La belle créole apparemment facile

il y a
2 min
2
lectures
0

je suis Gilmé kevin Ritho, élève de terminale au Collège Pratique du Nord ( C.P.N), j'ai 18 ans, je suis un jeune écrivain passionné des lettres, réalisation du rêve d'un petit garçon  [+]

suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. Mon humble esprit n'arrive pas à déceler le sens du fait qu'une telle créature existe dans ce bas monde.
c'était un dimanche matin, je venais de l'église, moi et deux (2) autres compagnons de route. Tout d'un coup, une jeune fille d'une beautée sans pareille surgit de nulle part, elle à vite été repérée par nos radars. Elle était vêtu d'un collant qui tapissait très fermement dans ses fesses bombées comme le torse d'un pigeon, elle avait les cheveux noirâtres, le nez pointu et les lèvres rougeâtres. Une belle créole ! Moi et mes compagnons discutant entre nous à son sujet, nous faisions des paries dans le but de savoir, qui d'entre nous aura l'habilité de la coffrée.
Ceci étant soigneusement fait, le plus naïf d'entre nous se lança. Il l'adressa amicalement en lui disant bonjour. la demoiselle ne répondit point. Le jeune homme naïf comprit que c'était perdu d'avance, et, sans mot dire, il laissa la place au second. Le second me jetta un regard remplis d'étonnement et de frustration en voyant tristement le premier revenir vers nous déçu de sa prestation.
le second se décida à se lancer dans la chasse, à chaque pas qu'il faisait, son coeur palpitait de plus en plus fort. Arrivé devant la jeune créole, il lui dit : " bien l'bonjour belle Marabou "! vous êtes tellement resplendissante, votre beauté s'illumine au soleil et vous êtes tellement attirante que je ne pouvais m'empêcher de vous adresser pour vous dire combien vous l'êtes. Elle lui dit d'une voix rauque : "Bien, ceci étant exécuté jeune homme, permettez moi de vous dire que je ne suis guère intéressé par vos avances". --- Mais ! Mais ! laissez moi au moins une chance ! --- non je regrette de ne pas pouvoir être disposé à vous proposer une telle opportunité.
Et ce fut son deuxième but contre notre camp. Et là, j'ai automatiquement compris que c'était mon tours et que je devais inéluctablement faire quelque chose pour sauver l'honneur de mes potes. j'avais intérêt à ne pas me planter. Je regardais mes deux compagnons, j'analysais le spectacle qu'ils venaient d'offrir en se faisant balayer par la créole d'un revers de main, ils venaient de se faire écraser aisément à tours de rôle. Cela augmenta encore plus mon angoisse et ma peur, moi qui plus est, suis naturellement timide. Mais ma volonté d'y parvenir était plus forte. Mais compagnons mon légèrement bousculé et moi j'avançais, le torse gonflé de fierté. Arrivé à destination, je lui ai sagement adressé dans ces propos : Je vous prie de m'excuser belle créole et de pardonner le comportement et les avances déplacées de mes amis. --- ho ! belle créole, je t'en prie, épargnez moi toute cette flatterie et dit moi ce que tu veux réellement ! --- Pas la peine d'être aussi méchante avec moi je ne vais pas te manger. --- On ne sais jamais, vous n'êtes qu'une bande de prédateurs affamées par l'envie de conquérir plus de filles possibles. --- Moi, je suis différent, je vous ne vois pas comme des proies qu'il faut attraper à tout prix, je vous vois de préférence comme des êtres uniques ; comme des ingrédients indispensables dans l'univers, et là, elle ma sourit et par la même occasion, j'ai pu réellement découvrir sa beautée. Elle ma dit qu'elle devait se retirer qu'elle devait partir, Mais je lui ai supplié de me laisser son numéro avant qu'elle prenne congé de moi, elle ma dit : " je t'aime bien toi, mais ne sois pas si pressé, je te le donnerai la prochaine fois qu'on se verra. " J'allais dire une dernière chose , et là, d'un coup brusque et rapide elle ma mit son doigt sur la bouche en disant, chuuuut ! ne gâche pas tout. C'est comme cela qu'elle s'en alla, me laissant là, immobile et sans voix, incapable d'exécuter le moindre mouvement et mais compagnons de route était stupéfait. Pourtant elle nous paraissait tellement facile !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,