1
min

L'oiseau et le super-héros

Image de Sylvie Loy

Sylvie Loy

139 lectures

39

L'oiseau était encore petit. A voir les timides battements de ses ailes, il devait expérimenter un de ses premiers envols. L'air était doux et moelleux. Presque aussi doux et moelleux que l'intérieur du nid qu'il venait de quitter. Il se laissait porter par la brise aérienne et légère. D'instinct, il pressentait les courants d'air et ajustait naturellement son vol. Au bout d'un court laps de temps, il semblait planer depuis toujours.
Jusqu'au choc.
Contre une grande baie vitrée d'une petite maison.
A l'intérieur, l'enfant sursauta au son mat que produisit la collision de l'oiseau contre le carreau. Il localisa facilement l'impact à la trainée dégoûtante sur la vitre. Il s'approcha et parce que rassuré de se trouver de l'autre côté de la fenêtre, il suivit la trace du doigt jusqu'au corps inerte du malchanceux volatile.
L'enfant, déguisé en Batman ce jour-là, alors désoeuvré depuis un moment, se sentit investi d'une mission. Plus effrayé que ne pouvait se l'avouer l'être un super-héros, il ouvrit lentement la baie vitrée et sortit sur la terrasse sur la pointe des pieds. Il réajusta son masque de chauve-souris ainsi que sa cape noire, s'accroupit et de ses mains gantées saisit doucement l'oiseau. Il approcha son visage du plumage et sentit une chaleur minime s'en dégager. Il y vit également, sous le duvet, battre son petit coeur. Irrégulièrement.
Mais c'était suffisant pour mettre en oeuvre une mission de survie.
Il se présenta à voix haute et l'invita poliment à entrer. L'oiseau, bien à l'abri au creux de ses mains, ouvrit légèrement son bec et émit un piaillement à peine audible. C'était l'expression d'un gage de confiance assurément. C'est ainsi que l'interpréta l'enfant qui mit alors toute son énergie à emménager une vieille boite à chaussures en refuge pour la pauvre bête aux ailes brisées. Il y installa la victime, l'enveloppa de boules colorées de coton à démaquiller. Déposa une coupelle d'eau. Et émietta la moitié de son choco B.N dans un coin.
Sa tâche accomplie, il fila au bain pour ne pas être puni de dessins-animés.
Les jours passèrent.
Entre temps, il se prit de passion pour Spider-Man. Oublia Batman. Et l'oiseau avec.
Un jour qu'il s'enquérait auprès de sa mère de cette fameuse boîte à chaussures, elle lui avoua l'avoir jetée, un soir, après avoir vu un magnifique et robuste oiseau en sortir pour s'envoler vers les étoiles les plus lointaines aux noms oubliés de tous.

Thèmes

Image de Très très courts
39

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Anna Hoser
Anna Hoser · il y a
les mamans inventent les plus jolis mensonges ;-)
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'est vrai. Peut-être les épargnons-nous trop parfois...
Mais c'est comme ça, c'est une marque d'amour: nous les préservons.
Merci encore Anna !

·
Image de Chironimo
Chironimo · il y a
des histoires toujours aussi sympa...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'est gentil ça, merci Chiro !
·
Image de Vivi Sonneville
Vivi Sonneville · il y a
Belle fin.... Bravo la maman....kissous
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci beaucoup Vivi Jolie !
·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
Si le fils est un petit super héros, la maman est une belle conteuse...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
L'enfant est mon héros. J'en ai trois autres aussi !
Une historiette inspirée d'un événement tragique dont, sur le coup, j'ai enjolivé le destin de l'oiseau. Les enfants ont le temps d'être triste. Merci Ma Praline !

·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Un super héros au grand cœur...j'ai eu la même expérience avec une cane mais le coup a été presque immédiatement fatal et c'était à celui qui se porterait volontaire pour enlever le corps du jardinet. On a bien failli en venir à la courte paille...
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Arf, c'est horrible, pauvre oiseau.
Nous sommes des êtres sensibles et tant mieux pour l'humanité ! ( on est pas des chochottes, non non !)
Merci Miss et bravo encore pour ta B.D, j'ai adoré !

·
Image de PatDeb
PatDeb · il y a
Dans cette histoire écrite sur le ton de la douceur, comme le duvet d'un oisillon, j'ai compté deux héros : le petit garçon déguisé en Batman et sa maman déguisée en maman-conteuse.... Cet oiseau peut s'envoler en paix....
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Une petite histoire inspirée d'un fait réel. J'ai un peu transfiguré mais le mensonge est le même. Ou une vérité enjolivée selon le cas !
Merci pour ton commentaire très tendre.

·
Image de Ghost Buster
Ghost Buster · il y a
La serial killeuse cache un petit cœur tout tendre :) C'est rassurant sur la nature humaine :))))
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Toi quand tu commentes, on ne sait pas comment interpréter tes mots !
Là, je me dis, tiens il m'écrit un joli mot et puis la chute sur la nature humaine, qui m'achève ! (rire)
T'es un drôle de gars ! ( mais je suis toujours contente quand tu me lis !=> réponse à la Ghost !)

·
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
Très chouette ;-)
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci pour le chouette Jean-François ! ( c'est beau une chouette en plus !)
·
Image de Malice
Malice · il y a
Joli Sylvie !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Merci bien Ma Malice préférée !
·
Image de Patrick Barbier
Patrick Barbier · il y a
Tu n'aurais pas des enfants, toi, par hasard ? ^^
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
C'est incroyable que tu me dises ça ! Tiens toi bien, J'AI des enfants ! Quelques uns en fait !
Merci pour ta lecture ! Je passe te lire au café: ce sera mon café-douceur ( un café, un chocolat, un récit de Patrick=>le top de la détente) :-))

·