y a
Je n'avais pas pensé à la princesse au petit pois... merci Doria, j'irai vous lire avec plaisir.
·
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
+5 petits pois... quel suspens et quel humour!
·
Image de Lison Zonco
Lison Zonco · il y a
Merci beaucoup Elisabeth, j'avais peur que la chute ne soit un peu trop abrupte: tant mieux si elle fait rire!
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Et avez vous été déçu ? pour le pois chiche!
Comme quoi par moment, il vaut mieux laisser les rêves se finir comme ils viennent sans chercher à les comprendre !!
Je vote *5

·
Image de Artvic
Image de Lison Zonco
Lison Zonco · il y a
Merci Artvic, j'avais déjà rencontré tes poèmes, et voté. L'emprunte des souvenirs m'avait vraiment plu, original et rythmé...
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
La boîte magique. Et mes voix magiques. Pourrais-je saisis l'occasion pour vous inviter à découvrir mes textes dont l'un est en compétition…
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur