266 lectures

11

Recommandé
Il fait tout noir dans mon carton. Je me demande bien où je vais, et si c’est encore long. J’ai tellement hâte qu’on me découvre ! Je sais déjà qu’on va m’adorer ! Je suis unique et plutôt bien balancée. Mais je suis surtout magique…

On me secoue, on me trimbale pendant encore de longues heures quand soudain un trait de lumière jaillit jusqu’au fond du carton. Je me trémousse, c’est enfin mon heure ! Des mains habiles me sortent délicatement de mon étui et me posent sur la table. Autour de moi, un petit attroupement se forme, je les entends s’extasier sur mes courbes parfaites, la délicatesse de mes branches, la finesse de mon verre. Je jubile, ils n’ont encore rien vu !

On m’installe dans une jolie vitrine luxueuse et confortable. Je suis ravie d’être toute seule, après tout je suis la star, c’est bien normal, je ne vais tout de même pas côtoyer les autres paires de lunettes. Elles ne sont pas comme moi, personne ne l’est. Je sens autour de moi une effervescence exaltante, beaucoup de personnes s’animent, on me cajole, on me bichonne pour que je sois parfaitement propre et clinquante. Pourtant, malgré cette attention, la journée passe, lente et ennuyeuse. Mes prétendants se succèdent, je ne trouve pas œil à mes verres.

Lorsque, enfin, je vois une jeune femme entrer dans la boutique, mon verre se fendille d'excitation. Elle se dirige directement vers moi. Je la reconnais. C'est ELLE.

***

Je suis dans la rue, j'ajuste une dernière fois les lunettes sur mon visage, quand soudain, je ne comprends pas ce qu'il m’arrive. Mon monde vient de basculer. Je perçois tout ce qui m’entoure comme jamais auparavant. Un mouvement de panique s’empare de moi, je manque de m’évanouir et m’adosse contre un mur. Je retire immédiatement les lunettes, mon cœur décélère, tout semble redevenu normal. Je me calme un peu et commence à comprendre que ce que je vois ne vient pas de mon imagination, mais bien de mes lunettes.

Je suis estomaquée, comment cela est-il possible ? Je décide de les remettre. Bon sang ! C’est extraordinairement beau ! Les couleurs sont plus intenses et plus pures. Chaque chose autour de moi semble tout droit sortie du jardin d'Eden. Je continue mon chemin, je n'ai plus l'impression de marcher mais de flotter à travers la ville, je suis légère comme une plume, je regarde les gens et les trouve différents, j'ai l'impression de traverser leurs corps pour y lire leur âme. Je vois tomber les masques de chacun, un à un, pour y voir beauté ou laideur.

Un instant, mon regard se pose sur un homme hagard assis par terre, un halo de lumière brille tout autour de lui. Je m’approche doucement, je sens la chaleur de cet éclat qui s’intensifie, il pose son regard sur moi et sa beauté intérieure me coupe le souffle.

Je m’interroge, que cela signifie-t-il ? Depuis tout à l'heure, je n’ai vu personne d’autre dégager ce halo. Je suis à la fois terriblement excitée et complètement terrifiée.

Je décide d'aller retrouver ma meilleure amie qui tient une boutique à quelques coins de rue, j'accélère mon pas, vibrante d'émotion à l'idée de lui raconter ce qu'il m'arrive !

Je jaillis dans sa boutique comme un diable de sa boîte, elle sursaute puis rigole :

— Tu as l'air bien émoustillée, tu as rencontré l'amour ou bien ?

— Mieux que ça !

Ses yeux s'écarquillent, ses sourcils se soulèvent au-delà du ciel.

— J'ai peur maintenant ! Que se passe-t-il ?

Je pointe mon bout du nez vers elle, agite mes mains autour de mes lunettes :

— Tu as de nouvelles lunettes ? Génial ! Et c'est mieux que l'amour ça ?

— Je crois que ces lunettes sont magiques ! Je vois des choses très spéciales avec...

— Tu délires... Fais-moi voir ça !

Je lui tends fièrement mon butin. Victoria les essaye et, au bout de quelques secondes, m'assure qu'elle ne voit rien de spécial ... Je trépigne.

— Mais si ! Tu ne vois pas les couleurs différemment ? Tout ne te semble pas plus intense ?

— Si ce sont des verres polarisés, il n'y a rien de magique là-dedans !

— Mais non ! C'est au-delà ! Va dans la rue avec et dis-moi si tu vois des halos de lumière autour de certains passants.

— Bon t'as fumé quoi ce matin ? J’ai pas le temps pour tes délires, j'ai du boulot moi !

Elle consent finalement à les essayer dehors, et à son retour m'assure qu'elle n'a rien vu de différent, mais qu'elle prendrait bien le numéro de mon dealer.

Inutile d'insister plus longtemps, je comprends que ces lunettes ne font effet que sur moi ! Je la salue hâtivement et retourne dans la rue.

Je décide de rentrer à la maison et de prendre le métro, le meilleur moyen pour se plonger dans la foule !

J'aperçois mon reflet dans la vitre du RER qui s'arrête juste devant moi. Autour de ma tête, le halo brille comme une guirlande de Noël ! Les portes s'ouvrent, une foule incroyable en descend. Seules quelques personnes ont cette lumière autour d’elles. Je m'assois au fond de la rame, les portes se referment. Je balaie du regard les gens assis autour de moi, je peux sentir en chacun d'eux leur joie ou leur peine, et ce halo qui doit confirmer leur extrême bonté.

Je me rends alors compte que désormais je saurai toujours à qui j'ai à faire, sans mensonges, sans tricheries, je saurai si l'on me veut du bien ou du mal, je saurai choisir les personnes qui mériteront mes égards et mon aide. Mon cœur ne souffrira plus inutilement, ne se blessera plus contre des cœurs froids et coupants.

Il ne fera que grossir, se remplir d'amour pour le distribuer aux méritants, à ceux qui en manquent, ceux sur qui on ne s’arrêtait pas, qu'on ne regardait même pas.
Aujourd’hui je les vois et je ne fermerai plus les yeux, avec ou sans mes lunettes…

11

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eowyn
Eowyn · il y a
Récit attachant. J'aime.
A l'occasion, je vous invite à découvrir mes récits et à mes poèmes. Bonne lecture.

·
Image de Rox86
Rox86 · il y a
Génial !
Quelle belle idée !

·
Image de Merlin28
Merlin28 · il y a
Vous savez que certaines personnes n'ont pas besoin de vos lunettes pour boir ce halo?
Je vous invite à lire, voter, commenter et partager "flegme grand ducal" et mes autres histoires si le coeur vous en dit.

·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Excellent TTC, mon vote avec un peu de retard. À L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bon après-midi.Cordialement, Arlo
·
Image de Costounette
Costounette · il y a
Quelle originalité , bravo et merci de nous faire réver avec talent dans ces périodes si troublées, tout y est, charme, drôlerie, style bien enlevé, on en voudrait encore plus, bravo et régale nous encore
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Lorsque j’ai reçu cette invitation, j’ai eu envie d’y croire. L’écriture était si belle, ronde et bienveillante. Les mots biens choisis, propres et soignés. Je voulais qu’ils me soient ...

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

C'est décidé je n'en peux plus. Je le quitte. Nous avons vécu pourtant tant de choses ensemble. Des souvenirs d'enfance, une belle histoire d'amour, de folles ...